Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs

MÉMOIRE

Mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs

MÉMOIRE   RÉPRESSION - PRISON

28 juillet 1974 : Gilbert Besnard est assassiné à la prison de La Talaudière

Depuis le début des années 70, les prisonnier.e.s ne cessent de dénoncer les conditions de détention, réclament la liberté d’information, les parloirs sans séparation, l’abandon du costume pénal et des quartiers de haute sécurité. Ce mouvement revendicatif, qui a recours aux grèves de la faim, aux refus de travail et à l’occupation des toits, se poursuit en 1973 et atteint son paroxysme en juillet et août 1974. C’est dans ce contexte que le 28 juillet, une révolte éclate à la MA de La Talaudière. Gilbert Besnard, prisonnier de 22 ans, est abattu par un maton.

Publié le 28/07/2021
MÉMOIRE   LOGEMENT - SQUAT

26 juillet 2006 : expulsion d’Izmir, lieu d’activités et d’habitation

Le squat Izmir, lieu d’activités et d’habitation dans le quartier Beaubrun à Saint-Étienne, ainsi que ses habitant-e-s, ont été expulsé-e-s le 26 juillet 2006. Pour la ville de Saint-Étienne et tou-te-s les « urbanistes bourgeois-es », c’est la poursuite normale des opérations urbaines, dont le but est d’embourgeoiser les quartiers environnant le centre ville, entraînant la disparition de quartiers populaires tels que Beaubrun.

Publié le 26/07/2021
MÉMOIRE   CAPITALISME - GLOBALISATION / MOBILISATIONS - LUTTES

20 juillet 2001 : Carlo Giuliani est tué par la police au contre-sommet du G8 de Gênes

Il y a 19 ans, le 20 juillet 2001 : Carlo Giuliani est tué par la police au contre-sommet du G8 de Gênes. Cet article revient sur le déroulé du contre-sommet.
En pleine période altermondialiste ce contre-sommet marqua un tournant tant dans la répression de ce genre d’événement que dans l’histoire du mouvement.

ITALIE  
Publié le 20/07/2021
MÉMOIRE   MOBILISATIONS - LUTTES / RACISME

Juillet 2009 : les révoltes de Firminy – 3/3 : Pistes de réflexion et d’action pour aujourd’hui

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)

FIRMINY  
Publié le 13/07/2021
MÉMOIRE   RÉPRESSION - PRISON

11 juillet 1892 : exécution à Montbrison de François Koenigstein, alias Ravachol

Le 21 juin 1892, Ravachol comparait devant la cour d’assise de Montbrison. Il sera condamné à mort et exécuté trois semaines plus tard. Avant que le couperet lui tranche la tête, il réussira à lâcher un bref : "Vive l’anarchie !". Controversé ou mythifié, le natif de Saint-Chamond a marqué au fer rouge (et noir) l’histoire du mouvement anarchiste mondial. Comme l’écrivait Charles Malato : « Ravachol était une de ces personnalités déconcertantes qui peuvent laisser à la postérité la réputation d’un héros ou d’un bandit, suivant l’époque où ils vivent et le monde où ils se meuvent. »

Publié le 11/07/2021
MÉMOIRE   RACISME / VIOLENCES POLICIÈRES

Juillet 2009 : les révoltes de Firminy – 2/3 : Entretien avec un habitant

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)

FIRMINY  
Publié le 5/07/2021
MÉMOIRE   MOBILISATIONS - LUTTES / VIOLENCES POLICIÈRES

Juillet 2009 : les révoltes de Firminy – 1/3 : Ce qui s’est passé à Firminy-Vert en juillet 2009

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)

FIRMINY  
Publié le 2/07/2021
MÉMOIRE   MOUVEMENT OUVRIER / RÉPRESSION - PRISON

1er juillet 1910 : éxécution de Jean-Jaques Liabeuf, stéphanois et « tueur de flics »

Né à Saint-Étienne en 1886, Jean-Jaques Liabeuf en sera interdit de séjour et s’installera à Paris en tant qu’ouvrier cordonnier dans le quartier des Halles. Injustement condamné pour proxénétisme, il entreprend de laver son honneur par ses propres moyens : des brassards cloutés, une lame affûtée et un revolver. Il devient un légendaire « tueur de flics ». Sa condamnation à mort déclenche une forte émotion, si bien qu’on le surnommera le « Dreyfus des anars ». Le jour de son exécution, une insurrection éclate.

Publié le 1er/07/2021
MÉMOIRE   ANARCHISME

Les anarchistes dans la ville

Notes de lecture autour du livre de Chris Ealham, Les anarchistes dans la ville. Révolution et contre-révolution à Barcelone (1898-1937) publié sur le site lundi.am.
Avec cette étude historique et urbanistique, Chris Ealham brosse le portrait de Barcelone, dont le fossé entre la ville bourgeoise et la ville populaire, plus profond qu’ailleurs, ne pouvait qu’alimenter des affrontements.

ESPAGNE  
Publié le 30/06/2021
MÉMOIRE   MOUVEMENT OUVRIER

23 juin 1841 : naissance de Benoît Malon, Ligérien et communard

Benoît Malon naît à Précieux, à côté de Montbrison. Après une enfance rurale et misérable, il s’exile à Paris et est embauché en tant qu’ouvrier dans une teinturerie à Puteaux. Il participera à la grande grève des teinturiers de 1866. Militant de l’Internationale, Malon fit partie de la délégation de onze membres envoyée par le bureau de Paris pour assister au 1er congrès de l’AIT tenu à Genève du 3 au 8 septembre 1866. Arrêté et emprisonné plusieurs fois, il participera activement à la Commune de Paris de 1871.

Publié le 23/06/2021

À la une...

Retour sur la 4e mobilisation anti-pass sanitaire
Publié le 2/08/2021

La souffrance au travail, une réalité parfois occultée
Publié le 31/07/2021

28 juillet 1974 : Gilbert Besnard est assassiné à la prison de La Talaudière
Publié le 28/07/2021

Fethi Nourine rappelle à quel point notre dignité est liée à la lutte du peuple palestinien
Publié le 26/07/2021

26 juillet 2006 : expulsion d’Izmir, lieu d’activités et d’habitation
Publié le 26/07/2021

Les arrêtés liberticides et anti-pauvres de Perdriau censurés
Publié le 19/07/2021