Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS RÉSISTANCES ET SOLIDARITÉS INTERNATIONALES
MEXIQUE  
Publié le 19 janvier 2009 | Maj le 13 décembre 2020 | 1 complément

[ZAPASTITES EN REBELLION] Premier festival mondial de la digne rage


lieu : MEXICO DF, OVENTIK et SAN CRISTOBAL AU CHIAPAS
Pour les 25 ans de la création de l’EZLN et les 15 ans du soulèvement armés

Premier Festival Mondial de la Digne Rage

Un Autre Monde, Un Autre Chemin : en bas et à gauche

Pour les 25 ans de l’EZLN (Ejercito Zapatisto de Liberacion National) et les 15 ans du soulevement armé, la revue Rebeldia, soutenu par l’Autre Campagne et l’EZLN, ce Primer Festival Mundial de la Digna Rabia, s’est déroulé au Mexique, en 3 étapes.

D’abord, du 26 au 29 décembre 2008, à Mexico District Federal, la capitale.
Ensuite les 31 décembre et 1er janvier 2009 dans le Caracol d’Oventik.
Et enfin du 2 au 5 janvier 2009, dans les locaux du CIDECI, Université de la Terre, à San Cristobal de Las Casas au Chiapas.

Je n’ étais pas à Mexico, mais je sais qu’il y a eu 2 à 3000 personnes qui ont pu assister à des « mesas » (5 a 6 invités présentent leur point de vue sur un thème défini par les organisateurs), des concerts ont eu lieu et plus de 140 collectifs de soutien aux zapatistes nationaux et internationaux étaient présents.

Les Zapatistes ont organisé sur l’ensemble des territoires qu’ils occupent, 5 Caracoles, qui administrent les municipes autonomes.
Oventik porte le numero II et c’est le plus pres de San Cristobal : 1 heure seulement en transport collectif.

C’était donc le lieu choisi pour la 2e étape du Festival. Plusieurs milliers de personnes (zapatistes des villages de ce Caracol, soutiens internationaux ou simplement touristes) qui se sont retrouvés pour cet évènement.
L’accès au site se fait après avoir été reçus par le Comité de Vigilance, puis la Junta de Bien Gobernio. Nous nous mèlerons aux compas masqués et cagoulés. Très vite, vers 6h du soir, à la tombée de la nuit, on ne se distingue plus que des silhouettes. En bas, après avoir passé la clinique, tout près de l’école, sur le terrain de basket, se succèdent les programmes culturels des différents villages. De part et d’autre de l’allée centrale, on peut se restaurer et les discussions vont bon train.
A minuit (heure zapatiste, 11h heure nationale), le commandant David apparait pour entonner l’hymne national, bientôt suivi par l’hymne zapastiste, puis fait son discours en espagnol (traduit sur http://cspcl.ouvaton.org/article.ph...), tandis que le commandant Javier le lira en tzotzil (une des langues zapatistes).
Enfin, le bal est lancé.et tout le monde se met à danser pendant une bonne partie de la nuit.

Au matin du 1er janvier, reprise du programme culturel.

Vendredi 2 janvier 2009, il y a foule au CIDECI, Université de la Terre, qui s est declarée en rebellion, il y a quelques années. Il est situé à quelques kms du Zocalo, le centre de San Cristobal, dans sa banlieue.

Dès l’ouverture de cette 3e etape, une dizaine de membres de l’EZLN entrent dans l’amphithéatre pour assister à toutes les rencontres.

Pour la première « mesa » intitulée « une Digne Jeunesse Engagée », qui dure toute la journée, certains collectifs de soutien, nationaux et internationaux, ont été invités à s exprimer par les Zapatistes : par ex, la CGT-E (Espagne), Justicia para el barrio (USA), Ya Basta (Italie), Revista Alana (Grece), CSPCL (France), ... Pour le Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte, c est une reconnaissance de tout le travail de solidarité et soutien fait depuis 14 ans (voir en annexe le texte qui a été rédigé collectivement qu’ont lu les 2 représentantes du Comite).

