Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS CAPITALISME - GLOBALISATION
MOBILISATION ANTI CPE (2006)
Publié le 23 mars 2006 | Maj le 18 janvier 2019 | 1 complément

tract du GCI : CPE-CNE, CDI-CDD, RMI-RMA... des Conditions Pires d’EXPLOITATION !


CPE-CNE, CDI-CDD, RMI-RMA... Derrière ces sigles la même et ignoble réalité capitaliste : des Conditions Pires d’EXPLOITATION !

VIOLENCE de classe inouïe qui oblige les prolétaires à se vendre aux patrons pour pouvoir tout simplement survivre.

VIOLENCE bourgeoise qui se résume à une dégradation générale de toutes nos conditions de survie : boulots toujours plus merdiques et toujours moins bien payés, bouffe toujours plus nocive, air toujours plus pollué, maladies encore plus mortelles...

VIOLENCE capitaliste encore dans la guerre quasi permanente où se débat plus de la moitié de la population de la planète.

ET CONTRE TOUT CELA, COMMENT RÉAGIT-ON ?

- En défilant comme des moutons derrière ceux qui cassent nos luttes, négocient notre misère avec nos exploiteurs et nous renvoient au boulot ou à l’école : LES SYNDICATS !
- En s’enfermant dans la débilité de l’assembléisme, véritable moulin à parlottes et non véritable lieu d’organisation de la lutte, ainsi l’AG de Dijon s’est réunie (19-20 mars) pendant 17 HEURES pour décider 2 journées de « mobilisation » !
- En gobant les promesses des politiciens de tout poil qui nous revendent le miracle de l’alternance pour enterrer nos luttes dans les urnes.
- En se laissant piéger dans des affrontements stériles là où les forces de l’ordre bourgeoises nous attendent et sont donc les plus fortes.

Prolétaire, si tu désires réellement être victorieux, il te faudra descendre autrement dans la rue.

REFUSONS de marcher au pas dans ces défilés carnavalesques où la seule chose qui se dégage c’est la sensation d’impuissance.

ORGANISONS des manifestations en-dehors et contre les syndicats, les partis,... Qu’elles soient de véritables lieux de lutte !

CASSONS le démocrétinisme des AG « souveraines et massives », crachons sur les « délégués élus et révocables en permanence »... Brisons le fétichisme de la majorité. Assez de parlottes, d’élections, passons à l’action.

ATTAQUONS la bourgeoisie là où elle ne nous attend pas. L’Etat veut s’arroger le monopole de la violence : brisons-le ! A la violence de l’Etat, opposons la violence prolétarienne.

ETENDONS le mouvement à tous les secteurs de notre classe : grève générale en-dehors et contre la mascarade syndicale, sabotage de la production. Organisons des piquets volants, bloquons la circulation des marchandises aux carrefours, gares, aéroports...

ETRANGLONS la dictature de l’économie comme nos frères de classe l’ont fait récemment de par le monde (Bolivie, Algérie, Argentine, Irak, etc.).

A bas le travail ! A bas l’exploitation ! A bas le capitalisme !

DÉTRUISONS CE QUI NOUS DÉTRUIT ! PROLÉTARIAT CONTRE BOURGEOISIE !

Groupe Communiste Internationaliste (GCI)
http://www.geocities.com/icgcikg
icgcikg[AT]yahoo.com

P.-S.

Camarade, n’hésite pas à reproduire tout ou partie de ce tract, il est l’expression d’une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition d’esclave. (21 mars 2006)


Proposé par GCI
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • Mais qu’est ce que c’est que ce tract ? c’est une blague j’espère. On essai de faire avec un minimum de serieux sur le site du numerozero, les trucs comme ça, mettez les sur www.Gigalol.com. Maintenant si c’est pas un délire, pouvez vous m’en dire plus sur certains passages ? :

    « En s’enfermant dans la débilité de l’assembléisme » :

    n’est-il pas nécessaire de se rassembler, pour se réaproprier la politique, la parole et ainsi réaprendre à débatre entre nous (c’est ce qui se passe actuelement dans les facs de france) ? quelle genre d’assemblée est visée dans cette phrase ?

