Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
SAINT-ÉTIENNE   COVID-19
Publié le 31 mars 2020 | Maj le 24 avril 2020

Sur un rebord de fenêtre en période de confinement...


Couac a reçu un nouveau texte en lien avec cette période de confinement. N’hésitez pas à coucher sur une feuille vos colères, vos résistances ou autres et à nous les envoyer ! Et peut-être qu’un jour, on en fera un recueil, un herbier...

Le soleil de la veille a disparu, un léger vent balaye le sol et les façades ; il fait gris et il n’y a pas un chat dans la rue Royet ; je n’ai bu qu’un café et n’ai pas grignoté la moindre miette mais je veux exécuter la tâche que je me suis donnée la veille comme aboutissement d’un long cheminement dans la pensée stratégique ; je monte sur le rebord de la fenêtre, quelques visages derrière les carreaux de l’immeuble voisin observent déjà ma petite chorégraphie ; je suis fébrile, je dois dire que le vide qui s’ouvre sous mes pieds en plus d’un manque de sucre notable dans mon sang me fout un peu le vertige mais je ne dois pas lâcher, je dois aller au bout de mon action ; quelques-uns ouvrent leur fenêtre à leur tour pour assister à ce qui promet d’être un petit spectacle en cette période où la rue est si calme ; mes gestes manquent un peu d’élégance, je m’agrippe à la menuiserie, m’y reprends à quatre fois pour faire passer cette fichue corde entre le mur et ce que je devine être un câblage quelconque courant sur la façade ; une famille se penche désormais au-dessus de moi et essaye de saisir quelque chose de mon manège ; je reste concentré, je n’accorderai aucun regard à mon public, du moins dans un premier temps ; lorsque je sors la banderole maladroitement enroulée autour d’une tige de bambou, le tissu s’emballe au premier coup de vent et n’est pas loin de m’échapper, je ne pensais pas que tout cela allait être aussi délicat ; j’entends bavarder et ricaner sous mes pieds, je ne dois pas me laisser distraire ; je devine que mon public attend la chute qui peut dès lors consister en deux options distinctes : le dévoilement final et heureux de l’écrit qui orne le tissu aux yeux de tous ou, ma chute lourde et concrète sur le trottoir de la rue Royet ; je me demande franchement laquelle serait la plus pertinente en cette période de crise et de contagion ? ; enfin engoncée dans les deux petits bouts de cordelette prévus à cet effet, la banderole flotte finalement trop au vent, les quelques pinces à linge et les objets ainsi accrochés au bas du tissu ne font pas le poids et ne permettent pas de rendre visible le subtil haïku qui le parcourt ; un haïku dans le vent ça ne manque pourtant pas de poésie cela dit, mais je sens bien que mon geste n’est pas encore abouti ! ; je sens peser le regard de mon voisinage sur mon corps en équilibre mais j’ai repris confiance en moi et dans le destin de mon acte, ces regards finiront bien par me porter lorsqu’ils devineront l’intention politique de mes gesticulations ; je prends soudainement conscience que mon poste radio hurle une émission de france culture qui accompagne donc depuis le départ ma petite comédie ; la bande son sur laquelle j’exécute ma dissidence est l’exposé méthodique d’un vieil universitaire sur la pensée stratégique d’Antonio Gramsci ; je lève les yeux, je reconnais certains des visages que je croise depuis deux ans maintenant dans la rue Royet ; le vieil universitaire cite de mémoire l’intellectuel italien et sa parole résonne dans toute la rue : instruisez-vous car nous aurons besoin de toute votre intelligence, agitez-vous car nous aurons besoin de tout votre enthousiasme, organisez-vous car nous aurons bientôt besoin de toute votre force ! ; les confinés d’en face ont les yeux plissés et essayent de décortiquer les trois phrases flottantes désormais suspendues à ma cuisine ; m’apparaît un homme au sourire discret le pouce en l’air et une vieille dame prenant une photo rapide de la scène avant de disparaître à nouveau dans son intérieur ; en quelques secondes toutes les fenêtres se sont refermées sur elles-mêmes ; je suis à nouveau seul dans la rue Royet.

Confinées de tous les pays, unissez-vous bordel de merde !

P.-S.

Ne laissons pas les p’tits enfants de verre écrire des journaux de confinement dans des manoirs en Normandie, y’a aussi des fois les p’tits enfants d’bois qui ont l’droit d’écrire dans leur appart, pour les historiens du futur s’ils n’ont pas d’enfants.


Proposé par Couac
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   DROITS SOCIAUX - SANTÉ / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Épidémie de corona virus : contacts et infos utiles pour les personnes en situation de précarité

Un récapitulatif de ressources utiles pour les personnes en situation de précarité : l’attestation de déplacement en français facile et expliquée en différentes langues, les adresses des structures assurant une aide alimentaire à St-Étienne, des conseils et infos pour l’accès aux droits (Français et étrangers).

Publié le 30/03/2020
ANALYSES ET RÉFLEXIONS   DROITS SOCIAUX - SANTÉ / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Une petite musique s’était doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.

Publié le 29/03/2020
ACTUALITÉS   RÉPRESSION - PRISON

« Il faut qu’on bloque en promenade ! » : messages de prisonniers de France en réaction au confinement des prisons

Voici des extraits de deux articles publiés sur le site lenvolee.net, media contre toutes les prisons. L’Envolée essaie de relayer la parole des prisonniers qui sont actuellement laissés à leur sort... dans le confinement des confinements. Toujours mal soignés, mais brutalement réprimés dès qu’ils essaient de prendre la parole. Dans leurs messages, les prisonniers appellent à un blocage massif des promenades, dans toutes les prisons de France à partir du 19 mars.

