Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS MOBILISATIONS - LUTTES
SAINT-ÉTIENNE   MOUVEMENT GILETS JAUNES
Publié le 9 décembre 2018 | Maj le 25 avril 2020 | 3 compléments

Gilet jaune acte IV : Sainté scintille


Acte IV de la manifestation des gilets jaunes à Sainté. Des gilets jaunes, des sans-gilets et beaucoup de rage. Cinq mille personnes arpentent le centre-ville. Récit à chaud d’une journée de mobilisation par des Stéphanois-e-s.

  • Comm’ de perdriaux #2

    Après « les cahiers de doléances » (idée qui n’est pas la sienne, au passage), Perdriaux ouvre une « cellule psychologique » par rapport aux violences de samedi... Et celleux qui se sont fait gazer, matraquer, exploser l’arcade par des tirs de LBD, etc... Auront-ils droit à tant de mansuétude ?

  • Réponse du préfet au coup de com’ de Perdriaux :

    Réponse du préfet au coup de com’ de Perdriaux : il y avait bien assez de forces de l’ordre à Sainté samedi (merci, on s’en était rendu compte !)
    270 gendarmes mobiles, 427 lacrymos tirées, 17 grenades de désencerclement, sans compter les nombreux tirs de flash-ball.
    Un courageux médecin du Samu témoigne sur France Bleu : il explique qu’il ne compte plus le nombre de blessés graves, fractures diverses, arcades et crânes ouverts jusqu’à l’os, mâchoires déboîtées, visages déchirés par des tirs de flash-ball, côtes cassées, contusions, jambes perforées, hémorragies internes dues aux tirs tendu, œils crevés. Dans les victimes : une personne de 80 ans avec le visage perforé par un tir de flash-ball, un autre de 70 ans le coude cassé, un jeune garçon avec deux côtes cassées par des coups de matraques, des jeunes, des vieux, des femmes, des hommes qui pour l’ensemble et sans exception avaient passés les barrages policiers pour se retrouver piégés, tassés et encerclés !

  • 50 mises en garde-à -vue suite à la manif

    Des procès en comparution immédiate auront sûrement lieu dans la semaine.

Ambiance bigarrée. De nombreuses personnes composent le cortège parti de Monthieu à 13h.
Assez vite, la tension est palpable. Des baqueux sont au milieu des manifestant.e.s. Premier moment ahurissant : huit agents de la bac, cagoules sur le haut de la tête, postent un groupe de « jeunes ». Il est 15h, une quinzaine de personnes seraient interpellées sans raison apparente.

« Macron à la mine ! » (des manifestants)

La manif continue et se dirige vers Jean Jaurès, contrainte par un cordon de CRS. Les premières lacrymo pleuvent et divisent le cortège en petits groupes confus. Pas en reste, des personnes illuminent une keufmobile de la « mumu » abandonnée. La foule est hagard, et tente de réformer un seul et même cortège. On compte alors les premiers blessés : grenades assourdissantes, flashball à la tête, pluie de lacrymo. Les premières arcades saignent. Les gens se réfugient dans les rues perpendiculaires à la grand rue entre Jean Jaurès et l’hôtel de ville. Les keufs, par petits groupes et grosses charges repoussent tout ce beau monde vers les caméras de la place du peuple. Des chants sont entonnés, des barricades sont montées. Gaz, gaz, gaz. Les flics montent en violence. L’ambiance est brouillon. Des civils pourchassent les manifestant.e.s à pied, des équipes en bagnoles banalisées poursuivent les personnes avec ou sans chasuble et les entraînent hors du centre ville. Une voiture de la Bac devra détaller en catimini, manquant de renverser plusieurs personnes, après s’être pris une pluie de canettes.

À 18h, de véritables courses poursuites se déroulent autour de la fac. Les flics interpellent à tour de bras et pas à l’aveuglette : spécialement des ados et des tout-petits en jogging/baskets. Pendant la charge, un jeune de 19 ans est touché à la tête par un tir de flashball, place Anatole France, au niveau de la discothèque de la Mine.
Difficile d’établir un bilan des arrestations mais on peut d’ores et déjà imaginer les cellules du 99 débordantes.
SI VOUS AVEZ DES INFOS SUR LES INTERPELLATIONS ET LE VENT RÉPRESSIF QUI S’ABAT SUR LA VILLE APPELEZ-LE 07 73 30 59 27 (numéro d’entraide et d’organisation juridique et collective).


