Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ANTIFASCISME
ITALIE  
Publié le 12 juillet 2007 | Maj le 14 décembre 2020

Protestation contre la venue de Le Pen à Palerme : Jet de coktail molotov et « bombe carta »


- (ANSA)- Palerme le 3 Juillet 2007

Devant le San Paolo Palace :

Une vintaine de jeunes encagoulés ont lancé quelques cocktails molotov et des « bombe carta » (bombes artisanales contenant de la poudre explosive entre deux feuilles de papier carton) dans le jardin attenant à la porte du « San Paolo Palace » qui acceuille le leader du Front National Jean-Marie Le Pen ainsi qu’un délégation de députés du groupe parlementaire européen « Identité, tradition et souverainneté ».
Les Pompiers sont intervenus pour éteindre le feu qui n’a pas endommagé le site. Dans la salle de l’hotel se tenait la conférence sur le thème de « la géographie des flux migratoires en Italie et en Europe : législations nationales ».

Les députés européens sont en Sicile depuis aujourd’hui pour participer à un séminaire d’étude qui se déroulera entre Palerme et Lampedusa sur le thème de « l’immigration clandestine » et sur « les problèmes que posent à l’Italie et à l’Europe les flux migratoires incontrôlés ».
Sont présents en Sicile aux côtés de Le Pen, le président du groupe parlementaire à Strasbourg, Bruno Gollnish et les parlementaires des principaux partis et mouvements de la droite française, belge, bulgare, roumaine et italienne, ainsi que le secrétaire nationale du Mouvement Social Flamme Tricolore (parti neofasciste, scission du Movimento sociale Italiano).
Luca Romagnoli. (ANSA).

- COMMUNIQUES DES ANTIFAS DE PALERME :
Palerme, le 30 juin 2007

Nous ne voulons pas de Le Pen à Palerme !

Entre le 2 et le 5 juillet, la ville de Palerme et l’île de Lampedusa auront la triste surprise d’héberger le président du Front National français, Jean-Marie Le Pen.

Le groupe parlementaire d’extrême droite au Parlement Européen (le bien nommé « Identité, Tradition et Souverainneté ») organise en effet en Sicile un colloque sur les phénomènes migratoires.

Une fois de plus, la composante la plus raciste et fasciste de l’intérieur même des institutions européennes, se donne la légitimité de venir dans notre île pour expliquer ce qu’est l’immigration aux habitants d’une région qui vivent et qui sont confrontés quotidiennement aux citoyens et travailleurs immigrés.

Notre ville de Palerme a su développer des espaces de réelles intégration malgré le désintéret et la malhonnêteté d’une bonne part des institutions locales : les enfants de siciliens partagent désormais quotidiennement les bancs des écoles avec des immigrés du même âge et chacun de nous vit de manière totalement libre dans une ville de plus en plus cosmopolite.

Nous, palermitains, antiracistes depuis toujours, voulons plus de médiateurs culturels dans notre ville ; nous voulons la fermeture des Centri di Permanenza Temporanea (Centres de rétentions) à Trapani, a Caltanissetta, a Lampedusa ; nous voulons que tous les travailleurs immigrés, qui soutiennent chaque jour des secteurs fondamentales de l’économie, soient reconnus par la loi et reçoivent librement leurs titres de séjour ; nous ne voulons plus voir des frontières fermées et militarisées qui contraignent des centaines de désespérés à débarquer sur nos côtes risquant et perdant la vie.

En revanche, ces quelques fascistes viendront une fois de plus nous vomir dessus des slogans inutiles et complètement détachés de la réalité de nos vrais problèmes quotidiens.

Notre région lutte contre la mafia et le chômage, pour le droit au logement et à un salaire décent, contre une classe politique parasitaire et capable de s’affirmer seulement à travers le clientélisme et les embrouilles électorales. La Sicile n’est pas une terre d’accueil pour ces fascistes à double casquette, xénophobes et racistes.

Le 3 juillet à 14h, Le Pen visitera les rues de notre ville.

Nous invitons tous les antifascistes et antiracistes à se mobiliser en masse et à descendre dans la rue pour manifester leur désaccord, quelle qu’en soit la forme et quel qu’en soit le mode, pour crier leur dégoût des politiques xénophobes et répéter une fois de plus qu’à Palerme il n’y a pas et il n’y aura jamais d’espace pour les fascistes, les racistes et les politicards à la manque.

Les Antifasciste de Palerme.

Textes traduit par notre correspondant local : Piyup.


Proposé par mario
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans ANTIFASCISME

Lire aussi dans ITALIE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Dédicace avec Arié Alimi et Farid El Yamni à Lune & l’Autre samedi 26 juin à 11h
Publié le 16/06/2021

Nous sommes la nature qui se révolte
Publié le 15/06/2021

De Erdogan à Macron : L’Internationale Terroriste
Publié le 7/06/2021

Marche silencieuse en femmage aux femmes victimes des violences en Colombie
Publié le 7/06/2021

Le mois décolonial, cible de la propagande « vague bleue » en marche
Publié le 7/06/2021

Nouveau communiqué de proches et ami.e.s de Cesare Battisti
Publié le 5/06/2021