Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS MOBILISATIONS - LUTTES
SAINT-ÉTIENNE   RÉFORME DES RETRAITES (2019-2020)
Publié le 28 novembre 2019 | Maj le 25 avril 2020 | 1 complément

Et tout le monde attend le 5 décembre !


Les appels à la grève reconductible se multiplient dans tous les secteurs d’activités, du public au privé, des chômeur.e.s aux retraités en passant par les lycéen.ne.s et étudiant.e.s... Tout laisse à penser que la journée du 5 décembre sera massivement suivie. Si la bataille ne se gagnera pas en une journée de mobilisation, il est néanmoins nécessaire que cette première date soit massive et déterminée. Nous relayons ici un florilège d’appels locaux et nationaux ainsi que des textes de fond publiés sur d’autres sites. Rendez-vous le 5 décembre, à 10h30 devant la Bourse du travail à Saint-Étienne.

  • Grosse mobilisation à Saint Etienne !!

    22 000 manifestant’es selon les syndicats (10 000 selon les flics), la manifestation a été un succés !

Petit tour d’horizon des différents secteurs appelant à la grève au niveau national

Tout le monde attend le 5 ! Les appels à la reconduction de la grève se multiplient dans le public et le privé

Peu après la grève historique et quasi totale du 13 septembre à la RATP, cinq syndicats — l’UNSA (majoritaire), la CFE-CGC (cadres), FO, Sud RATP (viré de chez Solidaires), et Solidaires RATP — signent un communiqué commun appelant à une grève illimitée à partir du 5 décembre. Illimitée. Depuis, les appels à la reconduction dans tous les secteurs, du public ou du privé, se comptent par dizaines.

Comprendre la réforme des retraites en 7 minutes, par Solidaires

Retraite à points, cheveux blancs, colère noire

Retraite à points, Cheveux Blancs, Colère Noire !

Face à la casse du système des retraites, un seul jour ne suffira pas ! Le seul risque est de ne pas gagner ! Mais pour gagner, il faut un mouvement de grande ampleur. Partout, la colère gronde, il y a des appels à la grève qui se multiplient dans tous les secteurs et les territoires. Retrouvons-nous dans des assemblées générales, qui restent le meilleur moyen pour discuter, échanger et décider collectivement des actions concrètes à mener ainsi que des suites du mouvements. Plus nous serons nombreux en AG, meilleur·e·s nous seront pour résister à cette réforme.

Entretien avec un Cgtiste parisien

Un tutoriel sur le droit de grève dans le public et le privé par Solidaires :

Quelques rappels sur le droit de grève

Un tutoriel sur les blocages d’établissements pour lycéens et étudiants :

Pourquoi et comment bloquer sa fac, son lycée ?

Appel des lycéen.ne.s et étudiant.e.s stéphanois.e.s

Organisé par Youth for climate, Les révoltés stéphanois, Honoré Révolté, Jeunes Révolutionnaires, Le Gueuloir, Université Jean Monnet en lutte. Rendez-vous dès 10h Place du Peuple

Événement FB ici.

Appel de la CNT 42

Travailler jusqu’à épuisement et mourir pauvre ? Non, merci !

Le gouvernement continue sa marche forcée vers la casse totale de nos systèmes de solidarité et des services publics. Après l’assurance-chômage, il cible nos retraites. Tout le monde sait maintenant que la réforme des retraites va coûter très cher aux actuel.le.s travailleurs et travailleuses des secteurs publics comme privés.

La solidarité n’est pas négociable !

Au-delà d’une énième réforme s’attaquant à nos acquis,

C’est la même logique capitaliste qui est à l’œuvre depuis 50 ans : les gouvernements qui se succèdent organisent, main dans la main avec le patronat, une attaque globale contre notre système de solidarité et démantèlent méthodiquement la sécurité sociale. Ils réduisent toujours plus les prestations sociales et dépossèdent les syndicats de sa gestion, en la plaçant sous tutelle de l’État et des marchés financiers.

Pour nous, organisations syndicales associées depuis l’origine à la création des systèmes de solidarités sociales (dont la sécurité sociale), ce n’est rien de moins qu’une attaque contre le modèle de société développé à la libération. Issue d’un consensus trouvé dans le cadre du Conseil national de la Résistance et mise en place par les organisations syndicales, la sécurité sociale entend garantir le plus grand nombre contre les risques de l’existence : maladie, vieillesse, accidents. La sécurité sociale est à nous, c’est notre salaire, notre protection !! Nous et les générations précédentes avons construit ce système plus juste, basé sur la solidarité et la justice sociale. Nous entendons le défendre, le renforcer et l’étendre pour que nous et nos enfants puissions en bénéficier.

