Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 24 mars 2016 | Maj le 26 avril 2020 | 1 complément

Pétition contre la baisse des budgets des écoles publiques de Saint-Etienne


Le 14 mars dernier, les écoles stéphanoises ont eu la désagréable surprise d’apprendre que les budgets commandes et subventions allaient être réduits de 5%. En pratique, chaque école perdra plusieurs centaines d’euros pour financer les projets et pour acheter du matériel. Or, depuis plus de dix ans, malgré l’inflation, ce budget avait été gelé.

Alors qu’un rattrapage s’imposait, la mairie a décidé de le réduire. La dotation moyenne est de 47,1€/élève sur le plan national. A Saint-Étienne, c’est 24€/élève. Si, de bonne grâce, on intègre les dotations « école » et « classes », on atteint environ 35€/élève.

Après la suppression du budget langues/pharmacie/timbres, des dons de dictionnaires et d’agendas : rien n’est fait pour améliorer les conditions matérielles dans nos écoles.

Cette fois c’en est trop, les écoles publiques doivent être réinvesties.

Ne noircissons pas trop le tableau, les écoles élémentaires ont reçu récemment un poster de l’ASSE... Il semble important de préciser que l’achat de ces 11 000 posters est inclus dans une « prestation de communication » auprès de l’ASSE pour un montant de 116 168€. (délibération conseil municipal du 6/7/15), à laquelle s’ajoute une subvention de 232 700€ votée le 16/11/15. De quoi financer de nombreux dictionnaires...

Dans ce contexte, on ne peut que s’étonner de la généreuse renégociation des subventions accordées aux écoles privées stéphanoises, augmentation de plus de 15% !

Le législateur permet aux mairies de ne pas financer les frais de fonctionnement des écoles maternelles. Certaines mairies, volontaristes, prennent cette décision pour investir prioritairement dans l’école de la République. D’autres mairies, moins courageuses, gèlent la hausse des dotations pour financer la réforme des rythmes scolaires.

A Saint Étienne, (en dehors de la hausse de dotations), la mairie accorde 604 980€/an aux écoles maternelles privées.

La hausse progressive du financement des écoles privées stéphanoises s’élève à 262 791€/an (perspective à effectifs constant à l’horizon 2020).
Pour doubler les crédits pédagogiques des écoles publiques, l’investissement serait de 271 000/an.

Soyons nombreux à demander au maire de Saint Étienne un budget ambitieux pour notre école publique !

Pour signer la pétition : un budget ambitieux pour les écoles publiques stéphanoises !


Proposé par vla
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • Cette fois c’en est trop, les écoles publiques doivent être réinvesties.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Retour sur la mobilisation Antifasciste à Grenoble du 21 octobre
Publié le 23/10/2020

Contre le projet de fusion des universités et pour le maintien de l’UJM !
Publié le 22/10/2020

Collecte commune Brigades de solidarité Green Angels Solidarité
Publié le 22/10/2020

À propos d’Abdelhakim Sefrioui et du collectif Cheikh Yassine
Publié le 20/10/2020

La veille du couvre-feu, les expulsions de squats se sont multipliées
Publié le 20/10/2020

20 octobre 1921 : mort de Charles Flageollet à Saint-Étienne
Publié le 20/10/2020