Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ANTIFASCISME
SAINT-ÉTIENNE / INFOS GLOBALES  
Publié le 5 septembre 2021 | Maj le 7 octobre 2021 | 1 complément

La rose blanche : de l’extrême-droite à l’agonie populaire


Dans les boites aux lettres et sur les murs de la ville apparaissent des messages contre le pass sanitaire signés « la rose blanche ». Avec des messages contre le « paSS », « covid1984 » et pleins d’autres discours contre la « dictature sanitaire ». Le nom du collectif est issu d’un groupe qui résistait au nazisme en 1942-1943. Mais derrière ces étiquettes à l’apparence plus ou moins « anti-fasciste » se trouve un mouvement lié à l’extrême-droite.
Décryptage par la revue La mule du pape, ICI.

Depuis quelques semaines, une panoplie d’autocollants portant le nom de La Rose Blanche est recensée dans des manifestations contre le pass sanitaire, sur internet et dans la rue. Enquête sur un mouvement indépendant qui se propage via Telegram, à tendance complotiste et lié à l’extrême-droite.

“Aujourd’hui, la pensée conspirationniste ne cesse de constituer l’imaginaire politique, du fait même des conflits et des incertitudes qui le sous-tendent. Certes, la montée en puissance du soupçon de complot démontre l’échec d’un principe téléologique de la communication « transparente » au niveau collectif.”

Usurpation et confusionnisme

Aussitôt après les annonces de Macron sur l’extension du pass sanitaire, la population française sombre dans l’agonie et dans la rage. Le lendemain, plusieurs “flash mobs” et manifs anti-pass sanitaire se matérialisent dans plusieurs villes, et le week-end suivant, des dizaines de milliers de personnes seront dans la rue. Ce dernier week-end du 24 juillet, selon le Nombre Jaune, plus de 300 000 personnes ont bravé les rues de l’Hexagone.

À Montpellier, une manifestation a réuni plus de 7 000 personnes. Parmi elles : des Gilets jaunes, des soignant·es, des antivax ou des mouvements de « ré-information » tels que Reinfocovid. Cette mobilisation, traduit l’insatisfaction généralisée face à une mal-gouvernance et au manque de transparence étatique sur la crise du Covid-19.

Alors que la manif se déroule, que les paroles envahissent l’espace public, et que les affiches colorent les rues, plusieurs dizaines de nouveaux autocollants suscitent la curiosité des participant·es. Une large panoplie de stickers portant un QR Code et le nom “La Rose Blanche”, sont collés, partagés, ou exhibés : Covid-1984, un mouton, stop masque… Des autocollants qui font rire ou rappellent les plus notables films de science-fiction.

La Rose Blanche est un canal Telegram créé le 23 avril 2021. Il a été mis en place pour permettre aux francophones de se joindre à “l’action internationale” de “The White Rose”, canal Telegram créé en Angleterre en novembre 2020. Le canal français a été lancé par le compte @animalgaierit, qui gère un autre canal : les Qréateurs. Ce canal poste surtout aujourd’hui des messages holistiques, portés sur le bien-être humain, l’amour, etc. Cependant, si on remonte dans le fil, en mars 2021, on verra pas mal de posts anti-masques et anti-vax, et si l’on remonte à février 2021 – décembre 2020, nous constatons qu’il s’agit initialement d’un groupe français complotiste pro-Trump – Qanon.

La Rose blanche est le nom d’un groupe d’étudiant·es qui a résisté aux nazis entre juillet 1942 à février 1943 en Allemagne, en distribuant des tracts dissidents au régime. Cette récupération est honteuse pour la mémoire collective, comme pour les familiers de celles et ceux qui ont enduré le nazisme. Le pire reste la manipulation qui va avec : ces groupes, qui font de la désinformation et relaient la propagande d’extrême droite, osent usurper le nom de “La Rose blanche”. Un confusionnisme inacceptable, qui révèle à quel point l’extrême-droite veut se réapproprier l’Histoire, la manipuler pour atteindre ses objectifs politiques. À ce sujet, revenons au chapitre : pour le bien, pour le mal. “Ma Chère Nostalgie nazie.”

Les étudiants écrivirent sur les murs des slogans pacifistes et antifascistes, collectèrent du pain pour des détenus de camps de concentrations et s’occupèrent de leurs familles. Les actions de la Rose Blanche furent prises en exemple à partir de janvier 1943 par des intellectuels du sud de l’Allemagne et de Berlin.