    « véritable moulin à parlottes et non véritable lieu d’organisation de la lutte »

    de quelle lutte concrètement parlez vous ici qui aurait pu prendre place dans les ag ?

    « ainsi l’AG de Dijon s’est réunie (19-20 mars) pendant 17 HEURES pour décider 2 journées de »mobilisation«  ! »


    Je n’étais pas présent sur dijon aux ag, mais j’ai participé à certaines sur lyon et Saint-Étienne. Pour ma part je vois pas mal de choses avec lesquelles je ne suis pas d’accord (naiveté, soumission au paternalisme des recteurs, présence de petits chefaillons, volonté de certains de s’accaparer le mouvement, etc.) dans ces ag, mais le temps passé à débattre n’ai jamais réellement perdu. Il permet à des gens, jeunes et moi jeunes, de réapprendre à s’exprimer, à échanger des réflexions leur permettant ensuite, de savoir pourquoi ils/elles agissent et comment agir. Cela me parait etre l’un des moyen nous permettant d’eviter de tomber, entre autre, dans le piège de l’avant gardisme-rouge. Ou encore, d’avoir une floppée de robots le poing levé, obeissants aux ordres d’un chef, ou du parti, fusse-t-il proche du peuple.

    « En se laissant piéger dans des affrontements stériles là où les forces de l’ordre bourgeoises nous attendent et sont donc les plus fortes. »

    Là on est bien d’accord !

    « Prolétaire, si tu désires réellement être victorieux, il te faudra descendre autrement dans la rue. »

    « Autrement », c’est à dire ? : luttes armées ? luttes plus radicales ? quelles style de luttes qui ne soient pas déconnectées du climat sociale actuel ?

    Là ca devient « intéressant » :
    « CASSONS le démocrétinisme des AG »souveraines et massives« , crachons sur les »délégués élus et révocables en permanence"... Brisons le fétichisme de la majorité. Assez de parlottes, d’élections, passons à l’action.

    crachez vous aussi sur le système de madatement des anarchistes qui préconisent des mandatés révocables des que nécessaire ? par curiosité, que préconisez vous pour remplacer les ag souveraines et massives ?

    « ETRANGLONS la dictature de l’économie comme nos frères de classe l’ont fait récemment de par le monde (Bolivie, Algérie, Argentine, Irak, etc.). »

    De quelle époque parlez vous ? Parce que les algériens, les argentins, les boliviens qui étrangle la dictature de l’économie, ca fait rever.

    Le débat reste ouvert...

En complément...

ACTUALITÉS   ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / RÉPRESSION - PRISON

De la prison ferme pour une bosse sur la tête d’une patronne.

Thierry a été condamné pour avoir donné un coup de quille de jonglage sur la tête d’une patronne, dans le cadre d’une action des « anti-cpe » : l’occupation des locaux stéphanois de la C.G.P.M.E. (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) un syndicat de (petits) entrepreneurs, (genre poujadistes qui savent se tenir en public).

Publié le 21/05/2006

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans CAPITALISME - GLOBALISATION

Lire aussi dans MOBILISATION ANTI CPE (2006)

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Le 24 septembre, journée de deuil pour le peuple Kanak colonisé par les Français
Publié le 24/09/2021

Rejoindre les Brigades d’Actions Cinématographiques
Publié le 23/09/2021

STEEL LOVING YOU - Acier, métal, soudure, étincelles et arts de rue...
Publié le 23/09/2021

F*** le 28 : contre l’expulsion de Chez Elia
Publié le 20/09/2021

L’Actu des Oublié.e.s - Saison 2 - EP1 : Spéculation
Publié le 19/09/2021

L’outre est pleine : quand les étudiant.es stéphanois.es d’outre-mer décident de se rassembler
Publié le 18/09/2021