Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS RÉSISTANCES ET SOLIDARITÉS INTERNATIONALES
ITALIE  
Publié le 31 mai 2005 | Maj le 14 décembre 2020

En italie (comme ailleurs), voilà la démocratie : on tue les immigré-e-s et on enferme les rebelles


Ces dernières semaines en italie ont été marquées par une vive répression anti-anarchiste. Tentative de récapitualtif et d’explications...

D’abord voilà l’adaptation d’un communiqué écrit par « des anarchistes en liberté provisoire » :

Jeudi 12 mai, cinq anarchistes de Lecce (italie) ont été arrêté-e-s dans le cadre de l’énième enquête pour « association subversive à finalité terroriste » (art. 270Bis), sur la base de laquelle des domiciles et des lieux anarchistes ont été perquisitionnés dans la moitié de l’Italie. Le Capolinea occupato [squat] de Lecce a été fermé et mis sous séquestre judiciaire. Connus pour leur opposition constante et sans compromis à ces prisons que la langue de l’Etat nomme « centres de résidence temporaire » [CPT, « centres de rétention »], ces compagnons dérangeaient trop.

A présent que les brutalités dans le CPT de Lecce sont apparues si évidentes que son directeur, don Cesare Lodeserto, a été arrêté sous l’accusation de violence et séquestration de personnes ; à présent que plusieurs immigrés enfermés ont commencé à se rebeller avec courage et continuité, la voix de ceux qui démasquaient depuis longtemps les responsabilités de tout un système concentrationnaire restera muette. Ces compagnons sont accusés d’une série d’attaques contre la propriété des gestionnaires et financiers du CPT de Lecce, de quelques sabotages contre Esso et de quelques actions directes contre Benetton.

Nous ne savons pas s’ils sont innocents ou coupables, et ça ne nous intéresse pas. Nous ne cherchons pas ce que nous trouvons juste entre les lignes des codes de l’Etat. S’ils sont innocents, ils ont notre solidarité. S’ils sont coupables, ils l’ont plus encore.
Répondre avec détermination à ceux qui enferment des femmes et des hommes dont l’unique faute est celle d’être pauvres et de ne pas avoir de papiers en règle, présenter un peu l’addition à ceux qui s’enrichissent avec le génocide de la population irakienne (comme le fait Esso) ou avec la déportation des Mapuche (comme le fait Benetton), sont des pratiques absolument partageables. Des bombardements aux CPT, des banques aux multinationales, les ennemis des exploités ne sont peut-être pas partout les mêmes ?

Alors que ces personnes étaient arrêtées, la police a expulsé un camp de nomades, tué à froid un sénégalais sur un barrage et provoqué la mort d’un autre immigré qui cherchait à échapper à une rafle, en un seul jour à Turin. Ca vous suffit ? Depuis plusieurs semaines, les reclus du CPT de via Corelli à Milan sont en grève de la faim, protestent en montant sur les toits, hurlent leur volonté de liberté. En même temps, des centaines de réfugiés sont internés dans des « centres d’accueil » d’où ils cherchent à s’évader à tout prix.
Ce sont les cris qui nous arrivent des massacres de ce monde en ruine. Nous pouvons faire semblant de ne pas les entendre. [...] Nous pouvons nous réfugier derrière le respect de la loi -la même loi au nom de laquelle on affame et on bombarde, la même loi qui est quotidiennement suspendue pour des millions de damnés de la Terre. [...]
Nous pouvons nous cacher ou bien nous battre.

La meilleure façon d’être solidaires avec les anarchistes de Lecce nous semble être de continuer la lutte pour la fermeture des lagers (centres de rétention), pour enrayer la machine à expulser.
Pour un monde sans frontières.

Feu aux CPT, liberté pour tous et toutes !

Suite aux arrestations du 12 mai à Lecce, Saverio Pellegrino, Salvatore Signore et Christan Paladini sont incarcérés. Marina et Annalisa sont placées en résidence surveillée. -8 autres personnes sont poursuivies.

Pour leur écrire :
Nom - Casa Circondariale - Borgo S.Nicola, 119 - 73100 LECCE Italia

Un compte à été ouvert pour le soutien financier : c.c.p n°56391345 au nom de Marina Ferrari

La répression contre les anarchistes en italie ne s’arrête pas là .

Le jeudi 19 mai 2005, dans le cadre de l’opérartion « Fraria » :

- 56 perquisitions ont été effectuées principalement en Sargaigne mais aussi à Viterbo, Rome, Gênes et Foggia ;
- 7 personnes (Carlo, Luca, Vinico, Roberto, Caterina, Licia, Paolo) ont été arrêtées pour « association subversive à finalité terroriste » (art.270bis c.p.), et ont été placées sous résidence surveillée.
- 3 autres personnes sont poursuivies pour « propagande et apologie subversive » (art. 272 c.p.).
- 16 autres personnes sont poursuivies pour complicités et divers délits.
Ils et elles sont accusé-e-s d’actions en Sardaigne, entre autre des incendies de pompes à essences, destructions de distributeurs automatiques. L’enquête part notamment d’un colis piégé envoyé à la caserne de carabinieri de Stampace en octobre 2003 et de l’incendie du siège électoral de Forza Italia en juin 2004.