A noter, que le sous commandant Marcos, dans son discours de fin de cette 1re journee, a rendu hommage au Peuple Grec pour sa résistance au systeme capistaliste et 2 compañeras ont remis aux représentants grecs un cadeau au nom des tous les zapastistes ! Marcos attaquera également la politique de Felipe Calderon, président mexicain, et également l’alternative que représenterait Manuel Lopez Obrador. L’EZLN est bien vivante.

Et pendant 4 jours, matin, après midi et en soirée, se succèdent plusieurs dizaines d’invités autour des 9 « mesas », dont la thèmatique tourne autour de « Otro mundo, Otro Politica »,(« Autre Monde, Autre Politique »).

Pratiquement à la fin de chacune des « mesas », l’EZLN, par la voix du sous commandant Marcos ou des commandants David ou Moises, conclue.

Que retenir ? (en vrac) : le soutien des Zapatistes au Peuple Palestinien en Résistance (discours du 3 au matin ), le changement dans la continuité du nouveau président Obama, l’explication de l’organisation des Zapatistes (discours de Moises du 4 au matin), la ’’mesa« intitulée »la brutalité sexuelle du pouvoir et une autre sexualité« (le 4 apres midi), pendant laquelle des femmes torturées et violées à Atenco en mai 2006 ont fait part de leurs expériences pour surmonter leurs souffrances, l’intervention de Gustavo Esteva, d’Hermann Bellinghausen, journaliste à la Jornada, ou encore la »mesa" sur les luttes paysannes, etc…...

Composée de nombreux jeunes, l’’assistance, pendant ces 4 jours, a été très attentive et sereine. Une restauration, à prix modique, était proposée en soutien la Sexta Declaration. (il y avait même un stand proposant café et biscuits à prix libre).

A l’instar des rebelles zapatistes, et ce, malgré les attaques tant gouvernemantales que para-militaires, il ne nous reste plus qu à continer à cultiver, ensemble et partout, notre Digne Rage.

Marius Bouvier, janvier 2009.

La plupart des discours de l’EZLN et des intervenant-e-s sont écoutables (en version originale, espagnol, sur le site : http://dignarabia.ezln.org.mx)

Certains ont déjà été traduits en francais par les compagnes et compagnons du CSPCL http://cspcl.ouvaton.org

Contact postal : Comité de Solidarite avec les Peuples du Chiapas en Lutte, 33 rue des Vignoles 75020 Paris.

On peut également lui commander du café Rebelle et Zapatiste.

Un livre, parmi tant d’autres, écrit pour les 20 ans de l’EZLN, retrace son historique : EZLN, 20 et 10, le Feu et la Parole, Gloria Munoz Raminez, Nautilus, 2004E

Contribution du CSPCL

P.-S.

A St Etienne, le cafe Rebelle et Zapatiste est disponible auprès de la cooperative « Le Cabas Noir ». On peut egalement emprunter des livres sur ce sujet à la Bibliothèque de la CNT 42.

Portfolio


Proposé par elian
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans RÉSISTANCES ET SOLIDARITÉS INTERNATIONALES

Lire aussi dans CNT 42

Lire aussi dans MEXIQUE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Lutte No Tav : inauguration d’un presidio en Maurienne
Publié le 18/06/2021

Crier notre colère
Publié le 18/06/2021

Zola, la “Vallée de l’Ondaine”, et le monde ouvrier
Publié le 17/06/2021

Dédicace avec Arié Alimi et Farid El Yamni à Lune & l’Autre samedi 26 juin à 11h
Publié le 16/06/2021

Nous sommes la nature qui se révolte
Publié le 15/06/2021

De Erdogan à Macron : L’Internationale Terroriste
Publié le 7/06/2021