Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ANALYSES ET RÉFLEXIONS ANARCHISME
INFOS GLOBALES  
Publié le 27 octobre 2020 | Maj le 1er novembre 2020

Réflexion sur l’Anarchisme


Qu’est-ce que l’Anarchisme ?

L’anarchisme de son étymologie « absence d’autorité » est un concept philosophique qui tend à exclure toute forme d’autorité.

S’il y a autorité, alors les anarchistes veulent comme objectif final l’abolition de cette autorité.
Pour exemple, l’état qui est une institution autoritaire, fait donc partie d’une institution à démanteler quand on a une vision anarchiste, mais ça ne s’arrête pas à cela.

Pour comprendre l’anarchisme, il faut donc comprendre ce qu’est l’autorité. L’autorité est le pouvoir de commander, d’être obéi, d’imposer ses volontés à autrui. C’est le rapport de pouvoir entre dirigeant et dirigé, l’autorité est le pouvoir d’agir sur autrui.

Une société qui tendrait vers cette philosophie aurait comme objectif d’abolir les rapports d’autorité, donc plus de dominant.es et de dominé.es.
Pour construire des rapports sans autorité, la solution est une extension des libertés de toutes et tous, l’anarchisme et la volonté de liberté sont donc liés, c’est pour ça que le mot libertaire est un néologisme de l’anarchisme.
La conception de la liberté et de la manière dont elle peut être mise en place est source de divers courants au sein des milieux anarchistes : socialisme libertaire, communisme libertaire, anarcho-syndicalisme, anarcho-primitivisme, individualisme libertaire, etc.
Il est important de comprendre le concept de liberté, qui est le point central dans la compréhension de l’anarchisme et surtout dans son application.

Que signifie la liberté ?

Au sens large, la liberté est un concept qui désigne la possibilité d’action, le fait de pouvoir faire ses propres choix.
Puisque nous sommes en constante interaction avec des individus, notre liberté heurtera inévitablement celle d’autrui, il est donc important de définir et différencier un choix personnel d’un choix qui implique d’autres individus.
Si nous nuisons à autrui alors on ne peut plus parler de liberté, la liberté ne doit pas être perçue comme une interaction strictement individuelle.
Par exemple, la liberté des dominant.es et dominé.es n’est qu’une illusion et la liberté ne peut être possible dans une société libertaire qui, elle, a une conception de la liberté pour toutes et tous.
Il n’y a pas de liberté si un patron exploite ses salarié.es pour son enrichissement, la liberté doit commencer avec celle d’autrui.

L’anarchie, c’est l’ordre sans l’autorité

Évidemment, la liberté totale n’est pas possible, c’est pour ça qu’il est important dans une société libertaire d’avoir des principes moraux. Les principes moraux sont essentiels pour pouvoir rechercher la liberté la plus poussée en nuisant le moins possible à autrui. Le fait d’avoir des principes moraux permet aussi de savoir là où le démantèlement d’une autorité est urgent, et quels moyens seraient légitimes pour y arriver.
Il faut tout de même faire attention de ne pas faire de ces principes moraux des dogmes, cela empêchera toute future remise en question de ces principes.

Qui a le droit à la liberté ?

Il est aussi important de définir qui doit jouir de la liberté, car une société libertaire qui exclut des individus capables de l’exercer ne peut être considérée comme libertaire.
Certains courants anarchistes qui prônent une extension du droit de liberté aux autres animaux considèrent qu’une société qui tend vers l’anarchisme devrait prendre en compte la liberté de tous les animaux.
En général, les partisan.es de ce courant justifient l’extension de liberté aux animaux non-humains sur le fait qu’ils sont sentients et donc qu’ils devraient jouir de liberté.

Mise en place de l’anarchisme

L’Anarchisme n’est pas juste une question de réflexions philosophiques et pratiques, c’est aussi un combat contre les institutions dominantes dans lesquelles nous vivons ; l’abolition de l’état et du capitalisme sont des priorités urgentes pour commencer à sortir des systèmes de domination.
Pour une mise en place de l’anarchisme, il faut aussi que le sujet soit réfléchi et débattu collectivement.
La réflexion doit se faire sur nos principes moraux, nos modes de vie à adopter en alternative à la civilisation industrielle capitaliste que nous connaissons, ainsi que sur les perspectives de lutte à venir face aux systèmes politiques actuels qui tendent de plus en plus vers le totalitarisme...

Il ne s’agit pas de faire l’anarchie aujourd’hui, demain, ou dans dix siècles, mais d’avancer vers l’anarchie aujourd’hui, demain, toujours. 
Errico Malatesta

[UL]

P.-S.

Il existe diverses interprétations sur le concept de l’anarchisme et sur les courants libertaires.
Cet article ne prétend pas définir la seule et unique interprétation de l’anarchisme.
J’espère qu’il aura suscité en vous des réflexions sur le sujet, que vous soyez anarchiste ou que vous ne le soyez pas.

Portfolio


Proposé par Le Gueuloir
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans ANARCHISME

Lire aussi dans LE GUEULOIR

Lire aussi dans INFOS GLOBALES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Roanne : la prison tue, crève la taule !
Publié le 2/12/2020

Samedi, double manif !
Publié le 2/12/2020

Blocage de transferts à la M.A de la Talau...
Publié le 2/12/2020

Enfouissons POMA : appel à actions
Publié le 1er/12/2020

Anti-répression : le K6 change de 06 !
Publié le 1er/12/2020

Entretiens avec des zadistes du Carnet
Publié le 30/11/2020