Proposé par chapka
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 compléments

  • Réponse du préfet au coup de comm’ de Perdriaux : il y avait bien assez de forces de l’ordre à Sainté samedi (merci, on s’en était rendu compte !)
    270 gendarmes mobiles, 427 lacrymos tirées, 17 grenades de désencerclement, sans compter les nombreux tirs de flash-ball.
    Un courageux médecin du Samu témoigne sur France Bleu : il explique qu’il ne compte plus le nombre de blessés graves, fractures diverses, arcades et crânes ouverts jusqu’à l’os, mâchoires déboîtées, visages déchirés par des tirs de flash-ball, côtes cassées, contusions, jambes perforées, hémorragies internes dues aux tirs tendu, œils crevés. Dans les victimes : une personne de 80 ans avec le visage perforé par un tir de flash-ball, un autre de 70 ans le coude cassé, un jeune garçon avc deux côtes cassées par des coups de matraques, des jeunes, des vieux, des femmes, des hommes qui pour l’ensemble et sans exception avaient passés les barrages policiers pour se retrouvés piégés, tassés et encerclés !

  • y’a plus qu’a entonner une marseillaise...

  • D’apres France Bleu ,La préfecture annonce 52 interpellations et 50 gardes à vue après les événements d’hier

En complément...

ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets Jaunes - Acte 50 : Appel à manifestation nationale à Saint-Étienne

Depuis plusieurs semaines, l’appel circule sur les différentes plate-forme GJ de la Loire et d’ailleurs. Pour cet acte 50, les GJ de Saint-Étienne appellent à converger sur la ville aux sept collines pour un retour aux sources ! On reprend les bonnes habitudes : rendez-vous samedi 26 octobre à 13h au rond-point de Monthieu et à 14h place du Peuple. Tou.te.s ensemble ! On lâche rien !

Publié le 17/10/2019
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XIV. Convergence régionale à Saint-Étienne

Samedi 16 février grande manifestation régionale à Saint-Étienne. Comme d’habitude, départ du cortège à 13h du rond-point de Monthieu puis rendez-vous à 14h place du Peuple.
Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, travailleuses, travailleurs, précaires, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !

Publié le 12/02/2019
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte X : on s’arrête plus ! Récit en images

La mobilisation ne faiblit pas à Saint-Étienne en ce samedi 19 janvier pour le 10e acte des Gilets Jaunes. Environ 2000/2500 manifestant.e.s étaient présent.e.s d’après nos estimations ; avec notamment un cortège Roannais ayant rejoint les rangs stéphanois !

Publié le 21/01/2019
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte VIII : récit en images

Plus de 1000 manifestants encore dans les rues de Saint-Étienne pour cette acte VIII des gilets jaunes. Comme dans toute la France, la mobilisation ne désemplie pas à Saint-Étienne et dans la Loire. Et, comme le veut la tradition depuis deux mois, la manifestation s’est terminée sous les gaz, les pluies de tirs de flashball et les charges brutales de la police, entraînant son lot de blessé.es et d’arrestations. Récit rapide et en image.

Publié le 6/01/2019
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

« Mais il est où ce contrat ? On se disperse et on se retrouve ! » Sainté, sixième acte.

Récit de la manifestation des gilets jaunes du 22 décembre à Saint-Étienne.
Le rendez-vous hebdomadaire est cette fois donné sur le parking du Zénith. Toujours plus loin du « cœur de ville » perdriesque. Quand on arrive, un petit groupe de gilets jaunes est perplexe « qu’est ce qu’on fait ici ? Moi je ne le vois pas aujourd’hui celui qui a lancé cette idée ! ». Grosse ambiance (...)

Publié le 23/12/2018

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans MOUVEMENT GILETS JAUNES

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Retour sur la mobilisation Antifasciste à Grenoble du 21 octobre
Publié le 23/10/2020

Contre le projet de fusion des universités et pour le maintien de l’UJM !
Publié le 22/10/2020

Collecte commune Brigades de solidarité Green Angels Solidarité
Publié le 22/10/2020

À propos d’Abdelhakim Sefrioui et du collectif Cheikh Yassine
Publié le 20/10/2020

La veille du couvre-feu, les expulsions de squats se sont multipliées
Publié le 20/10/2020

20 octobre 1921 : mort de Charles Flageollet à Saint-Étienne
Publié le 20/10/2020