Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT / ZAD
BRETAGNE ET ALENTOURS  
Publié le 18 octobre 2012 | Maj le 24 octobre 2020

La ZAD contre l’aéroport de Notre Dame des Landes résiste aux expulsions !


Communiqué de presse du mercredi 17 octobre 2012 à 23h
La zone occupée en opposition à la construction d’un aéroport vers Nantes est loin d’avoir été totalement (et calmement) évacuée par la police, contrairement à ce qu’annonçait la préfecture mardi. Les occupant-e-s résistent depuis plusieurs jours, tandis que des actes de solidarité ont lieu ailleurs... Voilà un communiqué paru sur le site https://zad.nadir.org

On vit ici, on reste ici !!

Après deux jours de résistance et de solidarité, seuls sept maisons et un terrain ont été expulsés sur la Zad, zone menacée par le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Partout, les forces de l’ordre ont rencontré la détermination des opposant-e-s sous différentes formes : habitant-e-s refusant de quitter leurs maisons, d’autres juchés sur leur toit, rassemblements autour des lieux de vie, barricades sur les routes, opposant-e-s venus d’ailleurs pour rejoindre la zone, etc.

Depuis des heures, des opposant-e-s défendent les parcelles du Far Ouest du Sabot, terre maraîchère défrichée collectivement en mai 2011 et noyée à l’heure actuelle sous un nuage de gaz lacrymogène, au son d’une batucada. Des actions de solidarité s’organisent partout ailleurs, tel un rassemblement devant la préfecture à Nantes ce soir-même.

Contrairement à ce que laissait entendre le préfet mardi matin, la zone est donc loin d’être vidée. Restent une vingtaine de lieux occupés, sans compter les propriétaires, locataires et paysans vivant toujours sur place. La pression policière, dont témoigne entre autres l’incendie hier par les forces de l’ordre d’une cabane, sans même avoir vérifié si elle était encore occupée, ne fera pas taire la contestation.

Sans chercher à rivaliser avec l’arsenal militaire que la violence d’Etat peut déployer pour imposer ses projets « d’utilité publique », les actes de résistance continueront tant que le projet ne sera pas retiré.

Ici comme ailleurs, d’Atenco au Val de Susa, en passant par le Chéfresne et partout où des luttes se mènent, refusons de nous laisser aménager !

Dates à venir :

- samedi 20 octobre, à 12h, à la Pointe (le Temple de Bretagne) : rencontre entre opposants au projet d’aéroport autour des perspectives de la lutte

- dans le mois à venir, manifestation de ré-occupation sur la Zad, annonce de la date sur zad.nadir.org

Informations complémentaires : http://zad.nadir.org

Contact presse : 06 65 67 76 95


Proposé par raoule
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans BRETAGNE ET ALENTOURS

Lire aussi dans URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Lire aussi dans ZAD

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

La monarchie sans le roi : de quoi l’Action française est-elle le nom ?
Publié le 24/01/2021

Grève dans l’Éducation et appel de lycéen.ne.s le mardi 26 janvier
Publié le 24/01/2021

Incendie au CRA du Mesnil-Amelot, révolte à Vincennes
Publié le 24/01/2021

Campagne de test covid de la région : retour sur une opération coûteuse, précipitée et inefficace au service de la communication de son président Laurent Wauquiez
Publié le 24/01/2021

Le 24 janvier 1845 en Algérie : « Je brûlerai vos villages et vos moissons »
Publié le 24/01/2021

Manifeste de 9 intellectuels Antillais, pour les « produits de haute nécessité »
Publié le 23/01/2021