Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS « BENAISES » ET « CANCORNES » / MOBILISATIONS - LUTTES
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 22 septembre 2022 | Maj le 30 septembre 2022 | 2 compléments

Invitation au pot de départ de Perdriau


Mardi 20 septembre, Gauttieri – le dircab auto-désigné criminel – se fait limoger par Perdriau pour que lui-même puisse tenir. Mercredi 21 septembre, la municipalité accorde des concessions aux employé.e.s en grève. Pendant ce temps, que devient Kefi-Jérôme, et jusqu’où Perdriau n’aura-t-il que la « présomption d’innocence » à la bouche ? Pour eux c’est clair : dans quelques jours, on nous dira que tout ceci n’a jamais eu lieu, il ne restera que les archives de Médiapart pour en attester l’existence.

Nous pensons au contraire que ce n’est pas le moment de lâcher, que c’est maintenant que ça se passe. Rien ne va dans cette affaire et les médias locaux et nationaux ont suivi les révélations, les rebondissements, les stratégies et les mensonges qui en ont découlé. On peut quand même souligner qu’elle révèle, entre autres :
- les petits enjeux de partis et de pouvoir, bien loin des préoccupations des Stéphanois.e.s et de ce qui devrait animer les politiques locales
- les méthodes frauduleuses utilisées par nos dirigeants, avec notre argent
- le jeu de l’homophobie générale pour faire tomber un concurrent (lui-même homophobe) malgré le vernis du pinkwashing et d’une soi-disante inclusivité de la municipalité
- le mépris d’un escort manipulé pour lequel aucun des protagonistes du chantage n’a eu de mot.

Pour tout cela, et bien plus encore, ce chantage révèle une facette du système Perdriau. Nous n’oublions pas ce qu’il fait de notre ville. Nous n’oublions pas non plus qu’il est de droite même si, par stratégie de placement politique, il ne l’assume pas. Nous savons qu’il veut transformer les habitant.e.s, plus encore que l’image de la ville, par le design. Nous nous rappelons qu’il a été élu avec 14 000 voix dans une ville de plus de 170 000 habitant.e.s. Nous souhaitons que sa course à l’attractivité s’arrête ici. Et, nous pensons, à ce qu’il se dit ça et là, à ce dont on parle entre associations ou en petits groupes mais qui peine à devenir public. Nous pensons que c’est le moment de parler, de montrer combien les méthodes de ce chantage sont courantes au sein de la municipalité, à quel point le clientélisme étouffe tout et comment les procédures « démocratiques » minimales ne sont pas respectées.

Nous voulons de la dérision face à la gravité de la situation, du cynisme face au déni. Nous rageons contre l’impunité et l’immoralité des crapules qui se veulent trop puissantes. Nous voulons plus de pouvoir pour nous et moins pour eux !

Nous relayons ici l’appel de la Nupes à se réunir le 26 septembre à 14h pour manifester à l’entrée du conseil municipal. Apartisan.e.s, nous pensons tout de même que c’est le moment de faire du lien avec des partis, des groupes, des associations, toutes celles et ceux qui veulent faire tomber Perdriau et son monde.

Alors, le lundi 26 septembre à 17h30, sur le parvis de l’hôtel de ville, nous vous invitons au pot de départ d’un maire auquel nous ne voulons pas laisser d’autres choix que celui de démissionner. Venez manger des petits fours qui seront tout l’inverse de la politique locale : mal présentés mais savoureux. Venez prendre le micro pour que l’on se (re)dise tout ce que Perdriau a défait et méfait dans cette ville. Venez fêter sa dégringolade et lui souhaiter un mauvais départ dans un cabinet de conseil poussiéreux. Et, qui sait, venez occuper l’hôtel de ville jusqu’à son départ, et plus encore.

Des Steph’ qui veulent en découdre.


Proposé par Couac
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 compléments

  • La nuppes veut en finir avec Perdriau, mais peut-être pas avec son monde...

  • Un autre appel rassemblement est annoncé à 14h.%2C%22ref_notif_type%22%3Anull%7D]
    Suite à l’ignoble affaire de chantage à la sextape organisée à la mairie de Saint-Étienne (dévoilée par Mediapart), à un possible détournement de fonds publics, plusieurs groupes militants de Saint-Étienne ont d’ores et déjà appelé à se rassembler devant le prochain Conseil Municipal qui aura lieu le Lundi 26 septembre à 14h30.
    Nous allons relayer via cet événement les différents appels déjà connus ou ceux à venir.
    Nous appelons tous les stéphanois et stéphanoises révoltés par ces pratiques mafieuses, et dégoutés par Perdriau et sa clique, à se rassembler en masse devant la mairie ce jour-là et à relayer l’information de cette mobilisation le plus largement possible !
    LUNDI 26 SEPTEMBRE
    À PARTIR DE 14H
    SUR LES MARCHES DE L’HÔTEL DE VILLE
    #PerdriauDémission #KefiJéromeDémission
    #GautierriDémission
    Organisations connues ayant appelé au rassemblement devant le prochain Conseil Municipal à ce jour :
    - Un appel de citoyens stéphanois publié sur le média libre « Numéro Zéro »
    - La NUPES Saint-Étienne (regroupant plusieurs partis de gauche)
    - Les Jeunes Communistes de la Loire
    - Le Comité Antifasciste de Saint-Étienne
    - Les Brigades de Solidarité

En complément...

ACTUALITÉS   « BENAISES » ET « CANCORNES » / MOBILISATIONS - LUTTES

Perdriau démission ! Appel à rassemblement

Les langues se délient, les rats quittent le navire et les appels à la démission de Perdriau et/ou retrait de Perdriau se multiplient depuis les nouvelles révélations de Médiapart lundi dernier. Un premier appel à rassemblement est lancé pour aujourd’hui mercredi 14 septembre à 18h, place de l’Hôtel de ville. Cet appel est relayé par les Brigades de solidarité.

Publié le 14/09/2022
ACTUALITÉS   « BENAISES » ET « CANCORNES »

#Perdriaudemission : 12 raisons pour lesquelles il faut s’y intéresser

Nous sommes des Stéphanois.e.s qui pensons que cette affaire n’est ni un fait divers, ni l’épisode people et « partie fine » de l’été. Au contraire, et comme le souligne à juste titre le journaliste « l’affaire Perdriau » n’a pas qu’une dimension locale. Ce qu’elle raconte de la culture de l’impunité de certains élus, ainsi que du dévoiement de la gouvernance locale dépasse le cadre de Saint-Étienne ». C’est pourquoi – et pour toutes les raisons qui suivent – cette affaire nous concerne. Pour vous en convaincre en voici 12.

Publié le 29/08/2022

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans « BENAISES » ET « CANCORNES »

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Techno-luttons, toutes et tous !
Publié le 25/11/2022

Contre toutes les violences faites aux femmes et aux minorités de genre
Publié le 25/11/2022

Nouvelle attaque sur le Rojava
Publié le 23/11/2022

Guerre en Europe en 2022 : Rencontre sur la guerre en Ukraine et en soutien à sa population
Publié le 23/11/2022

L’Actu des Oublié.es • S III > EP 5 • Le stade final de l’impérialisme
Publié le 21/11/2022

Tombola de fin de mandat de Perdriau
Publié le 20/11/2022