Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ANTIFASCISME / GENRE - FÉMINISME
COLOMBIE / SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 7 juin 2021 | Maj le 8 juin 2021

Marche silencieuse en femmage aux femmes victimes des violences en Colombie


Venez marcher avec SOS Colombie St Étienne, le vendredi 18 juin à 19h Bourse du travail !

Appel urgent à la solidarité du peuple français.

Nous rejetons fermement et condamnons les actes de violences contre les femmes commises par les forces de l’ordre durant le mouvement social en Colombie. Tout particulièrement, les violences qui portent atteinte à la liberté et à l’intégrité sexuelle. Chacune de ces agressions est inadmissible et condamnable. 

Depuis le 28 avril 2021, suite à un appel à la grève nationale, le peuple colombien est dans la rue. Les femmes de tous secteurs sociaux, communautés et tous âges demandent de meilleures conditions de vie et exigent le respect de leurs droits à la santé, à l’éducation, au travail. La réponse du gouvernement a été la répression de la population, donnant lieu à une vague de massacres, d’agressions où le but principal est la terreur. Cette politique de terreur, les femmes sont les premières à la subir : elles sont tuées, violées, torturées…Les forces policières au niveau national ont violé 22 femmes. Des agents de la police nationale et de l’armée ont été dénoncés pour meurtres, graves lésions oculaires, disparitions forcées, tortures contre les femmes et les hommes. Ils sont lourdement armés face à des civils démunis. Les conséquences de ces actes sur les femmes ont des effets traumatiques sur la santé psychique, physique tout autant que pour leurs familles. C’est une guerre psychologique atroce !

Nous en tant que femmes et lesbiennes féministes, nous sommes solidaires avec les femmes victimes de violences en Colombie. Quand les victimes des forces de l’ordre sont des femmes, les agressions s’inscrivent dans une politique de répression et d’autoritarisme de l’État, c’est-à-dire que l’État Colombien est l’unique responsable de ces agressions qui constituent des violations des droits humains. Exigeons de la communauté internationale et des organismes internationaux des droits humains le rejet du régime Colombien actuel. 

Nous ne sommes pas surprises de voir que l’état Colombien s’attaque aux femmes. L’histoire se répète, dans cette société patriarcale, le sexisme et ses violences sont courantes. Les femmes ne sont pas seulement des victimes sans défense et vulnérables, elles sont bien plus que cela. Elles détiennent un rôle actif de participation dans la reconstruction sociale, la construction de la paix, l’économie familiale et ce n’est pas par hasard que l’état s’attaque à elles. Elles sont un maillon clé de la survivance économique des familles et des solidarités intrafamiliales. 

D’ailleurs elles s’engagent comme les mamans de première ligne, les jeunes, les étudiantes, les afro-descendantes, les indigènes, les lesbiennes, les trans. Elles continuent malgré les dures conditions à s’exposer au risque d’être violées, maltraitées, blessées ou disparues forcées. Toutes ces violences sexuelles n’ont pas comme finalité le sexe en lui-même, c’est l’exercice du pouvoir de genre sur les corps qui causent des soumissions, des douleurs, des souffrances et des destructions. Un des objectifs de la police est d’exterminer un groupe social ou une organisation et les violences de genre sont l’une des armes qu’elle utilise.

Les violences sexuelles contre les femmes survenues en Colombie sont considérées comme tortures et comme crimes contre l’humanité ! Si personne ne condamne ces crimes, ce sera un appel à perpétuer la reproduction de la violence sexuelle. Cela va invisibiliser des féminicides. En les condamnant, une reconnaissance sociale existera. Les femmes ont droit à la vérité, la réparation, l’indemnisation et la justice. La sanction des coupables garantit la non répétition des faits. Au niveau individuel, c’est permettre la reconstruction psychique et corporelle. L’impunité est un crime ! Venez dire stop : aux féminicides, aux agressions sexuelles, aux violences contre les femmes, aux disparitions forcées, à la torture, aux détentions arbitraires !

Cette marche est silencieuse. Venez vous recueillir avec nous durant cet hommage aux femmes. On vous invite à un deuil public pour nos camarades colombiennes.

Arrêtons la guerre contre les femmes !

SOS Colombie Saint-Étienne
soscolombieste chez protonmail.com


Proposé par Panda

RDV à retenir

Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans GENRE - FÉMINISME

Lire aussi dans ANTIFASCISME

Lire aussi dans COLOMBIE

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Nous sommes la nature qui se révolte
Publié le 15/06/2021

De Erdogan à Macron : L’Internationale Terroriste
Publié le 7/06/2021

Le mois décolonial, cible de la propagande « vague bleue » en marche
Publié le 7/06/2021

Nouveau communiqué de proches et ami.e.s de Cesare Battisti
Publié le 5/06/2021

La machine à découdre – Rencontre entre Couac et Coeur Noir Tripalium
Publié le 5/06/2021

Communiqué des inculpé.es de Briançon
Publié le 5/06/2021