Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS « BENAISES » ET « CANCORNES » / MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
ST-JULIEN MOLIN MOLETTE  
Publié le 22 avril 2020 | Maj le 6 juillet 2020

À St-Julien-Molin-Molette, Delmonico creuse notre tombe et le Préfet nous enterre !


Depuis près de quarante ans, la société Demonico-Dorel exploite une carrière de charbon dans le village de St-Julien-Molin-Molette. L’autorisation d’exploitation expire cependant en 2020. Loin de s’arrêter, l’entreprise entend toutefois poursuivre et étendre la carrière. En réaction, le Collectif des Habitants et des Riverains contre l’extension de la Carrière s’est constitué et porte la contestation [1]. Rebondissements début janvier avec, d’un côté, un arrêté préfectoral accordant un blanc-seing à Demonico-Dorel et, de l’autre, une action, carnavalesque, du Collectif.

Le préfet valide un projet d’écocide d’intérêt général dans le Pilat

C’est à l’occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux du maire dimanche 5 janvier, que la population piraillonne apprend que le redouté « arrêté préfectoral d’autorisation environnemental » a été déposé en mairie le samedi 4 janvier. Ce document de 48 pages en dit long sur l’avenir du village pour les trente années à venir. Une douzaine de pages nous explique comment Delmonico-Dorel va procéder pour produire légalement des nuisances sonores, vibrations ainsi qu’autres pollutions atmosphériques et aquatiques, le tout sous couvert de « contrôles certifiés » (réalisés au moins 1 fois/an) ... mais, comme d’habitude, entièrement maîtrisés par l’entreprise. Et une fois de plus, aucune allusion à la radioactivité et au radon. Probablement un petit oubli des autorités ! Bref, ce n’est pas très sérieux tout ça…

La question d’une déviation routière est rapidement évoquée en quelques lignes. Car dorénavant, comment transporter par la route D8 les 2500 tonnes de matériaux qui seraient extraits par jour ? Aujourd’hui, personne n’a encore trouvé de solution géniale pour éviter la traversée du village. Toutefois l’État laisse encore deux ans à l’industriel pour présenter une étude réaliste et faisable. Ce fameux projet alternatif, capable d’apaiser la vie du village et financé par les collectivités et donc les contribuables, doit voir le jour avant 2023 ! Et sinon quoi !? Il arrête tout ? Quel·le paysan·ne du village acceptera de sacrifier ses terres agricoles pour y laisser installer une autoroute « privée » permettant le passage de 250 camions-bennes par jour ?

Enfin, sept pages sont là pour nous convaincre de l’opportunité de détruire, dans de bonnes conditions, 43 espèces animales protégées, puis quatre autres pages pour nous consoler de la destruction des 9,9 ha de forêt par des compensations. Faut-il faire fi de l’effondrement de la biodiversité et de la consommation excessive des espaces naturels ? Dans le Parc naturel régional du Pilat, on nous promet un écocide d’intérêt général ! L’extractivisme n’est pas une solution d’avenir !

Le Collectif condamne cette décision du Préfet qui méprise l’avis de la population au seul profit d’une entreprise privée et mettra tous les moyens en œuvre pour stopper ce projet destructeur.

Un cortège funèbre pour St-Julien-Molin-Molette

L’avis de décès (paru quelques jours plus tard)
Suite à l’annonce de la Préfecture, le Collectif contre l’extension de la carrière, l’association Bien-Vivre, la municipalité et le Parc Naturel Régional du Pilat ont la tristesse de vous faire part du décès de Molin-Molette Julien en date du 4 janvier 2020. Vous êtes très chaleureusement conviés à la cérémonie d’enterrement de Julien ce mercredi 15 à 9h30 place de la mairie.
Le village remercie toutes les personnes qui prendront part à sa peine. Tenue funèbre conseillée, condoléances sur registre, pas de fleurs. Dons possibles à la fondation Radon de lutte pour le cancer.

Nous nous sommes donc réuni.e.s mercredi 15 janvier devant la mairie pour commencer la cérémonie. Après une brève prise de parole, nous sommes monté.e.s en nombre (80 personnes environ) jusqu’à la carrière pour y déposer, au son du glas et du requiem de Mozart, un cercueil long de 6 mètres et lourd de notre écœurement. Le moment était émouvant et recueilli.

La balade s’est déroulée dans le calme, sous bonne escorte policière, avec une excellente gestion de la circulation et en l’absence des camions-bennes de Delmonico-Dorel, chose à laquelle nous nous habituerions bien volontiers… Le cortège a pris fin dans une ambiance chaleureuse et joyeuse autour de fumigènes, feux d’artifices, boissons chaudes, gaufres, de rires, mais aussi de rêves et l’envie furieuse de les réaliser.

Car cette cérémonie ne signe pas la fin de la lutte bien au contraire, loin d’être éploré.e.s, nous sommes déterminé.e.s ! On ne lâchera rien et la lutte continuera… encore 30 ans s’il le faut !

Retrouvez des images, des vidéos et toute l’actualité de la lutte sur www.stopcarriere.noblogs.org.

P.-S.

Impossible d’attendre la fin du confinement pour lire l’intégralité du nouveau numéro ? Il peut se télécharger ici !

Et en attendant de l’avoir dans les mains, on peut donner 3 sous par ici, via helloasso. Ça sera une avance, un soutien pour la suite et, peut-être, le début de la cagnotte pour l’imprimerie Couac...

Le journal est à prix libre. Chacun.e donne selon ses moyens et ses envies !
2-3 euros c’est top !

Notes


Proposé par Couac
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ANALYSES ET RÉFLEXIONS   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Maudits carriéristes

[Les dossiers COUAC]
De singulier, il n’a pas que son nom, Saint-Julien-Molin-Molette, ou le nom de ses habitant’es, les Piraillons et les Piraillonnes. Son histoire et sa topographie également font de ce village un lieu vraiment hors du commun. Si volonté politique il y avait, on imaginerait volontiers un avenir radieux à cette commune exceptionnelle. Mais le développement capitaliste mégalomane ne voit pas les choses ainsi.

Publié le 6/02/2017

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans COUAC

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Lire aussi dans ST-JULIEN MOLIN MOLETTE

Lire aussi dans « BENAISES » ET « CANCORNES »

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Confinement : contacts et infos utiles
Publié le 30/10/2020

La colère sociale explose à Naples et dans toute l’Italie contre l’hypothèse d’un nouveau confinement
Publié le 29/10/2020

Les Bourses du travail, une expression de l’autonomie ouvrière
Publié le 29/10/2020

Un policier de la BAC de Paris mis en examen pour meurtre
Publié le 28/10/2020

Prison de Latina (Italie) : « Solidarité entre prisonnier.e.s anarchistes ». Un texte de Francesca
Publié le 27/10/2020

Jean Louis Gagnaire ou la raclure la plus zélée du macronisme local
Publié le 26/10/2020