Appel de Sud Éducation Loire

La retraite par points voulue par le gouvernement :
on sait ce qu’on cotise, impossible de savoir ce qu’on recevra

Dans le système actuel, on sait plus ou moins ce que l’on va toucher au moment de la retraite : c’est un système dit à prestations définies. Dans le projet du gouvernement, on accumule un certain nombre de points (sur la base de 10 euros cotisés = 1 point) tout au long de la carrière. Le calcul de la pension au moment du départ à la retraite dépendra du coefficient choisi par le gouvernement (pension annuelle = nombre de points à— coefficient). Même si la valeur du point annoncée pour le moment est de 0,55 euro, il n’y a aucune garantie sur le fait que la valeur de ce coefficient (que l’on appelle la valeur du point) suive une progression ou même soit stable !
En fonction des politiques d’austérité menées par les gouvernement successifs, nos pensions pourront ainsi être réduites encore davantage, sans nouvelle réforme.
L’objectif du gouvernement :

reculer (encore) l’âge du départ à la retraite

Pour les capitalistes, l’objectif est de faire travailler les salarié-e-s toujours plus longtemps et de baisser les pensions de celles et ceux qui ne sont plus en activité au moment de la retraite (c’est la cas actuellement pour environ la moitié des départs en retraite). Macron avait promis de ne pas toucher à l’âge de départ à la retraite pendant sa campagne, mais il a menti. En effet, pour toucher une retraite à taux plein, avec la réforme il faudra travailler jusqu’à 64 ans au moins (c’est l‘“âge pivot” ). La décote prévue est de 5% par année manquante. Il est déjà prévu que pour la génération des personnels nés à partir de 1975, ce sera 65 ans, et même 66 ans pour la génération 1987. À 62 ans, il y aura au moins 10% de perte de pension, voire 20% !
Des pensions qui vont diminuer de plusieurs centaines d’euros

Le projet du gouvernement, c’est avant tout de limiter la part du PIB consacrée aux retraites à 13,8 %. Comme le nombre de retraité-e-s va augmenter, le montant des pensions va baisser : les retraité-e-s seront plus nombreux-se-s à se partager une part fixe du gâteau ! Dans l’éducation, cela sera particulièrement vrai : en effet, avec la prise en compte de la totalité de la carrière au lieu du salaire des 6 derniers mois,
les pensions seront plus faibles. D’autre part, les personnels qui touchent peu de primes, comme ceux de l’Éducation nationale, verront leurs pensions baisser fortement avec le nouveau mode de calcul (qui intègre les primes). Enfin, les femmes seront les plus touchées par les baisses de pension, car elles ont des revenus plus bas et plus de périodes non travaillées ou de temps partiels. Vous trouverez ci-dessous et sur notre site Internet toutes les simulations de SUD éducation.

POUR GAGNER, CONSTRUISONS L’AFFRONTEMENT

Chacun-e sait qu’une journée de grève ne suffira pas à faire plier le gouvernement. Il s’agit dès à présent de construire un mouvement de grève reconductible et interprofessionnel d’ampleur.

Pour cela :
• dès à présent déposons des heures d’informations syndicales et des RIS, multiplions les tournées pour construire la mobilisation et nous préparer à reconduire, de manière unitaire avec les différentes organisations syndicales ;

• dès le 5 décembre, dans les écoles et établissements, dans les villes et les départements, organisons des assemblées générales massives qui votent la reconduction de la grève pour le 6 décembre et les jours suivants ;

• Dans le premier degré, nous appelons les personnels à déposer des déclarations d’intention de grève sur plusieurs jours ;

SUD éducation a déposé un préavis de grève reconductible couvrant les personnels grévistes pour toute la période qui suit le 5 décembre.

Manifestation à Saint Étienne : 10h30 Bourse du travail
Assemblée générale des personnels de l’Éducation à la Salle Sacco & Vanzetti

Appel des traminots

Tract de l’UD CGT 42

Du côté des Gilets jaunes

Les Gilets jaunes rejoignent l’appel à la grève générale du 5 décembre

La quatrième édition de l’Assemblée des Assemblées, grand rassemblement des Gilets jaunes de toute la France, s’est tenue à Montpellier. L’occasion de faire le point sur les forces du mouvement, de préparer l’anniversaire du 16 et 17 novembre et de penser l’avenir. Un appel à rejoindre la grève générale du 5 décembre a également été lancé. Montpellier (Hérault), reportage
« On a eu quelques couacs hier, mais aujourd’hui tout va bien. On peut désormais se mettre en marche ». A l’évocation du parti du président (...)

