Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ANALYSES ET RÉFLEXIONS MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ
SAINT-ÉTIENNE / FRANCE  
Publié le 15 mai 2023 | Maj le 31 mai 2023

Compte-rendu d’arpentage sur France Travail


Note défrichage de la Mission de préfiguration France Travail (Rapport de synthèse de la concertation, par Thibaut Guilluy, Haut-Commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, avril 2023).

Ce compte-rendu est sous la responsabilité seule des rédacteurs et rédactrices.

Ces dernières et derniers s’excusent auprès du haut commissaire au travail pour les erreurs entre le rapport et ce compte-rendu.

Les organisatrices et organisateurs n’avaient pas prévu de traducteur intelligent positive novlangue/ français précaire parlé à cet arpentage.

Les organisatrices et organisateurs félicitent les participants et participantes, et se félicitent pour leur endurance lors de ce travail intellectuel et complément abscons.

en bleu, texte tiré du rapport
en gras, commentaire des participants

1er point : l’inscription auprès de l’opérateur France Travail de toutes les personnes ayant besoin d’un emploi et une orientation selon des procédures communes et des outils partagés afin de garantir à chacun-e un accompagnement à l’emploi adapté et sans ruptures : « plus personne au bord de la route ! »
• Inscription généralisée
◦ Outils partagés et évolutifs /
◦ Orientation rapide de tous les inscrits avec un rendez-vous d’orientation et avec une équipe pluridisciplinaire afin d’évaluer les problèmes « d’adaptabilités »
• La gestion du RSA et ses bénéficiaires sera faite par FT (France Travail)
• Organiser une liaison avec les associations et organisations locales (ex : club de sport) afin de prévenir de situation de l’éloignement de l’emploi
• Une 1re inscription sera automatique dès la sortie de lycée pro, université et à la suite d’un licenciement. Il sera une recherche avant même la fin d’une formation ou de la date effective du licenciement.
• Lors du premier rdv, un contrat sera signé (mais on ne sait pas en quoi il consistera).

• Gros flicage !!!
• Lien avec la garantie jeune
◦ A St-Étienne beaucoup de contrats jeune : civique / précaires ? Mais fonctionne beaucoup par réseau !!

2e point : garantir des parcours de retour à l’emploi « sans couture » adaptés au niveau d’autonomie et aux besoins de chacun-e. Investir dans des accompagnements réellement intensifs et personnalisés pour ceux-elles qui ont en besoin – avec le principe d’un référent unique et d’une mobilisation de la personne « 15h à 20h par semaine »

• Avoir un conseiller-ès FT pour toutes les personnes en recherche de travail
• Harmonisation des pratiques d’accompagnement > cf point 3
• Espace numérique FT 
• Expérience en entreprise renforcée
• Objectif d’un accueil universel mais en deux catégories :
◦ Pour les personnes « autonomes » :
▪ Faire ses propres évaluations
▪ Cours en ligne où tu peux valider des badges
▪ Salle de classe virtuelle
▪ Mise en avant auprès des employeurs
◦ Les personnes en plus grande difficulté, « moins autonomes » : jeune sans diplôme, seniors, personne au RSA, chômage de longue durée
▪ 15h à 20H de travail demandé par semaine
▪ Accompagnement intensif avec une revue (et contrôle) d’objectif régulière (on ne sait pas encore la régularité)
▪ Adaptation en fonction des difficultés
• Encouragement à la création d’entreprises pour les privé-es d’emplois. Ainsi FT souhaite « devenir le plus grand incubateur d’entrepreneurs de France » 

3e point : un contrat d’engagements réciproques France Travail où les engagements de tous seront vraiment suivis

• Un contrat d’engagement unique sera mis en place entre FT et les privé-es d’emplois. Cela va engendrer plus de contrôles et d’obligations. Ce qui entraîneras plus de sanctions en cas de non-respects du contrat par les privé-es d’emplois.
La prise de décision d’une sanction reste aux « opérateurs » locaux de FT. Il y a un suivi des sanctions transversales, c’est-à-dire, que tous les acteur-ices du réseau FT pourront être mis-es au courant des faits et gestes de la personne suivie.
Les personnes au niveau locals actionnent les sanctions, et sont elles-mêmes surveillé-es au niveau national.
• FT propose un contrôle global, peu importe là où on reçoit nos sous.
Il y a des surveillances privées des RSA
Actuellement, en fonction du statut, nous pouvons être contrôlé-es par une boite en sous-traitance par Pôle emploi. FT risque de généraliser ce type de pratiques.
• L’augmentation des sanctions pour le RSA sera progressive. En clair, une nouvelle sanction est créée entre la radiation et l’arrêt des payements des allocations. Rien de précis dans ce point !!
• Vont beaucoup cibler les premiers arrivants
Les contrôles sont faits de plus en plus par des algorithmes avec les risques d’erreurs liés à ces derniers.

