Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES
INFOS GLOBALES  
Publié le 18 janvier 2007 | Maj le 23 octobre 2020 | 1 complément

Action contre le changement climatique : le 1er février, on éteint tout !


Participez à la plus grande mobilisation des citoyens contre le Changement Climatique ! L’Alliance pour la Planète (groupement national d’associations environnementales) lance un appel simple à tous les citoyens, 5 minutes de répit pour la planète : tout le monde éteint ses veilles et lumières le 1er février 2007 entre 19h55 et 20h00.

Il ne s’agit pas d’économiser 5 minutes d’électricité uniquement ce jour-là , mais d’attirer l’attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d’énergie et l’urgence de passer à l’action ! 5 minutes de répit pour la planète : ça ne prend pas longtemps, ça ne coûte rien, et ça montrera aux candidats à la Présidentielle que le changement climatique est un sujet qui doit peser dans le débat politique.

Pourquoi le 1er février ? Ce jour là sortira, à Paris, le nouveau rapport du groupe d’experts climatiques des Nations Unies. Cet événement aura lieu en France : il ne faut pas laisser passer cette occasion de braquer les projecteurs sur l’urgence de la situation climatique mondiale.

Si nous y participons tous, cette action aura un réel poids médiatique et politique, moins de trois mois avant l’élection présidentielle !
Faites circuler au maximum cet appel autour de vous et dans tous vos réseaux !
Faites-le aussi apparaître sur votre site Internet et dans vos news letters.

- Le site de l’Alliance pour la Planete
- Lire l’article complet sur le site des Amis de la Terre


Proposé par freed0m
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • Les économies d’énergie

    Les écologistes de diverses obédiences sont très attachés à 
    promouvoir les économies d’énergie. Mais on remarque qu’ils abordent
    essentiellement celles qui concernent l’énergie domestique qui,
    pourtant, représente moins du tiers de la consommation électrique
    hexagonale. Il est bien évident que nous aussi sommes pour ce type
    d’économies : parce qu’il est fondamental d’avoir un comportement
    individuel en accord avec le but poursuivi, parce que « c’est
    toujours ça de pris », parce que c’est souvent un biais pour aborder
    la question énergétique avec son entourage. Mais ce qui ne va pas,
    c’est de laisser croire que ces économies-là seraient susceptibles en
    quoi que ce soit de faire baisser la consommation électrique au point
    d’envisager de se passer du nucléaire. De plus, à l’intérieur même de
    la sphère domestique, on parle beaucoup plus d’ampoules basse
    tension, d’appareils électriques modernes moins dévoreurs
    d’électricité, de chauffage, que de trains à grande vitesse ou des
    choix de l’industrie agroalimentaire. Quand bien même cette
    incitation à l’économie fonctionnerait, ne s’appliquant qu’à une
    partie de la consommation domestique, elle-même part minime de la
    consommation globale, la réduction de la consommation électrique en
    France serait dérisoire, quelques pour cent en moins. Les
    écologistes, en renvoyant le problème de la consommation électrique à 
    des choix individuels, non seulement se placent sur le terrain de la
    culpabilisation (vous aussi êtes responsables du nucléaire), mais
    encore ne s’adressent qu’aux classes moyennes, celles qui peuvent
    changer facilement leurs équipements anciens pour d’autres moins
    dévoreurs d’électricité, et qui se laissent plus facilement
    culpabiliser de par leur positionnement social et idéologique dans la
    société.

    Ne pas porter la critique et la lutte dans le domaine industriel,
    c’est refuser d’aborder celui de notre mode de vie. Et modifier notre
    mode de vie, ce n’est ni mettre du double vitrage ni utiliser des
    ampoules basse tension ou encore éviter le chauffage électrique. Et
    c’est bel et bien là que nous côtoyons des problèmes sociaux, pour ne
    pas dire de classe. Les classes moyennes ne sont pas prêtes
    fondamentalement à modifier leur mode de vie, victimes qu’elles sont,
    mais bénéficiaires quand même, des illusions du « progrès ». Ces
    classes sont les grandes utilisatrices des dévoreurs d’électricité
    que sont les TGV, les avions (pour les construire), les emballages « 
    sûrs » de produits agroalimentaires, les gadgets électroménagers ou
    informatiques aux mille et une veilles, etc. La plupart des
    écologistes, liés en grande partie à ces classes moyennes dont ils
    sont souvent issus, ne s’attaquent jamais de front aux vrais
    dévoreurs d’électricité que sont les industries symboles de notre
    société capitaliste : les transports (avions et trains), la
    prolifération de l’aluminium et de nouveaux matériaux, les grands
    équipements dits « collectifs », la force de frappe, etc. Leur rêve
    est un rêve pavillonnaire, un lieu clos et familial et propre, loin
    des horreurs du monde. De plus, s’attaquer de front à l’industrie et
    poser le problème de la production sont de trop gros morceaux qui,
    par exemple et pour ce qui concerne une partie d’entre eux, les
    Verts, leur interdiraient de gérer conjointement la sécurité
    nucléaire avec le ministère de l’industrie.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE

Lire aussi dans INFOS GLOBALES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

28 juillet 1974 : Gilbert Besnard est assassiné à la prison de La Talaudière
Publié le 28/07/2021

Fethi Nourine rappelle à quel point notre dignité est liée à la lutte du peuple palestinien
Publié le 26/07/2021

26 juillet 2006 : expulsion d’Izmir, lieu d’activités et d’habitation
Publié le 26/07/2021

Les arrêtés liberticides et anti-pauvres de Perdriau censurés
Publié le 19/07/2021

Laurent Wauquiez veut autoriser la reconnaissance faciale dans les trains et les gares
Publié le 19/07/2021

Entrée dans le demi-monde
Publié le 18/07/2021