Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS MÉDIAS
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 9 avril 2020 | Maj le 23 avril 2020

24 heures sur TL7


On s’est dit que pour un numéro consacré à la société stéphanoise du spectacle (le numéro 9, à venir), écrire sur la télé locale ne serait pas inintéressant. Mais passer du temps devant Télévision Loire 7, ça fait pas rêver. Avant de se lancer dans 24h de visionnage et pour se donner un premier aperçu de ce qu’il s’y dit, nous avons regardé cinq minutes de Jt. On nous explique rapidement que « les supporters marseillais étaient venus à Saint-Étienne pour en découdre ». Alors TL7 serait le média ligérien de l’émeute ? nous nous lançons dans ces 24 heures avec optimisme !

Mardi 12 février

12h – Dès qu’on allume la télé, on apprend que TL7 est en fait « la télévision des municipales ». Au JT, on aperçoit quelques images du meeting de Courbon (PS) et un Laurent Pinatel (Confédération Paysanne) qui se demande ce qu’il fait là . Les militant.e.s de tous les bords se déplacent sur les marchés « pour s’adresser aux indécis ». Une vendeuse réagit : « on voit personne pendant cinq ans et là, d’un coup d’un seul, on les connaît tous ». Un sbire de Reveilli (LREM) est fier de sa permanence : « un local, c’est une vitrine ». Et moi un pavé, aurait ajouté le rappeur Fabe [1]. L’église de Firminy est en travaux, une belle occasion d’y installer quelques caméras. Mais l’info à retenir c’est une prise de parole du CHU pour nous informer qu’une personne atteinte du Coronavirus y est prise en charge. Les grandes peurs font les grands médias.

13h – On comprend que la chaîne est avant tout un enchaînement de clips promotionnels. La CCI a sa petite émission, le département de la Loire aussi.

14h : L’émission « un café et la musette » est « le rendez-vous de l’accordéon et de la chanson ». De toute façon la jeunesse est sur Youtube. C’est long.

17h30 – Des humoristes locaux font des blagues en gaga. On apprend la signification du terme appincher : « regarder avec insistance ». Exactement ce pourquoi on est là . Mais la crise d’épilepsie n’est déjà pas très loin.

18h – Tout sur le sport local. On applaudit les bénévoles de la natation, on analyse le derby Feurs-Andrézieux (c’est du basket), on évoque le record du monde de tonneaux en voiture et celui de la casse de plaques de marbre, et on s’insurge contre « les supporters insupportables » du sport amateur. Surtout, on se rend compte que les intervenants bénévoles de la chaîne ont bien souvent des intérêts à en être. Un partenaire de la rubrique « rallye » en profite pour parler de son magasin et placer une pub pour lui-même et son partenaire Bosch. Le Crédit mutuel soutient les apprentis arbitres de Firminy en leur octroyant 50 euros… sur un compte du Crédit mutuel bien sûr. Parce qu’« on a à peu près les même valeurs ». En fait TL7 c’est comme la télé normale mais en local.

19h – C’est notre émission préférée et elle s’appelle « Vu d’ici ». Une sorte de télé-matin mais le soir. Une présentatrice principale et ses chroniqueurs spécialisés parlent de tout et de rien. Dans la rubrique « mode », Saint-Valentin oblige, on nous apprend aujourd’hui « Comment être sexy sans être vulgaire ». Évidemment, la distinction s’adresse aux femmes. Leçon de sexisme et de classisme en 5 minutes. Les chroniqueurs doivent distinguer la version vulgaire de la version sexy entre deux « modèles ». Au passage, l’un d’entre eux se permet : « Séverine [la présentatrice] pourrait faire le modèle aujourd’hui ! ». Donc pour être sexy, on dévoile le haut ou le bas, pas les deux. Mais surtout, « vous devez avoir une attitude sexy. Si vous portez des talons, sachez marcher avec ». Les bottes permettent d’avoir l’air « plus coquine sans être vulgaire ». L’objectif est clair : être une femme, c’est être séduisante sans avoir l’air d’une pute. On profite d’un clip de la Région pour prendre une pause nécessaire.

20h – Les problèmes techniques s’enchaînent. Le message blanc sur fond rose de TL7 c’est un peu comme les coquilles du Couac.

