Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 21 juin 2020 | Maj le 25 juin 2020

Saint-Étienne ne veut pas perdre son université


Alors que le projet de fusion avec trois établissements lyonnais, longtemps retardé, repart sur les chapeaux de roue, un concert de voix issues de la société civile comme du milieu politique local fait entendre des inquiétudes quant à la disparition de l’université Jean-Monnet (UJM), qui est depuis 1969 un atout majeur du développement de la ville.

Retour, en quatre temps, sur quelques mois de montée d’une opposition désormais quasi-unanime — en attendant le cinquième acte prévu pour septembre, où l’on verra si la tragédie se confirme.

De quoi parle-t-on ? — Depuis plusieurs années, un projet de gigantesque fusion universitaire entre Lyon et St-Étienne se met poussivement en place. Commencé à douze établissements, il doit se terminer à quatre : les universités Lyon 1, Lyon 3, Jean-Monnet et l’ENS de Lyon. Pour l’université stéphanoise, ce serait la fin de 50 années d’existence, depuis sa création sous l’impulsion de l’emblématique maire Michel Durafour jusqu’au pôle universitaire aux 250 diplômes, 5 campus et 20000 étudiant⋅es qu’elle est devenue. Un article issu du dernier numéro de Couac, un média d’investigation indépendant à St-Étienne, résume les enjeux et l’historique du projet.

Acte I. — Le maire Perdriau découvre les dangers de la fusion

Nous nous en étions déjà fait l’écho : le 6 décembre dernier, à quelques jours du vote (finalement ajourné) des statuts de l’Université-cible, le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau (LR) s’était adressé à la présidente de l’UJM, Michèle Cottier, pour lui demander de « surseoir à l’adoption » des statuts dans un courrier que nous avions publié [...].

P.-S.

Lire la suite sur le site IdexitLyon.


Proposé par IDEuX
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ANALYSES ET RÉFLEXIONS   ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

La fusion dans l’air du temps universitaire

Dans un entretien publié ce week-end dans Le Progrès, l’ancien doyen de la faculté de médecine alerte que la fusion des universités de Lyon et Saint-Étienne aurait, notamment, pour effet d’« annexer la faculté de médecine de Saint-Étienne à Lyon ». Cette mise en garde a d’autant plus de poids que la présidente de l’Université Jean Monnet, qui défend le projet de fusion, est elle-même issue de la faculté de médecine. Couac s’est penché sur ce projet et ses conséquences (n°9, printemps 2020).

Publié le 1er/06/2020
ACTUALITÉS   « BENAISES » ET « CANCORNES » / ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Démocratie « disruptée » à l’Université Jean Monnet

Le 17 octobre dernier, se tenaient à l’Université Jean Monnet des élections en vue de renouveler différents conseils dont le Conseil d’administration, qui élit le-la président-e. Casseroles, recettes rances et plats indigestes étaient au menu. Menu dont les effluves douteuses ont inspiré cet entretien presque réel avec l’ancienne, et future, présidente – Michèle Cottier.

Publié le 28/10/2019

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

11 juillet 1892 : exécution à Montbrison de François Koenigstein, alias Ravachol
Publié le 11/07/2020

1791 à 1914 : les racines du maintien républicain de l’ordre
Publié le 10/07/2020

« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux
Publié le 10/07/2020

Pour la forêt, et suite à l’abandon du projet de Center Parc de Roybon
Publié le 10/07/2020

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020