Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DROITS SOCIAUX - SANTÉ / MOBILISATIONS - LUTTES
Publié le 8 novembre 2019 | Maj le 30 novembre 2019

La psychiatrie des hôpitaux stéphanois rembraye pour un mois de grève


Les personnels de psychiatrie ont voté de prolonger la grève du 6 novembre au 6 décembre.
Bon eh bien voilà ... Ça ne s’arrange pas.

  • Les fermetures de lits continuent, le manque de moyens humains reste criant et, donc, les soins se précarisent toujours plus.
  • Les conditions de travail se dégradent, nos pratiques ne se pensent plus.
  • La violence endurée par les patients comme par les soignants est niée !
  • Les services les plus touchés tentent de tirer la sonnette d’alarme mais elle semble avoir disparu, comme le sens de notre travail, accentuant l’insécurité tant physique que psychique dans notre institution.

Où sont les augmentations d’effectifs ?
Où est passé l’argent durement arraché à l’ARS ?
Où sont passés les lits de pédopsychiatre (Et les pédopsychiatres) ?
Où est passée la salle de flux des urgences ?
Où sont passés les formations pratiques et théoriques nécessaires dès que l’on commence à travailler en psychiatrie ?
Comment assurer des soins de qualité pour des patients nécessitant des soins somatiques spécialisés ?
Enfin,
Où est passé le temps pour entrer en relation avec l’autre et comment l’appréhender ?
Il faudrait continuer ? Tête baissée ?
MARCHE OU GRÉVE !!

La Psy cause

Featuring Didier Super / La Psy cause dans lequel on reconnaîtra notre délicieux accent !


Proposé par _
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ANALYSES ET RÉFLEXIONS   DROITS SOCIAUX - SANTÉ / MOBILISATIONS - LUTTES

HP : contention et contentieux

Début juin, le service des urgences du CHU de Saint-Étienne entame une grève pour dénoncer les conditions de travail et, par voie de conséquence, de traitement des patient.e.s. La situation ne s’est depuis pas améliorée : mardi 30 juillet, un patient de 72 ans quittait le service après après 120 heures passées sur un brancard. Début juillet, les urgences psychiatriques ont à leur tour rejoint la grève. Le service a déjà effectué quelque temps plus tôt une grève de cinq mois. Retour sur les origines des difficultés rencontrées dans ce service avec un article du Couac paru au printemps 2018 et sur la mobilisation de l’automne-hiver dernier.

Publié le 2/08/2019

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Restructuration et rentabilité statistique à travers la gestion pandémique
Publié le 29/05/2020

Petit argumentaire juridique pour justifier d’aller voir un.e proche incarcéré.e à plus de 100 kilomètres de chez soi
Publié le 25/05/2020

25 mai 1973 : fin de la grève des sans-papiers tunisiens
Publié le 25/05/2020

Saint-Etienne ville cosmopolite, prolétaire et solidaire !
Publié le 24/05/2020

On ne veut pas moins, on ne veut pas autant, on veut plus !
Publié le 24/05/2020

17 juin - Agir contre la réintoxication du monde
Publié le 23/05/2020