Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES
QUEBEC / LYON & ALENTOURS  
Publié le 21 octobre 2013 | Maj le 13 décembre 2020

« On s’en câlisse » histoire de la grève du printemps 2012, Québec


Débat animé par le « collectif de débrayage »

« On s’en câlisse » (« On s’en fout » en québécois) raconte et s’inspire de la plus longue grève étudiante de l’histoire du Québec.
Au printemps 2012, en réponse à une augmentation des frais de scolarité, démarre un mouvement aussi long (8 mois) qu’intense (avec des actions et des manifs du matin au soir pendant de semaines) montrant une résistance acharnée et des puissances insoupçonnées jusqu’alors, à Montréal.

Le pouvoir libéral en perdit sa froideur gestionnaire, matraqua les manifestants et dégaina une loi d’exception, « la loi spéciale ».

À quoi la rue répondit : « la loi spéciale, on s’en câlisse ». Cette loi provoqua quantités de manifestations avec des casseroles et des émeutes nocturnes.

La détermination des grévistes n’avait en rien faibli face à la violence policière et des injonctions juridiques rapidement déjouées.

L’étendue des tactiques utilisées renforçait encore plus la densité et l’ampleur du mouvement. Ce qui s’est joué là , faisait écho aux printemps arabes et à Occupy Wall Street.

Depuis, alors que d’autres mouvements ont eu lieu (parc Gezi à Istanbul), « On s’en câlisse » veut raconter la nouveauté de ce soulèvement du point de vue des minorités actives qui l’ont animé : élan, formes d’organisations, diversité des tactiques d’un mouvement autant spécifique au Québec qu’au cycle mondial des luttes de ces dernières années.

Enfin le collectif pose une question fondamentale : qu’est-ce qui fait qu’un mouvement « prend » ? à laquelle il tente d’apporter des éléments de réponse.

Nous vous invitons à venir en discuter, nombreuses et nombreux !

« On s’en câlisse. Histoire profane de la grève printemps 2012, Québec » a été écrit par le collectif de débrayage (éditions Entremonde).

Librairie libertaire LA GRYFFE, 5 rue Sébastien Gryphe 69007 LYON, France.

Ouverte du lundi au samedi inclus de 14 heures à 19 heures.
Téléphone/ fax : 04 78 61 02 25

Attention : Çà bouge à Lyon tout le mois de novembre :


Proposé par Zongo
Partager cet article
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans QUEBEC

Lire aussi dans LYON & ALENTOURS

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

La monarchie sans le roi : de quoi l’Action française est-elle le nom ?
Publié le 24/01/2021

Grève dans l’Éducation et appel de lycéen.ne.s le mardi 26 janvier
Publié le 24/01/2021

Incendie au CRA du Mesnil-Amelot, révolte à Vincennes
Publié le 24/01/2021

Campagne de test covid de la région : retour sur une opération coûteuse, précipitée et inefficace au service de la communication de son président Laurent Wauquiez
Publié le 24/01/2021

Le 24 janvier 1845 en Algérie : « Je brûlerai vos villages et vos moissons »
Publié le 24/01/2021

Manifeste de 9 intellectuels Antillais, pour les « produits de haute nécessité »
Publié le 23/01/2021