Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ANALYSES ET RÉFLEXIONS CAPITALISME - GLOBALISATION / FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SÉCURITÉ
INFOS GLOBALES  
Publié le 20 décembre 2020 | Maj le 20 janvier 2021

Combattre le capitalisme identitaire


Il ne fait désormais plus aucun doute que le marché de la surveillance est en plein essor. Des sociétés vendent aux États des systèmes d’identification des populations, à des fins de contrôle, pour des marchés se comptant en milliards d’euros. En France, de plus en plus de villes mettent en place des systèmes invasifs, qu’il s’agisse d’ériger des portiques de reconnaissance faciale dans les lycées (comme à Nice et Marseille [1]), de déployer des drones (en dépit de la faune locale qui ne les apprécie que peu, comme à Paris [2]) ou de forcer les habitants à s’identifier sur des services en ligne pour interagir avec leur administration – comme l’illustre notamment le site Technopolice.

Il y a également un autre marché plus insidieux, que l’on suppose parfois moins nuisible que celui, brutal, de la surveillance par les États. C’est celui de l’économie de l’attention, de la marchandisation de nos comportements et de nos identités. Ne nous trompons pas de sujet, la plupart des multinationales hégémoniques du numérique (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft – GAFAM par la suite) parlent [3] de vente et d’exploitation de données personnelles et non de comportement, car la donnée est abstraite et omniprésente. Il est difficile de s’opposer à une collecte de données personnelles ou de métadonnées. La donnée est abstraite, une modélisation mathématique, et peut-être isolée, car il est difficile d’en percevoir l’effet au quotidien. Pourtant si l’on parle des comportements que décrivent ces données, alors il devient beaucoup plus évident de s’opposer à cette collecte et à leurs marchandisations.

Parler de capitalisme des comportements, de capitalisme des identités, de capitalisme identitaire, au lieu de capitalisme de surveillance ou de l’économie de l’attention, permet de rendre concret et palpable ce que font réellement les GAFAM. Ils analysent nos comportements dans le but de nous forcer à nous comporter de certaines façons. De plus, cela permet de mettre en lumière le fait que les pratiques de surveillance des États et ce capitalisme du comportement sont en fait souvent les deux faces d’une même pièce de cette surveillance. D’autant que les acteurs de ces deux formes de surveillance sont, de fait, souvent les mêmes. Palantir, par exemple, la société qui a obtenu un marché d’analyse de grandes quantités de données pour la DGSI [4] en France, est fondée par Peter Thiel. Qui est également le fondateur de PayPal, le premier financeur externe de Facebook et qui, via le fonds d’investissement duquel il fait partie, investit également dans Airbnb, Lyft, Space X (le programme spatial d’Elon Musk) et Spotify.

Palantir est loin d’être le seul exemple. La société Amesys, ancienne filiale du groupe Bull, s’est fait connaître par la vente d’un système de surveillance à Mouammar Kadhafi [5]. Ou encore Amazon, qui héberge le cloud de la CIA (un petit contrat à 600 millions de dollars tout de même). Ou Google qui, via le projet Maven (officiellement abandonné en 2019 suite à des pressions des employé·es de Google), entraîne les drones à faire de la reconnaissance de cible [6]. C’est un phénomène global qui touche énormément d’entreprises du numérique, comme le documentent, par exemple, Transparency Toolkit et Privacy International [7].

Ces capitalistes identitaires tirent leur richesse du travail que nous leur fournissons gratuitement en alimentant leurs gigantesques collections de données comportementales. Chaque fois que vous lisez quelque chose en ligne, que vous regardez une vidéo, que vous la repartagez avec d’autres ou non, chaque action minime que vous entreprenez sur Internet, permet à ces ogres gargantuesques de s’enrichir encore plus, d’accumuler encore un peu plus de contrôle tout en évitant de s’y soumettre, renforçant toujours plus l’asymétrie propre aux systèmes capitalistiques. Cela engendre également une forme de prolétariat. Une dépossession des travailleu·ses dans ces systèmes de leurs outils de production, pour ne se voir évaluer qu’en fonction de leur « crédit social ». Qu’il s’agisse du nombre d’étoiles du chauffeur supposé indépendant, mais aliéné à Uber (ou Lyft), ou le nombre de vues de votre profil Facebook ou de contenus sur Instagram, le « score p » de votre chaine Youtube [8], votre valeur dans ce système capitaliste est celle que les plateformes de gestion de contenus vous donnent.