Publié le 23/03/2020
ACTUALITÉS   DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Face à la pandémie, retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité !

Près de 230 médecins, infirmier.e.s., psychologues, réanimateurs, enseignant.e.s, comédien.ne.s, paysan.ne.s, artistes, chercheuses, scientifiques, musicien.ne.s, syndicalistes, éditeurs, libraires et autres personnalités appellent à s’auto-organiser face à la pandémie de Covid-19 et à rejoindre le réseau de solidarité COVID-ENTRAIDE FRANCE.

Publié le 23/03/2020
ANALYSES ET RÉFLEXIONS   CAPITALISME - GLOBALISATION

Contagion sociale : Guerre de classe microbiologique en Chine

Traduction du texte de la revue Chuang par le blog Des nouvelles du front, qui présente un article aussi long qu’intéressant sur l’histoire des liens entre épidémies et production, sur la réponse actuelle de l’État chinois et sur le coronavirus comme symptôme des logiques contemporaines d’accumulation du capital. Faut s’accrocher, ça se lit en plusieurs fois mais ça vaut vraiment le coup.

Publié le 20/03/2020
ACTUALITÉS   CAPITALISME - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Vivre en temps de Corona Virus (# Première quatorzaine) : florilège de textes et appel à temoigner

Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. Pour mieux comprendre l’époque, nous vous proposons une compilation d’articles glanés ça et là ainsi que des initiatives locales, nationales et internationales de solidarité et d’entraide pour faire face à la situation. Nous vous invitons à témoigner afin de visibiliser et relayer les initiatives d’auto-organisation permettant de rompre l’isolement. Que ce soit à l’échelle de l’immeuble, du quartier ou de la ville.
Contactez-nous à l’adresse suivante : lenumerozero chez lautre.net

Publié le 19/03/2020
ACTUALITÉS   CAPITALISME - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Italie - Épidémie et guerre sociale

Face à l’épidémie de coronavirus, le gouvernement italien a décrété l’état d’urgence dans le pays et imposé de sévères restrictions de déplacements à l’intérieur du pays. Chacun ne vit pas pour autant le confinement de la même façon et la guerre sociale se prolonge dans l’épidémie. Traduction d’un texte du collectif Quarticciolo Ribelle, qui occupe un bâtiment au cœur du quartier Quarticciolo en banlieue romaine, et s’implique dans l’auto-organisation populaire face à l’épidémie. Article publié sur le site acta.zone.

Publié le 17/03/2020
ACTUALITÉS   CAPITALISME - GLOBALISATION

Panique boursière en temps de coronavirus - Jacques Fradin

Toujours et encore « l’économie d’abord ».
Les demi-mesures du gouvernement des macrons (toujours et encore des Thénardier) n’ont qu’un seul objectif « centriste » : temporiser.
Essayer, autant que faire se peut, de ne pas toucher à l’économie ; ou le moins possible ; ou à reculons, comme le dos au mur, avec toute la mauvaise volonté imaginable.

Publié le 14/03/2020
ACTUALITÉS   RÉPRESSION - PRISON / RÉSISTANCES ET SOLIDARITÉS INTERNATIONALES

Action de soutien aux prisonnier.es italien.nes

Cette semaine, plusieurs militant.e.s stéphanoi.se.s ont suspendu une banderole au-dessus de l’autoroute pour afficher leur soutien aux prisonnier.e.s italien.ne.s en révolte, et pour informer la population des crimes abjects de la police italienne !

Publié le 13/03/2020
ACTUALITÉS   CAPITALISME - GLOBALISATION / ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE

L’épidémie n’a pas de vertus

Si l’on en croit la multiplication des analyses médiatiques allant dans ce sens dernièrement, l’épidémie de COVID-19 serait bonne pour la planète. Mais il y a assurément une grande différence entre considérer que l’épidémie de coronavirus est en elle-même écologiquement positive et tirer (ou plutôt confirmer) des enseignements écologistes à partir des effets économiques de celle-ci.

Publié le 13/03/2020
ACTUALITÉS   DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Il n’y a pas que le Coronavirus : en France, on peut mourir de l’incendie d’une petite boîte jaune

Les incendies de compteurs Linky sont chose courante depuis des mois. De nombreuses photos, vidéos, des témoignages en attestent sur les réseaux sociaux.
Mais la société qui diffuse ces compteurs partout en France, plutôt que de se préoccuper enfin du problème, ne cesse d’en nier les preuves, au besoin en faisant pression sur les médias ou sur ceux qui pourraient contribuer à l’établissement de la vérité.
Cette fois-ci, il y a deux morts.

Publié le 9/03/2020

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans COVID-19

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Roanne : la prison tue, crève la taule !
Publié le 2/12/2020

Samedi, double manif !
Publié le 2/12/2020

Blocage de transferts à la M.A de la Talau...
Publié le 2/12/2020

Enfouissons POMA : appel à actions
Publié le 1er/12/2020

Anti-répression : le K6 change de 06 !
Publié le 1er/12/2020

Entretiens avec des zadistes du Carnet
Publié le 30/11/2020