Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DROITS SOCIAUX - SANTÉ / LOGEMENT - SQUAT
SAINT-ÉTIENNE   MOUVEMENT POUR LE LOGEMENT DE TOU’TE’S (2019 - ....)
Publié le 16 avril 2019 | Maj le 24 mai 2020

La Préfecture de la Loire s’engage contre le logement pour tou.te.s


Cela fait trois semaines qu’une bataille fait rage à Saint-Étienne, une bataille à sens unique, entre plus d’une centaine de personnes sans logement, accompagnées de leurs soutiens, et la mairie de Saint-Étienne.

  • Enfin un geste !

    Aujourd’hui, la Mairie de La Talaudière a décidé de réagir à la situation dramatique des personnes sans-abri à Saint-Étienne qui, depuis la fin de la trêve hivernale, sont violemment chassées des endroits qu’illes occupent avec le collectif qui les soutient. Elle met à disposition, et ce jusqu’à la fin des vacances scolaires, les vestiaires de l’ancienne piscine municipale. Un toit au dessus de la tête, des douches, et votre soutien : ça permettra de se reposer un peu et d’être à l’abri de la Police pendant quelque temps.
    Le ravitaillement solidaire est toujours le bienvenu sur place, liste des besoins ici.

Suite à la fermeture des hébergements d’urgence ouverts pour l’hiver, ces personnes, dont certaines très vulnérables (familles, enfants malades, personnes en situation de handicap), se sont donc retrouvées à la rue. Selon la loi française, les personnes en situation de demande d’asile et celles en situation de vulnérabilité DOIVENT être logées et prises en charges par l’Etat. Et c’est bien la situation de ces personnes, à qui pourtant rien n’a été proposé.

Celles-ci ont donc tout d’abord trouvé refuge à la Bourse du Travail de Saint-Étienne, pendant un peu moins de deux semaines. La préfecture a promis à une partie d’entre elles un relogement, en échange de quoi toutes quitteraient la bourse et aucune intervention policière n’aurait lieu. Ce qui a été accepté, et une sortie du lieu avait été prévue à l’horaire indiquée par la-dite préfecture.

C’était sans compter sur la malhonnêteté du Préfet, qui a fait envoyer trois heures avant l’heure annoncée, c’est à dire à six heures du matin, une centaine de CRS en tenue anti-émeute pour déloger violemment les occupant.e.s, terrorisant et traumatisant au passages toutes les personnes présentes.

La malhonnêteté ne s’arrêtera pas là , puisqu’en fait de logements ce sont seulement quelques nuits d’hôtel qui ont été proposées aux familles, qui se sont donc retrouvées à nouveau sans solution trois jours après, tandis que les moins chanceuses se sont tout simplement retrouvées à la rue directement suite à l’expulsion.

Ces personnes et leurs soutiens, dont parmi elles plusieurs étudiant.e.s, ont donc décidé de chercher refuge dans un des bâtiments inutilisés de l’université Jean Monnet. Mais c’est au bout de deux jours seulement que les policiers ont déboulé dans ce lieu d’études, devenu lieu de vie, pour expulser à nouveau les familles. Cette fois en prenant la peine, pour éviter une autre occupation, de confisquer et détruire les matelas, couvertures et biens des personnes. Comme si se retrouver à la rue ne suffisait pas.

On constate donc que, non contente de ne pas respecter la Loi, la Préfecture fait du zèle et cherche à faire disparaître de sa vue, en vain, ces personnes apparemment indésirables, et semble remettre en doute leur statut même d’êtres humains.

Epuisé.e.s, sans solution, ces personnes et leurs soutiens en appellent donc à la solidarité : nous cherchons à Saint-Étienne et alentours un lieu, un refuge, quelque chose de grand, de beau, quelque chose qui ferait dire qu’il est possible de vivre en France sans s’inquiéter de voir arriver au petit matin un bataillon de robocops, la bave aux lèvres et la matraque frémissante. Nous cherchons tout et n’importe quoi, propriétaire sympa, capitaliste de gauche, grands-parents généreux, hôtels gratuits, mécènes philantropes, artistes solidaires, nous cherchons de l’argent pour louer un immeuble, un immeuble à louer pour un euro symbolique, nous cherchons les 200 millions d’euros que Bernard Arnault a sorti en un jour pour Notre-Dame de Paris, nous cherchons des célébrités stéphanoises, ligériennes, rhône-alpines, françaises, européennes, mondiales, nous cherchons le 06 de Beyoncé et tout ce qui pourrait faire que ces gens ne dorment pas à la rue.

Tout le monde a le droit de dormir à l’abri et de vivre une vie décente !

Ouvrons les frontières, nos cœurs et nos porte-monnaies !

Contacte nous ! sainte-logement-citoyen chez riseup.net


Proposé par willybrouillard
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement pour les personnes sans logement

Depuis avril 2019, des personnes se battent à Saint-Étienne pour le simple droit à un logement digne. Depuis avril 2019, les pouvoirs publics à qui incombr cette tâche restent – à une exception près – sans réaction, dans l’indifférence voire dans le mépris total. Depuis avril 2019, un collectif de lutte s’est créé pour tenter de faire face à cette urgence. Le collectif des habitants de la bourse appelle les Stéphanois.es à un rassemblement de solidarité, samedi 19 octobre à 14h, place du Peuple à Saint-Étienne.

Publié le 16/10/2019
ACTUALITÉS   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Marche solidaire pour le respect du droit d’asile et contre la procédure Dublin

Le collectif des occupants de la bourse appelle à une manifestation pour le respect du droit d’asile et contre la procédure Dublin.
Rendez-vous devant la statue de la liberté place Jules Ferry à 10h. Des prises de parole se passeront sur la place du Peuple après une marche dans la ville.

Publié le 27/06/2019
ACTUALITÉS   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Actions en soutien aux expulsé-e-s de la Bourse du Travail

De nombreuses actions depuis le début du mois dont des performances / lectures ce vendredi 25 mai 2019 à 13h place de l’Hôtel de Ville.
La mobilisation de ces différents moyens d’intervention dans l’espace public nous rappelle notre devoir citoyen et incite à des gestes engagés en vue d’une solution de logement durable. Assurons un accueil en dignité !

Publié le 7/05/2019

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans LOGEMENT - SQUAT

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Lire aussi dans MOUVEMENT POUR LE LOGEMENT DE TOU’TE’S (2019 - ....)

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020

1er juillet 1910 : éxécution de Jean-Jaques Liabeuf, stéphanois et « tueur de flics »
Publié le 1er/07/2020

Enzo Traverso : « Les déboulonneurs de statues n’effacent pas l’histoire, ils nous la font voir plus clairement »
Publié le 29/06/2020

Élections municipales à Saint-Étienne : victoire absolue de l’abstention
Publié le 29/06/2020

Démission à l’UJM : encore un effort camarades
Publié le 28/06/2020