20h20 – Le Crédit agricole ne se lasse pas de la chaîne. Après une pub pour son tremplin musical « Muzik’ casting » au Fil, le directeur général Loire Haute-Loire est interrogé en 7 min chrono. Il se félicite des « résultats réguliers et solides » de la banque, est persuadé que « les gens pensent que demain sera meilleur qu’aujourd’hui » (puisque les « encours de crédit » augmentent) et pense qu’ « il faut positiver le territoire ». Jouer sur la fierté stéphanoise c’est déjà la stratégie de Perdriau non ? Alors même qu’il concède que « quand les gens décrochent, les situations sont beaucoup plus difficiles qu’avant », un problème technique nous envoie sur un autre programme. « C’est du bonheur dans l’assiette ! ». On cuisine de la Saint-Jacques parce que le restaurant invité « est sur la route du chemin de Compostelle ». TL7 c’est l’art de zapper sans changer de chaîne.

Quand on revient sur l’interview du banquier (qui reprend depuis le début !), on a le droit à de belles images du nouveau siège du Crédit agricole en travaux. Le nouveau bâtiment sera adapté « aux modes de travail beaucoup plus collaboratifs » mais « il n’y aura pas de baby-foot ». Tout le monde a l’air sympa à l’écran, bien intentionné et œuvrant pour le progrès et une société meilleure.

21h – Le Club ASSE nous dévoile tout le potentiel politique du football. C’est la crise pour les Verts, les journalistes sportifs évoquent les solutions possibles. « C’est toute l’équipe qui doute. La solution sera collective ». « Ne pas perdre, ça commence par ne pas prendre de but ». Ce n’est pas faux. Surtout quand on n’en marque pas. Certains se risquent même à une analyse économique de la situation : c’est la saison d’un budget record pour l’équipe, sans les résultats qui étaient espérés avec. « Où est passé l’argent ? Dans le salaire des joueurs ! ». Rendez l’argent.

4H30 – Les « Délires du net » c’est le vidéo-gag moderne. Ça marche toujours en retour de soirée (ok, on a un peu triché).

9h00 – Un JT recyclé de la veille. À TL7 on sait bien que Steel vide le centre-ville en organisant la concurrence des petits commerces. Mais quand les reporters mettent les pieds dans la rue, c’est pour demander leur avis aux habitant.e.s sur le déménagement programmé du… H&M. Et là , magie du micro trottoir, les Stéphanoi.se.s intérogé.e.s souhaitent voir le lieu réoccupé par un Zara, un Bershka ou des Galeries Lafayette. Tant qu’on peut consommer ! C’est la première fois que ça lui arrive mais la cinquième fois qu’on l’entend : 700kg de fourme de Montbrison ont été volés à un producteur.

9h59 – Un cours de fitness en direct pour poursuivre le triptyque magique de la société consuméro-plastique : consomme, cuisine et fais du sport.

Quelque part vers la fin de matinée : si après quelques heures d’entertainement, de cours de cuisine, de fitness ou de style vestimentaire, il vous reste encore un doute sur le fait que votre vie ne soit pas « in », un dernier reportage promotionnel pour les stations de ski de la région devrait définitivement vous convaincre de deux choses : la vie c’est fun et votre région est géniale.

P.-S.

Impossible d’attendre la fin du confinement pour lire l’intégralité du nouveau numéro ? Il peut se télécharger ici !

Et en attendant de l’avoir dans les mains, on peut donner 3 sous par ici, via helloasso. Ça sera une avance, un soutien pour la suite et, peut-être, le début de la cagnotte pour l’imprimerie Couac...

Le journal est à prix libre. Chacun.e donne selon ses moyens et ses envies !
2-3 euros c’est top !

Notes

[1« La vie est une manif, la France une vitre et moi un pavé », Fabe, « L’impertinent ».


Proposé par Couac
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MÉDIAS

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans COUAC

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Roanne : la prison tue, crève la taule !
Publié le 2/12/2020

Samedi, double manif !
Publié le 2/12/2020

Blocage de transferts à la M.A de la Talau...
Publié le 2/12/2020

Enfouissons POMA : appel à actions
Publié le 1er/12/2020

Anti-répression : le K6 change de 06 !
Publié le 1er/12/2020

Entretiens avec des zadistes du Carnet
Publié le 30/11/2020