Le jeudi 26 mai 2005 : arrestations en masse partant de 2 enquêtes

- 80 perquisitions sont effectuées à Bologne et dans le centre nord de l’Italie.
- 26 perquisitions à Viterbo et dans diverses régions.
- 5 personnes sont arrêtées dans la matinée, 3 à Viterbo et 2 à Pescara.
- 5 autres personnes sont arrêtées plus tard dans la soirée 4 à Bologne et 1 à Rome.
- les ordinateurs ainsi que les pages web et la mailing list de la « Crocenera Anarchica » [1] sont saisis.
Les enquêtes portent, l’une sur des attentats en 2003 contre Romano Prodi alors président de la comission européenne ; l’autre sur l’incendie du tribunal de Viterbo.

Apparemment c’est le bazar, on ne comprend pas bien qui est poursuivi, pour quelle enquête... sachant que certains sont poursuivis dans le cadre des deux enquêtes à la fois. Les situations des arrêtés, des gens poursuivis changent souvent et leur nombre peut s’accroître.

Pour écrire aux 10 arrêtés :

Danilo Cremonese
C/o Casa Circondariale -
Via San Donato, 2 -
65 169 PESCARA -
Italie

Valentina Speziale
C/o Casa Circondariale -
Via San Donato, 2 -
65 169 PESCARA -
Italie

Stefano del Moro
C/o Casa Circondariale Regina Coeli -
Via della Lungara, 29 -
00 165 ROMA -
Italie

Massimo Leonardi
C/o Casa Circondariale Regina Coeli -
Via della Lungara, 29 -
00 165 ROMA -
Italie

Marco Bisesti
C/o Casa Circondariale Regina Coeli -
Via della Lungara, 29 -
00 165 ROMA
Italie

Claudia Cospito
C/o Casa Circondariale -
Contrada Ceppaia, 1 -
64 100 TERAMO -
Italie

Mattia Bretoni
C/o Casa Circondariale -
Strada delle Novate, 65 -
29 100 PIACENZA -
Italie

Elsa Caroli
C/o Casa Circondariale -
Via della Rocca, 6 -
47 100 FORLI -
Italie

Lucia Rippa
C/o Casa Circondariale -
Via L.Settembrini, 8 -
42 100 REGGIO EMILIA -
Italie

Tirteo Tavernese
C/o Carcere di Palmi -
Via Trodio, 8 -
89 015 PALMI (RC) -
Italie

P.-S.

Pour plus d’informations en français sur cette opération voir le site :
http://toutmondehors.free.fr/italie...

Pour plus d’informations en français sur l’Italie voir le site :
http://mutineseditions.free.fr/etei...

Pour plus d’informations en italien voir le site :
http://anarcotico.net

Notes

[1Crocenera Anarchica = « Anarchist Black Cross » (ABC) ou « Croix noire anarchiste », c’est une réseau de collectifs de soutien aux prisonniers et prisonnières, en particulier politiques, et qui lutte contre les prisons ne général.


Proposé par raoule
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   ANARCHISME / RÉPRESSION - PRISON

Rome : début du procès des anarchistes italiens inculpés-ées dans l’opération CERVANTES

Le 30 novembre s’est tenu à Rome la première audience du procès de l’opération Cervantes, nom donné à une vaste opération répressive contre le mouvement anarchiste italien, à qui le gouvernement a choisi le doux sobriquet "d’anarco-insurrectionnaliste". Neuf personnes étaient concernées par ce procès : Davide, Stefano, Massimo Del Moro, Claudia, Marco, Danilo, Valentina, Massimo, Sergio. Le verdict a été donné, et finalement cinq personnes sont sorties de prison, et ont obtenu l’assignation à résidence pour une période d’un an et demi. Néanmoins, Danilo, Valentina et Massimo restent incarcérés jugés « socialement dangereux » par le tribunal.

ITALIE  
Publié le 5/12/2005
ACTUALITÉS   ANARCHISME / RÉPRESSION - PRISON

ITALIE : Escalade de la répression contre le mouvement anarchiste autonome

Depuis plusieurs mois maintenant, le mouvement anarchiste autonome italien est sujet à une répression sans précédent dans l’histoire du pays. Depuis la fin du mois de juillet, les perquisitions dans les domiciles, centres sociaux autogérées, squatts... se multiplient au nom de l’article 270/270 bis du 15 décembre 2001 qui prévoit une peine de prison de 7 à 15 ans pour « toute association ayant pour finalité terrorisme ou contestation de l’ordre démocratique ».

ITALIE  
Publié le 16/08/2004

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans RÉSISTANCES ET SOLIDARITÉS INTERNATIONALES

Lire aussi dans ITALIE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Images Migrantes - Rencontres Cinéma et Migrations - Automne 2021
Publié le 24/10/2021

Des 37 années de débâcle judiciaire subies par Georges Ibrahim Abdallah à l’emprisonnement abusif et massif des Palestiniens : une politique de la peur au service de la continuation des crimes impérialistes
Publié le 24/10/2021

Rassemblement contre E. Macron à St-Etienne
Publié le 24/10/2021

Crise d’Oka/Sage-femme en lutte/Des montagnes refuges : un podcast de Minuit Décousu
Publié le 23/10/2021

Les forces « aux » ordres
Publié le 21/10/2021

Non à la surveillance de masse et aux drones policiers !
Publié le 19/10/2021