Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE / RÉPRESSION - PRISON
PUY-DE-DÔME  
Publié le 31 août 2005 | Maj le 13 mai 2020

Deux nouveaux fauchages dans le Puy de Dôme


15 faucheurs volontaires interpellés à Nonette (Puy de Dôme) samedi après midi et jugés lundi 29 août en comparution immédiate au Tribunal Correctionnel de Clermond-Ferrand.

Deux nouveaux fauchages dans le Puy de Dôme à Neschers et à Nonette.

15 faucheurs en garde à vue !

Samedi 27 Août 2005

A l’appel du collectif des faucheurs volontaires, 400 personnes se sont retrouvées ce samedi 27 Août, à 15 heures, près d’Issoire (63) pour faucher de jour et à visage découvert 3 parcelles d’essai d’OGM thérapeutiques, mises en place par la Société Meristem.

A savoir, une parcelle de 6000m² sur la commune de Neschers, une parcelle de 6ha sur la commune de Nonette et une parcelle de 13ha sur la commune de Le broc.

L’action a dû être réorientée en cours d’après-midi au vu des forces de l’ordre déployées notamment sur la parcelle de 13ha dès 14h.

Les faucheurs se sont répartis en 3 groupes pour se rendre simultanément sur les 3 essais. La parcelle de Neschers, déjà fauchée en partie lors d’une action précédente mais non revendiquée par le collectif, a été terminée ce samedi. Les faucheurs présents sur cette parcelle ont dû décliner leur identité en repartant mais n’ont pas été interpellés à ce jour.

Il n’en a pas été de même à Nonette, où une cinquantaine de militants ayant à peine entamé le fauchage, ont été violemment repoussés par les forces de l’ordre.

Quinze d’entre eux ont été menottés et emmenés à la gendarmerie d’Issoire.

Pendant ce temps, leurs véhicules, garés non loin de là , ont été saccagés par des « sympathisants » de Limagrain. Vingt-cinq ont eu les pneus crevés et pour certains, la carrosserie endommagée. Le faucheur gardien des véhicules, a eu le bras fracturé à coups de batte de base-ball. Une personne handicapée, restée dans un véhicule avec son fils de 15 ans, a été violemment agressée par cette milice. La gendarmerie n’est pas intervenue pour les protéger.

Lundi 29 août
les 15 libérés

les quinze faucheurs volontaires en garde à vue depuis samedi suite au fauchage d’une parcelle d’essai thèrapeutique sur la commune de Nonette dans le Puy de Dôme ont été libérés à l’issue de leur garde à vue . Ils ont unanimement demandé un délai pour la préparation de leur procès. Il aura lieu le 16 septembre au tribunal de Clermont Ferrand.
Le président du tribunal a autorisé leur remise en liberté et n’a pas suivi le réquisitoire du procureur demandant leur maintien en détention provisoire jusqu’au procès. « Cela nous a fait chaud au coeur de vous savoir proche de nous » nous ont-ils déclaré à leur sortie

Restons tous mobilisés pour les différents procès à venir.

Le collectif des faucheurs


Proposé par Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

Lire aussi dans ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE

Lire aussi dans PUY-DE-DÔME

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

11 juillet 1892 : exécution à Montbrison de François Koenigstein, alias Ravachol
Publié le 11/07/2020

1791 à 1914 : les racines du maintien républicain de l’ordre
Publié le 10/07/2020

« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux
Publié le 10/07/2020

Pour la forêt, et suite à l’abandon du projet de Center Parc de Roybon
Publié le 10/07/2020

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020