Appel des GJ de Saint-Étienne

Le 5 décembre, on est là  !

On se crève au travail, que crève le travail !

S’il est essentiel de lutter à partir du 5 décembre contre la réforme annoncée des retraites, notre réplique ne saurait s’en tenir à des luttes conjoncturelles visant simplement à sauvegarder l’existant. Puisqu’il est vain de mal vivre aujourd’hui pour survivre à peine demain, réaffirmons que le cœur de la lutte doit bel et bien viser le travail qui, sous ses formes actuelles, ne peut être autre chose qu’une violence et un renoncement.


Proposé par _
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • appel à la formation d’un PINK BLOC lors de la manifestation du jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites.

    Un Pink bloc est un cortège féministe et queer, composé de personnes femmes et/ou LGBTI+, de personnes minorisées de genre , sans cismecshétéros. L’objectif de l’appel à mobilisation est de rassembler les énergies militantes pour dénoncer, à travers nos slogans, nos pancartes et notre banderole, le caractère inégalitaire et patriarcal de cette nouvelle réforme, ainsi que l’instrumentalisation des personnes LGBTI+ et femmes à des fins racistes et capitalistes par l’Etat et le gouvernement actuel.

    N’hésitez pas à à nous rejoindre spontanément le jeudi matin, à 10H30, devant la Bourse du Travail (si vous faites partie de la mixité du Pink bloc , si vous etes allié.e.s , votre place sera en soutien autour ou derriere :-) merci ! )

    Pourquoi se mobiliser ?

    * https://emmaclit.com/2019/09/23/cest-quand-quon-arrete/

    * https://www.latribune.fr/economie/france/retraites-l-institut-de-la-protection-sociale-sonne-l-alarme-833950.html

    (et il existe plein d’autres raisons)

En complément...

ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Contre la réforme des retraites et tout le reste : manifestation aux flambeaux le jeudi 5 mars

Alors que le gouvernement annonce clairement qu’il aura recours au 49-3, il est plus que jamais nécessaire de montrer une énième fois notre opposition à ce projet de loi. Tous et toutes dans la rue jeudi 5 mars pour une marche aux flambeaux qui se doit d’être explosive ! Contre la réforme, contre la Macronie et son monde ! Départ à 18h du Puits Couriot. Appel également à un cortège de tête féministe.

Publié le 27/02/2020
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Pour les retraites et tout le reste : agenda et suivi de la semaine du 10 au 15 février

Encore plein de rendez-vous dans le 42 cette semaine contre la réforme et son monde dont une grande manifestation jeudi à Saint-Étienne. Agenda et suivi de la semaine.
« Depuis le 5 décembre, un grand combat est engagé : le monde du travail contre Macron et son gouvernement. Au service du grand patronat, des actionnaires, des plus riches, ils œuvrent à augmenter la précarité, réprimer les luttes, nous isoler et transformer tous les aspects de nos vies en marchandises. »

Publié le 10/02/2020
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation du vendredi 24 janvier : retour en images

Ce vendredi 24 janvier, à l’occasion de la présentation du projet de la réforme des retraites en Conseil des ministres, de nombreuses organisations syndicales et de militant.e.s s’étaient donné rendez-vous dans toute la France. Saint-Étienne fut encore une fois le théâtre d’une belle et forte journée de lutte !
Par Le Gueuloir

Publié le 26/01/2020

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans RÉFORME DES RETRAITES (2019-2020)

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

La colère sociale explose à Naples et dans toute l’Italie contre l’hypothèse d’un nouveau confinement
Publié le 29/10/2020

Les Bourses du travail, une expression de l’autonomie ouvrière
Publié le 29/10/2020

Un policier de la BAC de Paris mis en examen pour meurtre
Publié le 28/10/2020

Prison de Latina (Italie) : « Solidarité entre prisonnier.e.s anarchistes ». Un texte de Francesca
Publié le 27/10/2020

Jean Louis Gagnaire ou la raclure la plus zélée du macronisme local
Publié le 26/10/2020

Retour sur la mobilisation Antifasciste à Grenoble du 21 octobre
Publié le 23/10/2020