Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DROITS SOCIAUX - SANTÉ / MOBILISATIONS - LUTTES
SAINT-ÉTIENNE   COVID-19
Publié le 2 août 2021 | Maj le 10 septembre 2021

Retour sur la 4e mobilisation anti-pass sanitaire


Ce samedi 31 août se déroulait la 4e journée de mobilisation contre le pass sanitaire, contre la régression de nos droits sociaux et contre les lois liberticides.

Près de 5000 personnes se sont retrouvées dans les rues de Saint-Étienne pour crier leur ras-le-bol ; les mobilisations s’intensifient de semaine en semaine !

Un cortège immense, agité et bruyant avec une grande diversité de profils, aux parcours et aux horizons politiques différents.

Il ne s’agit pas là de la reprise des Gilets Jaunes, mais la forme que prend ce mouvement dans son aspect populaire hétéroclite et revendicatif est comparable à l’énergie et l’ampleur qu’a connues le mouvement des GJ dès son début.

Nous nous ne pouvons que nous réjouir de la présence et du retour de cette énergie, de cette hargne revendicative dans les rues.

Cependant, nous désirons développer deux formes d’autocritique à l’égard de ces mobilisations auxquelles nous participons depuis maintenant 4 semaines.

Pour commencer nous ne pouvons que constater avec désarroi la présence de trop nombreuses forces réactionnaires au sein des cortèges, et qui parfois même arrivent à prendre le plus gros temps de parole par leurs moyens et leur organisation.

Nous écartons dès lors les propos que tentent encore de faire avaler certains médias comme quoi les gens qui défileraient seraient toustes des fascistes et des ami.e.s de Monsieur Philippot. Propos complètement à écarter puisque la plupart du temps les fascistes dès lors qu’ils se montrent sont écartés des cortèges, et le mouvement des Patriotes qui tente une récupération politique ridicule est obligé de se munir d’un service d’ordre bien conséquent pour ne pas se faire dégager directement des manifs... Mais cela ne saurait tarder nous l’espérons...

Les fascistes de manière générale préfèrent justement attaquer les cortèges revendicatifs, ils en ont malheureusement encore fait la preuve pendant ce week-end de mobilisation dans plusieurs villes de France.

Quand nous parlons de forces réactionnaires, nous parlons plutôt de personnes qui viennent saboter le mouvement en prônant de vive voix la paix avec la police, le soutien aux forces de l’ordre et la guerre à des soi-disants « Black Bloc ».
Comment de pareils inconscients peuvent-ils porter ce discours alors que des dizaines de milliers de personnes ont été victimes ces dernières années, et pour certain.e.s depuis toute leur vie, des violences et des barbaries commises par la police !

Alors bien sûr, il est complètement compréhensible que tout le monde ne veuille pas dans un élan révolutionnaire renverser l’état policier dans lequel nous nous trouvons et détruire l’institution policière en elle-même.

Il est légitime de chercher à ce qu’il n’y ait pas ou peu d’affrontements avec les forces de l’ordre, car des personnes souhaitent manifester sans risquer d’être gazées, blessées ou traumatisées.

Mais comment peut-on accepter que des forces réactionnaires n’étant absolument pas présentes lors de la défense des intérêts du peuple dans les autres mouvements sociaux précédents, viennent à l’avant des manifs pour dicter la manière de faire avec les forces de l’ordre, faisant ainsi violence à la mémoire des victimes, aux mutilé.es et aux traumatisé.es des exactions de la police.

Pour nous ces propos réactionnaires sont ennemis de ce mouvement et doivent en être écartés au plus vite. Encore plus que ces quelques fachos qui tentent des récupérations médiocres qui de toute manière seront vouées à l’échec comme lors du mouvement des gilets jaunes, car le peuple qui se soulève est et restera toujours cosmopolite populaire et prolétaire.

En effet ces propos réactionnaires pro-flic sont dangereux, car comme dit précédemment, ce mouvement très hétéroclite compte encore de nombreuses personnes pour qui il s’agit de la première expérience militante et revendicative, il serait dangereux de leur faire croire que la police, celle-ci même qui nous opprime, puisse être une alliée en quelconque situation.

Notre deuxième critique sur ces mobilisations est le manque général de participation de tout l’organe politique de « gauche ». La gauche n’a jamais voulu dire grand-chose, mais nous entendons par là tous les mouvements pouvant avoir découlé du socialisme réformiste et révolutionnaire. Comme au début des mouvements des gilets jaunes, les grandes structures politiques et syndicales sont peu nombreuses à s’être ouvertement affichées en présence et/ou en soutien aux mobilisations actuelles. Alors certes, de nombreuses organisations révolutionnaires et radicales n’ont pas fait la même erreur et ont compris que tout mouvement populaire revendiquant nos droits et libertés devait être suivi. Mais alors que le code du travail est plus que jamais attaqué, que nos libertés sont bafouées dans tous les sens, et que la répression de l’État et de l’institution policière est toujours à son plus haut niveau, où est l’ensemble de ce bloc revendicatif de gauche ??!

Non pas que nous ayons confiance dans les grandes structures syndicales et politiques, mais de la même manière que nous n’avons pas non plus confiance ni conviction dans tous les propos et horizons politiques qui se mobilisent actuellement. Nous pensons qu’il est urgent et essentiel d’appuyer un réel propos socialiste et révolutionnaire dans ces mobilisations.

Mobilisons toutes nos formes d’organisation politique, syndicale et autonome que ce soit dans la rue, dans le champ politique, associatif et par l’action directe !

Pour finir sur un bilan positif, nous sommes tout de même bien content.es de retrouver la rue après des mois où se réunir a été plus que jamais compliqué de par la répression de l’état d’urgence sanitaire.

Nous sommes persuadé.es que ce mouvement va prendre une forme tout aussi positive et révolutionnaire que le mouvement des Gilets Jaunes, mais pour cela il nous faut être plus que jamais vigilant.es et présent.es dans chacune de ces mobilisations.

On se retrouve dans la rue samedi prochain contre cette société de contrôle et d’oppression, pour la défense de nos libertés et de nos droits sociaux !

P.-S.

Suivez-nous sur Telegram ⏩ https://t.me/legueuloir


Proposé par Le Gueuloir
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Lire aussi dans LE GUEULOIR

Lire aussi dans COVID-19

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

L’outre est pleine : quand les étudiant.es stéphanois.es d’outre-mer décident de se rassembler
Publié le 18/09/2021

Mis partout, la démocratie en prend un coup
Publié le 17/09/2021

Communiqué de soutien au Lyon Antifa Fest du mouvement « Occupons Partout Lyon/Villeurbanne »
Publié le 16/09/2021

[Erratum] Mise à jour de la liste des logements vides chez les bailleurs sociaux (2020)
Publié le 15/09/2021

Apéro de rentrée du Couac
Publié le 14/09/2021

L’ateliéphémère, on s’en pass ?
Publié le 10/09/2021