Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES
AUVERGNE-RHONE-ALPES  
Publié le 24 juillet 2011 | Maj le 23 octobre 2020 | 4 compléments

Appel à mobilisation citoyenne contre les OGM cachés dans L’Isère


Samedi 30 juillet 2011

En France, les OGM avancent masqués.

Le passage en force des grands semenciers dans leur entreprise de confiscation du vivant prend de nouvelles formes, avec notamment le développement de variétés de tournesol (bientôt de colza) issues de mutagénèse dirigée et tolérantes à un herbicide

Ces cultures OGM sont exclues du champ d’application de la directive européenne et de ce fait ne sont pas soumises à la réglementation sur les OGM : évaluation et autorisation, traçabilité, étiquetage…

Aujourd’hui ces semences sont disponibles sur le marché et une campagne de propagande les présente aux agriculteurs comme LA solution au problème de l’ambroisie, en leur cachant bien sûr leur caractère OGM

Il est urgent de lever le voile sur ce nouveau passage en force et informer paysans et consommateurs de la vraie nature de ce tournesol

Vous êtes invité(e) à une mobilisation massive qui aura lieu

Samedi 30 juillet à 10 heures à St Georges d’Espéranche, Place de la mairie. (20 km environ à l’est de Vienne)

Nous procéderons au fauchage symbolique de tournesol muté

Chacun choisira son niveau d’engagement, soit par une simple opposition, soit par l’arrachage d’un plant. (A noter que l’arrachage ne sera réalisé que par les personnes engagées dans la démarche des Faucheurs Volontaires : signature de la charte, visage découvert, non-violence **)

Prévoir son panier pique-nique

Soyons nombreux pour refuser ces technologies.

14 ans après le 1er fauchage de St Georges d’Espéranche,

Les OGM quels qu’ils soient, on n’en veut pas, ni dans les champs ni dans les assiettes

Les Faucheurs Volontaires

Contact : faucheurs69.42 chez no-log.org

** Pour ceux qui le souhaitent, il sera possible de signer la charte sur place

*** Une liste des participants au fauchage symbolique sera établie et remise à la gendarmerie. Ne pas oublier sa carte d’identité

Attention, WE chargé sur les grands axes autour de Lyon


Proposé par Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

4 compléments

  • Bonjour,

    Cet appel à bon sens est une preuve que nous, citoyen qui luttons contre le contrôle de l’industrie chimique sur l’agriculture, sommes mauvais en terme de communication sur les OGM. 

    J’accorde le bénéfice du doute à l’auteur et préfère imaginer que ce texte provient d’une personne de bonne volonté mais visiblement mal documentés plutôt que d’une personne avec la volonté de nuire à l’intérêt général (c.a.d. à l’autonomie des paysans, à la souveraineté alimentaire et à la défense du bien commun que représente la ressource génétique mondiale des plantes cultivées) au profit de l’industrie chimique (qui lui verserai quelque commission par le biai de l’UIPP), c’est pourquoi je vais tenter d’être clair et pédagogique.

    S’il faut se lancer dans un macabre « body count » entre l’ambroisie et les OGM, ce sont déjà ces derniers qui gagnent, malheureusement.

    Les OGM sont responsable de la ruine et du suicide de milliers de paysans indiens. Le mirage du coton transgénique cache, en effet, la nécessité de racheter chaque année pesticides et semences pour des résultats pas à la hauteur (http://www.youtube.com/watch?v=s4Ko-tmDHiU&feature=player_embedded#!)

    S’il faut prendre des exemples plus « occidentaux », rapellons que des milliers d’hectares ont du être abandonnés pas les paysans américains, une « mauvaise herbe » (amarante) ayant acquis une résistance au glyphosate utilisé avec le soja OGM round up ready (http://www.buvettedesalpages.be/2009/06/amarante-contre-monsanto.html). Donc le résultat, c’est des paysans ruinés qui doivent quitter leurs terres. C’est ça le progrès ?

    C’est exactement le même scénario qui se profile avec le Tournesol OGM Express Sun dont des milliers d’hectares ont été cultivés en France en 2011 : dès qu’une « mauvaise herbe » aura développé une résistance à l’herbicide auquel il est résistant, elle deviendra totalement incontrôlable et celà provoquera la ruine des paysans qui auront cru aux boniments de l’agrochimie (BASF). Alors espérons que cette mauvaise herbe (désolé du terme, mais c’est pour me faire comprendre) ne sera pas l’ambroisie en personne, sinon, là , effectivement on aura un gros problème.

