Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DROITS SOCIAUX - SANTÉ / LOGEMENT - SQUAT / RÉPRESSION - PRISON
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 29 juillet 2019 | Maj le 25 avril 2020

L’Université fait sa pub : que mettre derrière des slogans creux ?


« J’enthousiasme mon territoire », « Je contribue à changer le visage de ma ville », « Je permets de mieux vivre demain ». C’est avec ces slogans que l’image de l’Université Jean Monnet est supposée être promue. La présidence de l’Université a en revanche beaucoup moins communiqué sur l’expulsion de familles qui, en situation de demande d’asile mais sans logement, avaient trouvé refuge dans un des bâtiments inutilisés de l’université. Pour réparer ce malencontreux oubli, on a préparé quelques affiches, libres de droit. On ne réclamera donc aucun honoraire si la présidence souhaite faire une nouvelle campagne de publicité dans les rues ou sur internet.

Les personnes qui s’étaient réfugiées à l’université faisaient partie du groupe qui faute de solutions d’hébergement à la fin de la trêve hivernale avait occupé à partir du 1er avril la Bourse du travail. Rappelons qu’il s’agit de personnes pour la plupart en situation de demande d’asile et que l’État a de ce fait l’obligation de leur proposer une place d’hébergement. Après l’expulsion de la Bourse le vendredi 12 avril au matin, un bâtiment de l’université avait été investi en fin de journée pour permettre aux personnes à la rue de s’y abriter temporairement. Une veille de week-end, alors que les services auprès desquels il est possible d’obtenir un repas chaud ou une douche allaient rester fermés jusqu’au lundi, et un début de vacances synonyme de salles non utilisées (telles celles du bâtiment occupé).

Dès le dimanche matin, les forces de l’ordre (une dizaine de cars de CRS) sont cependant intervenues – à la demande de la Présidente de l’université et ce en dépit des échanges qui avaient eu lieu et garantissaient un répit jusqu’à la fin du week-end. Alors que l’intervention des forces de l’ordre ne peut s’y faire qu’au nom du « maintien de l’ordre » et est souvent considérée disproportionnée par le juge administratif [1], les policiers sont donc rentrés au sein de l’université et ont remis tout le monde à la rue, familles comprises. N’hésitant pas à recourir aux gaz lacrymogènes et au bâton. Et pour rendre plus compliqué toute autre occupation, les services de la ville ont été convoqués pour confisquer et détruire les matelas, couvertures et biens des personnes. Expulser, éloigner, persécuter permettraient-ils de combler le manque de moyens mis pour loger et accompagner des personnes en situation de détresse ?

On ne peut en tout cas que constater que l’Université a à cette occasion démontré sa « capacité à dialoguer » dans un souci de respect de la « discipline[s] » et a pu compter sur « l’investissement de l’État, de Saint-Étienne métropole, de la ville de Saint-Étienne » – ce qui assurément « lui donne de la visibilité et la rend attractive ».

Notes


Proposé par pazkal
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

Lire aussi dans LOGEMENT - SQUAT

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Manifestation pour des conditions de vie étudiantes dignes le jeudi 21 janvier
Publié le 20/01/2021

L’appelisme vu comme ensemble de pratiques contre lesquelles il faut s’organiser
Publié le 20/01/2021

Le pouvoir, le vaccin et le complot
Publié le 18/01/2021

Couvre-feu : produire « quoi qu’il en coûte »
Publié le 18/01/2021

Soutien aux 7 inculpé.es de « la Maison des Peuples - Le Bourgeon »
Publié le 18/01/2021

Il y a dix ans, la révolution tunisienne dégage Ben Ali et lance les « Printemps arabes »
Publié le 16/01/2021