Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 22 octobre 2020 | Maj le 3 novembre 2020

Contre le projet de fusion des universités et pour le maintien de l’UJM !


Ce vendredi 23 octobre à 14h, le Conseil d’administration de l’Université Jean Monnet (UJM) se réunit pour se prononcer « pour » ou « contre » le projet de statuts qui prévoit la création de l’« Université Lyon – Saint-Étienne ». Soyons présent-e-s à 13h30 devant la Maison de l’Université pour manifester notre opposition à cette fusion et notre attachement au maintien de l’UJM !

  • Rejet du projet de fusion !

    22 contre, 11 pour, 1 abstention, le CA de l’UJM vote à une écrasante majorité contre le projet de fusion. Une claque pour l’équipe présidentielle.

Le tract des organisations syndicales des personnels et étudiant.e.s de l’UJM

Le communiqué des syndicats de la Loire

Un rejet du projet de fusion quasi unanime... sauf du patronat

Le projet de statuts qui prévoit la fusion a été jusqu’à présent rejeté par l’ensemble des instances élues auxquelles il a été soumis, dernièrement par le Conseil académique de l’UJM du 16 octobre et par le Comité technique du 14 octobre. L’équipe de la présidente avait également essuyé fin septembre le rejet par le CA de la nomination de ses nouveaux membres – témoignant du désaveu dont elle fait l’objet au sein de la communauté académique stéphanoise. Le projet de fusion a toutefois reçu récemment un soutien extérieur marquant : celui du patronat local [1]...

Pour une explication plus détaillée des enjeux de la fusion des établissements universitaires stéphanois et lyonnais, lire « La fusion dans l’air du temps universitaire ».

Pour une présentation et une analyse des prises de position des responsables politiques et universitaires sur le plus long terme, lire « Saint-Étienne ne veut pas perdre son université » et « Démission à l’UJM : encore un effort camarades ».

Notes

[1Selon le procès verbal du CA de l’Université du 04/11/2019, le Conseil d’administration est composé de 34 personnes. Outre seize membres représentant les enseignant.e.s-chercheur.e.s, six les « usagers » (c’est ainsi que sont sinistrement désigné.e.s les étudiant.e.s...) et quatre les personnels ingénieurs, admnistratifs, techniques et des bibliothèques, figurent également huit personnalités extérieures : quatre pour la région, le département, la métropole et le CNRS mais aussi deux représentant.e.s d’entreprises, un.e d’une organisation syndicale de salariés et une personne issue d’un établissement d’enseignement secondaire. C’est sur ce « collège de personnalités extérieures » que le patronat est le plus susceptible d’exercer des pressions.


Proposé par IDEuX
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Roanne : la prison tue, crève la taule !
Publié le 2/12/2020

Samedi, double manif !
Publié le 2/12/2020

Blocage de transferts à la M.A de la Talau...
Publié le 2/12/2020

Enfouissons POMA : appel à actions
Publié le 1er/12/2020

Anti-répression : le K6 change de 06 !
Publié le 1er/12/2020

Entretiens avec des zadistes du Carnet
Publié le 30/11/2020