    L’ambroise est totalement gérable sans pesticide. Sa pullulation vient uniquement des mauvaises pratiques de l’agriculture intensive :
    1) des rotations trop courtes (3 ans) et peu diversifiées plutôt axées sur les cultures de printemps (maïs, tournesol, soja) qui ne perturbent pas le cycle de développement de l’ambroisie, avec de longues périodes où le sol est nu.
    2) la perte d’humus des sols et leur destructuration par l’emploi des engrais chimiques en lieu et place des amendements organiques (fumier, compost) détruit le complexe argilo-humique et réduit les sols en poussière (structure particulaire, comme le sable). Or c’est précisément dans les sables que pousse l’ambroisie à l’état naturel aux USA, ces mauvaises pratiques agricoles créent donc un terrain favorable à la germination de l’ambroisie.
    3) les labours profonds pratiqués en céréaliculture intensive accentuent le phénomène de dillution des argiles et de la matière organique dans le profil cultural et renforcent les bonnes conditions de germination de l’ambroisie

    Alors que faire ?
    De l’agronomie, pardi ! Pas de la chimie !

    Quelques pistes (non-exhaustif) :

    1) Travailler sur deux axes :
    - concurrencer l’ambroisie et casser son cycle de végétation
    - aggrader le sol (Il est malade si l’ambroisie peut se développer dessus : perte d’humus, destructuration).

    2) Mettre en place des rotations longues et diversifiées (minimim 7 ans) incluant une prairie temporaire étouffante en tête de rotation sur 2 à 3 ans (ex : luzerne) avec un équilibre entre cultures d’automne et de printemps. Les intercultures sont le moment pour installer des engrais verts (et ne surtout pas laisser le sol nu).

    3) Bannir les engrais chimiques. Réserver une place de choix aux légumineuses dans la rotation que se soit tant au niveau de la prairie temporaire (luzerne, trèfle...) que des cultures récoltées (soja, pois en mélange) ou des engrais verts (trèfle d’alexandrie, féverole), ce qui contribuera notamment à la fourniture de besoins en azote des cultures suivantes.

    4) Entrer dans une logique d’amendements organiques réguliers (compost jeune au printemps 15 j avant l’implantation, par exemple) pour entretenir la fertilité du sol, la vie microbienne et la structuration du complexe argilo-humique.

    5) Renoncer au labour profond qui n’a aucune justification agronomique dans la plupart des sols. Se limiter à des labours de 20 cm, voir abandonner cette pratique (techniques culturales simplifiées, semis direct sous couvert).

    6) Pour la rentabilité économique d’un tel réagencement de l’exploitation, se convertir à l’agriculture biologique (meilleure valorisation de productions diversifiées), privilégier le stockage à la ferme (meilleure maîtrise du prix), développer un partenariat avec des éleveurs bio (vente ou échange des cultures fourragères contre du fumier) ou installer un atelier élevage sur sa ferme. Acheter une herse-étrille. Revendre son pulvérisateur et son épandeur d’engrais.

  • On entend souvent que les méthodes des faucheurs sont contestables. Evidemment, ce n’est pas très sympa de s’attaquer ainsi aux champs des autres et détruire le travail et les ressources de cultivateurs qui ont de leur côté des vrais problèmes à court terme pour boucler leur fins de mois ! Si José Bové est régulièrement condamné ça veut quand même dire que la société condamne au moins la méthode. Je ne jugerai pas le fond n’étant pas suffisamment connaisseur mais il me semble que dans le cas présent, plutôt que d’ergoter pour savoir si telle variété issue de la « mutagénèse » est, ou n’est pas OGM, les faucheurs seraient mieux inspirés d’utiliser leur capacité de fauchage pour détruire les plants d’ambroisie qui pullulent et constituent un risque sanitaire majeur.

