Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ANTIFASCISME
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 15 mars 2020 | Maj le 24 avril 2020

Une candidate de la liste RN de Sophie Robert impliquée dans l’assassinat de Clément Méric


Lors d’un débat télévisé sur TL7, le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau (LR) a révélé qu’une colistière de la candidate RN Sophie Robert, Lydia Da Fonseca, avait été entendue dans le cadre du procès des meurtriers de Clément Méric.

Gaël Perdriau, maire (LR) de Saint-Étienne, a révélé mercredi 11 mars lors d’un débat entre les candidats aux municipales sur TL7 (à 17’15), que l’une des colistières de Sophie Robert, candidate du Rassemblement national (RN), avait été entendue au procès des meurtriers de Clément Méric en 2017. Il s’agit de Lydia Da Fonseca, en 17e position sur la liste RN.

Condamnés pour meurtre

Alors âgé de 18 ans, étudiant à Science Po et membre de l’Action antifasciste Paris-Banlieue, Clément Méric a été agressé par des fascistes à Paris en juin 2013 et est décédé des suites de ses blessures. Trois des agresseurs avaient été accusés du meurtre : Esteban Morillo, Samuel Dufour et Alexandre Heyraud. Les deux premiers ont été condamnés respectivement à 11 ans et 7 ans de prison par la cour d’assises de Paris en 2017 (ils ont fait appel, la procédure est en cours). Le troisième a été acquitté.

Lydia Da Fonseca était à l’époque la compagne de ce dernier et avait reconnu être présente sur les lieux du meurtre. C’est pourquoi elle avait été entendue durant le procès. Elle avait alors reconnu avoir informé des membres du groupe de fascistes dont elle faisait partie de la présence de militants antifascistes, dont Clément Méric, rue Caumartin, où elle se trouvait.

« Il faudrait faire pareil à Saint-É »

Voici le compte-rendu de son témoignage au procès par le quotidien l’Humanité :

« C’est elle qui la première prévient par téléphone d’autres sympathisants de Troisième voie (K. V. d’abord) de la rixe qui se prépare. « On a appelé quelques amis pour les informer. » Puis les hommes du groupe lui confient leurs affaires « au cas où il arriverait quelque chose ». Ils partent ensuite vers la gauche et les antifas : « on a une fierté », dit la jeune femme aujourd’hui. Après la bagarre, durant son trajet vers le Local (le bar de Serge Ayoub qui servait de lieu de rencontre du groupuscule nationaliste Troisième voie), elle enverra plusieurs textos à des connaissances stéphanoises, disant que « Les rouges » ont été « défoncés ». « Il faudrait faire pareil à Saint-É. » »

Grand remplacement et néofascisme

Lydia Da Fonseca n’a visiblement rien renié de ses affinités d’extrême-droite. En 2019, elle a été candidate (en 56e position) aux élections européennes sur la liste du mouvement Dissidence française, fondé en 2018 par Vincent Vauclin. Ce dernier est un adepte de la thèse du Grand Remplacement. Il s’inspire du fasciste italien Julius Evola (1898 – 1974), théoricien et partisan d’une alliance avec l’Allemagne nazie. Entre autres joyeusetés, Vincent Vauclin dénonce « l’éloge normalisatrice de la déviance homosexuelle, et le message banalisant une homoparentalité qui est pourtant ce qu’il y a de plus anormal et déviant, que ce soit sur le plan sociologique, psychologique, ou biologique » et milite pour « l’abrogation du droit du sol, du droit d’asile et du regroupement familial, l’instauration immédiate de la préférence nationale et l’expulsion systématique des clandestins ».

Article publié sur le blog Sainté 2020.


Proposé par kounéli
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   ANTIFASCISME

La permanence électorale des fachos récolte des pavés

Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 mars, la permanence électorale de la politicienne RN a été attaquée à Saint-Étienne (Loire) : des pierres ont été jetées contre les vitres du local de Sophie Robert situé rue Victor Hugo. « Des impacts de projectile et des débris de verre ont été relevés par la police ». Article publié sur le site Sans attendre demain.

Publié le 16/03/2020
ACTUALITÉS   ANTIFASCISME / MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur la manifestation antifasciste du samedi 7 mars

Samedi 7 mars a eu lieu une manifestation antifasciste à Saint-Étienne. À l’approche des municipales, il semblait bon de dénoncer le fascisme ambiant, qu’il soit frontal ou diffus, qu’il vienne de l’ex-FN ou de LAREM... Plus de 200 personnes se sont réunies en un beau cortège déterminé à partir de 14h sur la Place du Peuple. Retour en images sur la manifestation.

Publié le 12/03/2020

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans ANTIFASCISME

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Petit argumentaire juridique pour justifier d’aller voir un.e proche incarcéré.e à plus de 100 kilomètres de chez soi
Publié le 25/05/2020

25 mai 1973 : fin de la grève des sans-papiers tunisiens
Publié le 25/05/2020

Saint-Etienne ville cosmopolite, prolétaire et solidaire !
Publié le 24/05/2020

On ne veut pas moins, on ne veut pas autant, on veut plus !
Publié le 24/05/2020

17 juin - Agir contre la réintoxication du monde
Publié le 23/05/2020

Mobilisation des hôpitaux à l’appel de 12 syndicats et collectifs
Publié le 22/05/2020