Sophie Magdalena Scholl, née le 9 mai 1921 à Forchtenberg (Allemagne) et exécutée le 22 février 1943 à Munich, est une résistante allemande au nazisme et l’un des piliers du réseau « La Rose blanche » (Die Weiße Rose).

Un canal Telegram d’extrême-droite “apolitique”

Selon ceux qui sont aux manettes de La Rose Blanche ou The White Rose, le groupe est un “réseau mondial décentralisé, d’activistes indépendants travaillant pour diffuser un contre-récit “bien nécessaire” à l’assaut incessant de la peur, des mensonges et de la propagande auxquelles les populations étaient soumises depuis le début du Covid-19“. Leur mission est d’inspirer un “scepticisme sain”, une “pensée critique” face à la propagande omniprésente du gouvernement et des médias. Le modus operandi du groupe se construit autour du collage d’autocollants partout. Pour l’heure, nous avons identifié une vingtaine de pays où ce réseau prospère : États-Unis, Irlande, Angleterre, Allemagne, France, Belgique, Danemark, Portugal, Italie, Pologne, Nouvelle-Zélande, Australie, etc.

Le groupe se définit ainsi :
“Nous ne souscrivons pas à la partisanerie, à la politique identitaire ou aux faux paradigmes politiques gauche/droite créés, à dessein, pour nous diviser et nous conquérir, et pour tenter de nous soumettre au contrôle de ceux qui croient à tort qu’ils possèdent notre corps, notre esprit, et les âmes.”

“Nous ne tolérons pas, et de plus, nous condamnons le racisme de toute nature. Nous pensons que tous les individus doivent être jugés uniquement sur le contenu de leur caractère, et non sur des caractéristiques génétiques immuables, ou sur les actions d’autres membres de tout groupe auquel ils peuvent appartenir. Nous sommes intrinsèquement anti-autoritaires, condamnant toutes les formes de collectivisme involontaire, y compris le mondialisme, le fascisme, le communisme, le national-socialisme, le marxisme et toutes les autres doctrines.”

Un “speech” impeccable à la veine libertarienne, dont le but est d’infiltrer les psychés des plus démunies. De celles et ceux, qui n’ont pas le réflexe ni les outils pour questionner ou creuser le “pourquoi” du “comment”. Des phrases courtes, des super slogans, des références populaires ou aux grands films de science-fiction, des références universelles qui engagent les “gens” dans une atmosphère séduisante, non-violente, et qui apporte de suite une forme d’action directe.

Un fonctionnement ou “mécanisme de désinformation” qui parait inoffensif, mais qui introduit progressivement dans notre vocabulaire de nouveaux concepts comme le nouvel ordre mondial ; le grand reset ; l’idée d’un faux virus, et de médias qui sont le vrai virus, etc. Voilà la finesse d’un lavage idéologique qui a d’abord pour but la rupture avec les repères qui nous attachent à la réalité, avant de nous conduire vers d’autres recherches et réseaux dans l’internet.

Lire la suite sur lamuledupape.com.


Proposé par anani
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • désolé mais c’est un article de merde !
    aucun argument avec plein de préjugés.
    cette article est carrément complotiste ; ca juge l’intention et non les faits !!
    au lieu d’apporter de l’énergie à la lutte, et à la construction d’un quelque chose, ca participe à la division
    bref cette article me donne envie d’aller m’intéresser à la rose blanche plutot que de lire les article du zero qui sont de plus en plus ras les paquerettes, sans fondement, à vouloir exister en soit disant chasser du fasciste : anti vax n’est pas fasciste dsl de vous l’apprendre ; ca c’est bfm

    bise blanche

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans ANTIFASCISME

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans INFOS GLOBALES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Libre Flot - Lettre depuis l’isolement
Publié le 25/11/2021

La possibilité de l’écofascisme
Publié le 24/11/2021

Permis de tuer pour la suprématie blanche
Publié le 23/11/2021

Marche annuelle des familles des victimes, contre les impunités
Publié le 22/11/2021

« Je sors » - une analyse critique de la révolte de 2020 contre la dictature au Bélarus
Publié le 18/11/2021

L’Actu des Oublié.e.s : Saison II - Episode 5 : Soudan, Résister au Coup d’Etat
Publié le 17/11/2021