    Pour info, l’ambroisie est une plante extrêmement allergisante qui peut provoquer des troubles graves et des pathologies irrémédiables. La plante est très invasive et les nuages de polen peuvent atteindre 150 km (un véritable Tchernobil végétal). Cette plante qui est apparu dans la région il y a environ 10 ans a rapidement colonisé toute la vallée du rhone, et remonte à une vitesse exponentielle dans les pays de loire, le sud ouest et la région parisienne. Elle est impossible à détruire de manière naturelle sauf à l’arracher à la main avant qu’elle ne fleurisse. Lorsqu’elle s’installe, ce sont des champs entiers et c’est une armée de faucheur dont on aurait besoin ! Les agriculteurs sont les seuls à vraiment lutter efficacement contre l’ambroisie : pardi c’est leur récoltes qui sont foutues si ils laissent l’ambroisie s’installer. Bien sûr ils utilisent des herbicides mais ils sont de moins en moins pour cultiver des surfaces de plus en plus vaste !

    Alors je lance une question à nos amis faucheurs : quel est le plus urgent ?
    -  privilégier le principe de précaution qui pousse certains à ruiner les champs OGM alors que rien n’a été prouvé sur leur dangerosité (et dans le cas présent apparemment on est même pas sûr que ce sont des OGM)
    -  accorder la priorité à un risque sanitaire avéré, celui de milliers de gens (12% de la population), qui ont des difficultés respiratoires, de graves lésions dermatologiques et dont la vie est insupportable au quotidien http://www.stopambroisie.com/index.html

    Soyez sûr qu’il y aura des morts dus à l’ambroisie (c’est déjà le cas mais je ne retrouve pas la preuve) bien avant n’importe quel OGM. Tous les asthmatiques et allergiques vous seraient reconnaissant, messieurs et mesdames les faucheurs, d’abandonner un moment vos idéologies un peu trop politiques à mon goût et d’être enfin sincèrement généreux et vous porter volontaire pour arracher les plants d’ambroisie (attention, mettez des gants car 12% d’entre vous sont déjà allergiques et le contact directe peut rendre allergiques ceux qui ne l’étaient pas).

    André D.

  • Pour l’action contre les tournesols mutés du 30 juillet départ-covoiturage de Saint-Étienne :

    Samedi 30 juillet à 8h30 - Parking du Musée d’Art Moderne pour un départ à 8h45.
    On organisera le co-voiturage sur place. On peut laisser des voitures sur le parking sans problème et y venir en tram pour ceux qui n’ont pas de voiture. Il faut 1h00 pour aller à St-Georges.

  • Bonjour,

    Samedi en fin d’après-midi, après la ballade en Isère, les Faucheurs
    Volontaires vous invitent à une soirée-rencontre avec les 60 prévenus au procès de Colmar.

    Le 15 août 2010, 60 faucheurs volontaires arrachaient les ceps de vigne OGM à l’INRA de Colmar

    Le procès aura lieu les 28, 29 et 30 septembre à Colmar et les 60
    prévenus le préparent depuis plusieurs mois. Nous expliquerons pourquoi nous ne voulons pas d’OGM, quelle recherche publique nous souhaitons, quel est le lien de l’INRA avec les firmes, pourquoi nous en sommes
    arrivés à la désobéissance civile, …

    Nous profiterons de la présence d’une bonne partie des prévenus de
    Colmar pour organiser une soirée-rencontre à Maclas, avec consommateurs, paysans, vignerons, et échanger sur ces questions autour d’un petit casse-croûte.

    Les vignerons présents pourront parler de leur vin et de leur méthode de travail

    Rendez-vous donc à la Ferme aux Mille Fruits le samedi 30 juillet à partir de 18 heures (fléchage à partir de Maclas)

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE

Lire aussi dans AUVERGNE-RHONE-ALPES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

28 juillet 1974 : Gilbert Besnard est assassiné à la prison de La Talaudière
Publié le 28/07/2021

Fethi Nourine rappelle à quel point notre dignité est liée à la lutte du peuple palestinien
Publié le 26/07/2021

26 juillet 2006 : expulsion d’Izmir, lieu d’activités et d’habitation
Publié le 26/07/2021

Les arrêtés liberticides et anti-pauvres de Perdriau censurés
Publié le 19/07/2021

Laurent Wauquiez veut autoriser la reconnaissance faciale dans les trains et les gares
Publié le 19/07/2021

Entrée dans le demi-monde
Publié le 18/07/2021