Point n°4 : aider les entreprises à recruter plus simplement et plus rapidement et à s’ouvrir à tous les talents possibles pour créer in fine plus d’emplois durables
Spéciale entreprise et réseau France Travail

Les entreprises « ont du mal à recruter » car elles n’osent pas beaucoup. Elles veulent des personnes qui correspondent à leurs critères, cela engendre des problèmes de discrimination.
Lorsque d’une entreprise cherche un contrat précaire, elle pourra déposer une offre et elle sera disponible sur tous les réseaux de FT.
Les opérateur-ices de FT pourront continuer un suivi de l’ancien-ne demandeur-euse d’emploi, « jusqu’à l’intégration totale de la personne » dans son nouveau travail. Il n’y a pas d’informations précises sur la définition d’intégration totale.

• Développement des accès à la formation sur l’inclusion pour les entreprises, par le biais notamment des « campus de l’inclusion ». Afin de connaitre pour l’entreprise les moyens de se faire financer des contrats précaires.
Il y aura un important développement du support numérique.

Point n°5 : un accès à la formation plus ciblé sur les plus éloigné-es de l’emploi, des achats de formation plus directement dictés par les besoins des employeurs et la constitution de communs numériques pour rendre le tout accessible et pilotable

• Le renforcement de la formation pour les publics les plus éloignés de l’emploi, c’est-à-dire les personnes en situation de handicap, senior et pour les habitant.es de quartiers pauvres. Cela en fonction des besoins des employeurs.
Formation préalable = formation de base
• Dévelopement des formations préparatoires à l’embauche  fusion d’aide existante  financement au sein de l’entreprise (quel contrôle ?)  Transformation en POIC

• Facilitation de formation au sein de l’entreprise pour des personnes éloignées de l’emploi mais en fonction des besoins de cette dernière.

• Encouragement plus important des formations en situation de travail et des validations des acquis de l’expérience
Les entreprises dicteront leurs besoins de formation afin d’avoir sous la main, une main d’œuvre disponibles et opérante pour ses besoins propres. Ainsi, la personne « éloignée de l’emploi » sera orientée par FT vers des formations proposées par les entreprises recrutantes. La formation sera assurée par l’entreprise. Mais le financement sera fait par FT (subvention, compte CPF).
• Prime à l’efficacité de retour à l’emploi pour les entreprises
• FT semble se transformer en suivi permanent et global du demandeur-euses d’emploi à travers son parcours (formation, recherche, signature de contrat, période de travail).

Point n°6 : La transformation du SI (système informatique) de Pôle emploi en plateforme de données et de services numériques communs, à la disposition de tous et avec la participation de tous, avec des services digitaux accessibles, interopérables avec les SI de tous les acteurs et le partage de la donnée comme règle du jeu.

• Transformer la plateforme Pôle emploi actuelle en système de gestion des données.
• Fusionner les services publics : we form, missions locales, cap emploi… sur une plateforme unique « dans le strict respect du RGPD ».
Sur Pôle emploi actuellement les offres renvoient vers les plateformes privées (indeed…). La future plateforme unique intègrera maintenant ces plateformes privées de curetage d’emploi, qui auront accès directement à France Travail, aux données (CV, profils … ).
Le discours du texte est celui de l’inefficacité de Pôle emploi, et de l’intérêt d’en faire une simple plateforme de données des dossiers de demandeurs d’emploi, privatisée. Les conseillers Pôle emploi passent « un temps disproportionné de temps à la saisie d’information », les demandeurs d’emplois feront désormais eux-mêmes ce travail.
• Les « régulateurs de France Travail » (algorithmes ou agents ?) auront accès à des tableaux de bord harmonisés des données, entre les partenaires et les « économies importantes ».

utilisation du vocabulaire « création de commun numérique »

Point n°7 : Un projet qui nécessite un vaste plan d’accompagnement des professionnels assurant le lien avec les publics : l’académie France travail pour se former ensemble et la communauté FT pour partager et coopérer entre professionnels de chaque territoire.

