Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 31 mai 2019 | Maj le 25 avril 2020

Le Couac n°7 est sorti !


L’équipe du Couac vous présente un nouveau numéro de son pigeon dépenaillé. Avec une formule qui ne change pas : des brèves, des articles d’actu et d’investigation sur différents thèmes ainsi qu’un dossier. Un dossier cette fois consacré aux différentes formes de contrôle sur la ville et ses habitant.e.s.

En avant-goût, l’édito du numéro :

Notre-Dame a brûlé. Des millions d’euros se sont précipités. Toute le monde l’a commenté, on aurait pu l’éviter.
Mais c’est vrai que nous aussi – si un « Â nous » militant.e stéphanois.e existe –, on est jalouses et jaloux de ces dons spontanés. On a bien bien pensé à brûler nos locaux. Sauf que, dans cette ville un peu vide, on en manque de bâtiments à nous. Des qu’on pourrait cramer pour pouvoir un peu plus flamber. Mais ici où 13 000 logements sont vacants, des gens doivent batailler pour dormir sous un toit tout pété. La solidarité, elle, est attaquée, réprimée, justiciée. Parce que l’ennemi intérieur, c’est me, c’est you, c’est nous et que nos actes sont sous contrôle.
Depuis notre dernier numéro, on a failli croire à une ville hors contrôle le temps d’un Carnaval de l’inutile, mêlé à un rassemblement régional des gilets jaunes et un appel de Désarmons-les. L’herbe a brûlé, nos quartiers ont dansé, les couleurs se sont mêlées, la Biennale a été annulée le temps d’une journée.
Mais, après l’échec de cette biennule, l’expérimentation sécuritaire devient de plus en plus l’argument marketing numéro un de Perdriau. Le contrôle à l’ancienne a encore de beaux jours devant lui : police et justice s’associent toujours pour mettre fin aux mouvements sociaux (p. 6) et aux tentatives solidaires (p. 8). Les caméras se sont multipliées, au stade comme à la ville (p. 11). Et comme si ça ne suffisait pas, ancien et nouveau mondes s’associent pour mettre nos rues sous écoute (p. 12). De beaux arguments pour convaincre Big Google d’installer son « Â atelier » à Sainté (p. 15).
Pourtant, la résistante et les solidarités s’organisent pour que l’on puisse encore jouer dans les rues (p. 19) sans drapeau tricolore au-dessus de nos têtes (p. 20). La science n’a pas encore mis fin à nos colères (p. 22) et Gilbert nous rappelle que le zbeul est possible dans cette ville (p. 23).
De quoi nous encourager à remettre un peu de bordel dans tout cet ordre !

P.-S.

Le journal est disponible en divers lieux (librairies, cafés, etc.) ainsi que, occasionnellement, lors de criées dans les rues et sur les marchés.


Proposé par Couac
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Lire aussi dans FLICAGE - SURVEILLANCE

Lire aussi dans COUAC

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

1791 à 1914 : les racines du maintien républicain de l’ordre
Publié le 10/07/2020

« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux
Publié le 10/07/2020

Pour la forêt, et suite à l’abandon du projet de Center Parc de Roybon
Publié le 10/07/2020

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020

1er juillet 1910 : éxécution de Jean-Jaques Liabeuf, stéphanois et « tueur de flics »
Publié le 1er/07/2020