Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES
MOBILISATION ANTI CPE (2006)
Publié le 14 février 2006 | Maj le 18 janvier 2019

Refusons la précarité ! Manifestation pour le retrait du CPE et pour le rétablissement des postes aux concours


14h30 - Place de la liberté / Bizillon (vers centre 2) à St Etienne
A St Etienne, après la grosse manifestation de mardi 7 février qui a réuni entre 7000 et 10000 manifestant-e-s, l’assemblée générale a réuni une centaine de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s ainsi que des représentant-e-s de différentes organisations syndicales d’étudiant-e-s (FSE, Cé, Sud étudiant, UNEF) et de salarié-e-s (CGT, FSU, CNT, FO-métallurgie, Solidaires-Sud éducation, Sundep), ainsi que des membres d’organisations de jeunesse (MJS), etc.

Cette AG a décidé de proposer à tout le monde une réunion de coordination, jeudi 9, pour décider des modalités de la poursuite de la mobilisation.

Mercredi 8, une rencontre unitaire nationale des organisations de jeunesse a eu lieu. Un communiqué de presse en est sorti dont voici un extrait : « Le collectif appelle à faire de la semaine du 13 une semaine de mobilisation. Le mardi 14 et le Jeudi 16 en seront les temps forts avec des Assemblées Générales d’information et de mobilisation, des actions et des manifestations. »

La réunion de jeudi 9 à la bourse du travail de St Etienne a décidé d’organiser :

une manifestation


- pour exiger le retrait du CPE
- et le rétablissement des postes aux concours d’enseignant-e-s

mardi 14 février à 14h30

parcours : Place de la Liberté vers Préfecture

Un tract unitaire a été élaboré (voir pièce jointe).

Communiqué de presse issu de la réunion unitaire nationale des organisations de jeunesse du mercredi 8 février.

Montreuil, le 9 février 2006

Le collectif unitaire des organisations de jeunesse constate avec satisfaction que la journée du 7 février a représenté une étape positive dans la mobilisation de la jeunesse et des salariés contre le CPE. Le collectif se réjouit du retournement de l’opinion publique qui ne se laisse pas abuser par les mensonges du gouvernement. Elle a saisi les conséquences néfastes du CPE, pour les jeunes et pour les salariés dans leur ensemble.

En effet, le CPE généralise le CNE pour l’ensemble des moins de 26 ans, à savoir une période d’essai de deux ans pendant laquelle tout salarié peut être licencié sans motif, du jour au lendemain. Dans l’esprit, le CPE rappelle le contrat journalier. Le CPE institutionnalise la discrimination à l’égard des jeunes, renforce leur précarité et n’est en rien une solution au chômage.

Le CPE ne concerne pas que les jeunes : il est une profonde remise en cause du CDI et du Code du Travail dans son ensemble.

C’est pourquoi le collectif réaffirme sa détermination sans faille à mobiliser jusqu’à ce que le CPE soit définitivement retiré.

Le collectif exprime la nécessité à ce que l’intersyndicale de vendredi appelle à une nouvelle date interprofessionnelle de manifestation. De plus, le collectif des organisations apporte son soutien aux universités en grève et aux actions en cours.

Le collectif appelle à faire de la semaine du 13 une semaine de mobilisation. Le mardi 14 et le Jeudi 16 en seront les temps forts avec des Assemblées Générales d’information et de mobilisation, des actions et des manifestations.

Premiers Signataires : Jeunes CGT, UNSA Jeunes, UNEF, UNL, Fédération Sud Etudiant, UEC, FIDL, ATTAC CAMPUS, RESO, LEO LAGRANGE, JC, MJS, JCR, Jeunes VERTS

Déclaration intersyndicale

10 Février 2006

7 mars : poursuivre la mobilisation pour obtenir le retrait du CPE

Les manifestations unitaires du 7 février ont constitué une première étape importante. Les organisations syndicales réaffirment leur volonté commune de poursuivre la mobilisation pour obtenir le retrait pur et simple du CPE.

Ce contrat constitue une discrimination forte à l’égard de la jeunesse qu’il condamne à la précarité.

Se rajoutant au Contrat Nouvelles Embauches à destination des salariés de toutes générations dans les entreprises de moins de 20 salariés, il annonce une fragilisation du contrat de travail de tous les salariés.

Le gouvernement confirme sa volonté de passer en force. Il donne des raisons supplémentaires pour développer les mobilisations.

Les organisations syndicales mettront tout en oeuvre localement pour la réussite des actions décidées par les organisations de jeunes. Les premières d’entre elles sont fixées pour les 14 et 16 février.

Elles décident d’une grande journée nationale de mobilisation des jeunes et des salariés le 7 mars, elles appellent leurs structures locales à organiser des manifestations communes.

Déclaration des organisations étudiantes et lycéennes et des organisations syndicales de salariés : Unef, Unl, Cfdt, Cgt, Cgt-fo, Cftc, Fsu, Unsa. Les organisations Union Syndicale Solidaires, Confédération Etudiante, Sud Etudiant, et Fidl également présentes à la réunion s’associent à cet appel.

P.-S.

Une assemblée générale sera organisée à la bourse du travail après la manifestation pour décider d’un éventuel appel à manifester jeudi.


Proposé par Olivier Lafferrière
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / RÉPRESSION - PRISON

De la prison ferme pour une bosse sur la tête d’une patronne.

Thierry a été condamné pour avoir donné un coup de quille de jonglage sur la tête d’une patronne, dans le cadre d’une action des « anti-cpe » : l’occupation des locaux stéphanois de la C.G.P.M.E. (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) un syndicat de (petits) entrepreneurs, (genre poujadistes qui savent se tenir en public).

Publié le 21/05/2006

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans ÉDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Lire aussi dans MOBILISATION ANTI CPE (2006)

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Communiqué de soutien au Lyon Antifa Fest du mouvement « Occupons Partout Lyon/Villeurbanne »
Publié le 16/09/2021

[Erratum] Mise à jour de la liste des logements vides chez les bailleurs sociaux (2020)
Publié le 15/09/2021

Apéro de rentrée du Couac
Publié le 14/09/2021

L’ateliéphémère, on s’en pass ?
Publié le 10/09/2021

Un coup de pédale en avant, trois coups en arrière
Publié le 9/09/2021

L’Éphéméride Anarchiste sur Radiolutte - 6 septembre, Jules Durand
Publié le 6/09/2021