• Regrouper la formation en un point ventral de FT
• FT voulant « le bien-être au travail » des professionnels de son réseau prévoit :
◦ Académie FT qui sera un centre de formation géant
◦ Visant à mutualiser tous les types d’accompagnement.
◦ Souhait que 100 000 travailleurs-euses actuel-les pourront évoluer

Vocabulaire sur le bien-être de travail d’accompagnement

Point 8 : Transformer Pôle emploi et mettre par ailleurs en place une gouvernance duale, simplifié et territorialiser de l’écosystème de l’emploi, de la formation et de l’insertion pour sortir des silos, agir au plus près du terrain et assurer un pilotage transparent des résultats sur la base d’objectif partagé

-Pourquoi on transforme PE en FT :
• pas assez global et connecté, trop d’instances
• FT rénove PE afin de modifier les gouvernances politiques en recentralisant

- Structuration d’un réseau de partenaire public et privé
• avec une charte d’encagement et contractualisé
• avec 4 nouveaux objectifs contractualisés : « plan d’action local France Travail », « pacte France Travail et solidarité » et « pacte France Travail Régions »

Pas d’information sur les instances qui décident de supprimer les aides

Point 9 : Un pilotage par les résultats et des indicateurs communs qui guident la stratégie et l’action du local au national.

-Pilotage par les résultats :
◦ aspiration des datas de tous les secteurs et acteurs sur un commun numérique
◦ Passer d’un pilotage de solutions par l’offre, à un pilotage par les besoins des usagers et des entreprises.
-Objectif surtout de fournir des données : tant de chômeurs, de personnes handicapées dans tel coin… telle entreprise a besoin de tant de monde, France Travail devient une calculette, dans la politique du besoin.
-FT = investissemnet social (le temps passé avec les usager-ères doit etre rentable).

La carotte serait le financement en fonction de résultats.

Point n°10 : projet qui se construit graduellement par et pour l’ensemble des acteurs dans une logique d’investissement social

-Projets qui se construisent graduellement pour les acteurs dans une logique d’investissement social
-Rendre les acteurs « plus agiles », regrouper pôle emploi, missions locales … dans un même centre décisionnel, où ils n’auront chacun plus qu’une voie
-Transformation du système informatique des Pôles emplois, des organisations de chantier (CDI de chantier élargi à d’autres domaines : pub, marketing… ), et de la « structure de pilotage ».
- Tous les contrats locaux seront impactés par France Travail.

Pôle emploi est la « colonne vertébrale » des personnes sans emploi actuellement, l’idée est d’en faire un « bras », que PE ne soit pas aussi central, mais que ce soit France Travail .
Commentaire : La mission première de Pôle emploi ne sera plus l’insertion, l’accompagnement, mais un simple « adhérent » au label France Travail, portail unique.

Remarque globale sur le texte :
• emploi de vocabulaire macroniste, libéraliste et positive novlangue.
• flou de la mise en application
• répétions permanentes
• méthode Coué décomplexée
• opposition entre un passé diagnostiqué dysfonctionnel et un avenir flou et réussi

P.-S.

Venez mardi 16 mai à 17h à la bourse du travail, pour continuer ces recherches et écrire les tracts pour démarrer la lutte contre France Travail, dans la continuité de la lutte contre la réforme des retraites.


Proposé par CGTPrécaires
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans TRAVAIL - PRÉCARITÉ

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans FRANCE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

S’opposer au massacre à Gaza ! Un point de vue anarchiste
Publié le 24/04/2024

1er Mai contre la prison
Publié le 24/04/2024

Soirée de soutien à la tauto-école Slow&Furious
Publié le 24/04/2024

Conférence sur France travail
Publié le 22/04/2024

Ouverture de l’Hérissé·e
Publié le 19/04/2024

Quatre rendez-vous dans la Loire au sujet des Mégabassines
Publié le 19/04/2024