Lire la suite

P.-S.

Cet article a été écrit dans le courant de l’année 2019 et participe d’un dossier réalisé pour Ritimo “Faire d’internet un monde meilleur” et publié sur leur site, à lire dans son intégralité sur le site de la Quadrature du Net ici.

Notes

[1La Quadrature du Net, « Reconnaissance faciale au lycée : l’expérimentation avant la généralisation », 19 déc. 2018, https://www.laquadrature.net/2018/12/19/reconnaissance-faciale-au-lycee-lexperimentation-avant-la-generalisation

[2Jean-Muchel Décugis, « Paris : les goélands attaquent les drones de la police », 25 juin 2019, http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-goelands-attaquent-les-drones-de-la-prefecture-de-police-de-paris-25-06-2019-8102361.php ; voir aussi une vidéo de La Quadrature « Comment lutter contre la surveillance en manif ? », https://video.lqdn.fr/videos/watch/b1f10929-b471-4caf-8fbe-5c8dade9142f

[3Quand ils n’évitent pas tout bonnement le sujet ou n’utilisent des tournures encore plus alambiquées.

[4Hervé Chambonnière, « Palantir. La « boule de cristal » des services de police et de renseignement », 10 juin 2019 https://www.letelegramme.fr/france/palantir-la-boule-de-cristal-de-la-dgsi-10-06-2019-12307531.php

[5Olivier Tesquet, « Amesys, cette société française qui aidait Kadhafi à surveiller les Libyens », 17 mars 2016 mis à jour le 1 fév. 2018, https://www.telerama.fr/medias/amesys-cette-societe-francaise-qui-aidait-kadhafi-a-surveiller-les-libiens,139820.php

[6Nicholas Montegriffo, « Le créateur de l’Oculus Rift se joint au controversé Project Maven », 11 mars 2019 https://www.androidpit.fr/createur-oculus-rift-project-maven

[7Autour d’un projet visant à établir les entreprises privées du secteur de la surveillance, Surveillance Industry Index, https://sii.transparencytoolkit.org/ et https://www.privacyinternational.org/explainer/1632/global-surveillance-industr

[8Sylvqin, « P-Score : comment Youtube a noté les chaînes des créateurs (et a oublié de le cacher) », 1 nov. 2019, https://www.youtube.com/watch?v=PYrJq7r90Ao


Proposé par grdbarloul
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Technopolice - Villes

Vous trouverez sur cette page la liste des projets Technopolice ayant eu lieu, ayant lieu ou devant bientôt avoir lieu en France. Comme nous le soulignons dans le Manifeste, ces projets pullulent sur tout le territoire : « Observatoire de la tranquillité publique » à Marseille, « Safe City » de Thalès à Nice et à La Défense, portiques de reconnaissance faciale dans deux lycées de la région Sud, vidéosurveillance intelligente à Toulouse, capteurs sonores à Saint-Étienne…

Publié le 14/08/2020

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans INFORMATIQUE - SÉCURITÉ

Lire aussi dans CAPITALISME - GLOBALISATION

Lire aussi dans FLICAGE - SURVEILLANCE

Lire aussi dans INFOS GLOBALES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

La souffrance au travail, une réalité parfois occultée
Publié le 31/07/2021

28 juillet 1974 : Gilbert Besnard est assassiné à la prison de La Talaudière
Publié le 28/07/2021

Fethi Nourine rappelle à quel point notre dignité est liée à la lutte du peuple palestinien
Publié le 26/07/2021

26 juillet 2006 : expulsion d’Izmir, lieu d’activités et d’habitation
Publié le 26/07/2021

Les arrêtés liberticides et anti-pauvres de Perdriau censurés
Publié le 19/07/2021

Laurent Wauquiez veut autoriser la reconnaissance faciale dans les trains et les gares
Publié le 19/07/2021