Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS CAPITALISME - GLOBALISATION / FLICAGE - SURVEILLANCE
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 2 avril 2019 | Maj le 25 avril 2020

Discussion publique autour de la question des normes agricoles


Face aux pressions, harcèlements que nous, agriculteur.rice.s et artisan.e.s subissons au quotidien, face à la dépossession des savoirs-faire dans nos activités ou face aux mensonges et illusions que nous constatons en tant que consommateur.trice.s, nous avons créé ensemble un collectif contre les normes administratives et industrielles.
Les contrôles des différentes administrations mènent le plus souvent à des harcèlements, des humiliations, des sanctions financières et pénales, des interdictions d’activité, jusqu’à des saisies de troupeaux ou la mort d’un éleveur, Jérôme Laronze, tué par un gendarme en Saône-et-Loire le 20 mai 2017 suite à des années de harcèlement administratif.

Nous considérons que les normes sanitaires et environnementales servent délibérément à éliminer économiquement ou administrativement les fermes et autres ateliers artisanaux.

Chaque nouvelle norme fait disparaître 5 à 10 % des producteurs, artisanes, les plus petits ou les plus indépendantes. A travers ces normes, l’état se place comme le garant de la bonne santé de la population et de la protection de la planète : 30 % des oiseaux, 40 % des agriculteur.trice.s, et 70% des insectes volants ont disparu en 30 ans.

L’obligation sous peine d amende sur un marché local d’inscrire « origine France » et l’interdiction de remplacer cette mention par la localité sur un légume produit à côté, ou les condamnations pour maltraitance animale d’éleveur.euse.s qui refusent de donner des antibiotiques et préfèrent des soins aromathérapiques plus longs mais sans effet secondaire, ou encore l’incitation normative pour les artisan.e.s à utiliser les matériaux préfabriqués par l’industrie du bâtiment pour accéder à la RT 2012 et aux crédits d’impôts montrent les vrais objectifs de ces normes. Standardiser, trier, éliminer et concentrer la production au regard du modèle industriel à favoriser, rendre chacun.e totalement remplaçable.
La promotion de ces normes censées aider les producteurs et productrices, protéger la planète et informer consommateurs et consommatrices n’est qu’un supercherie industrielle et bureaucratique pour se perpétuer.

Notre envie va grandissante de ne plus respecter ces normes pour pouvoir maintenir nos fermes et activités artisanales, pour, entre autres, nourrir nos contemporain.e.s, nous nourrir sainement et avec goût, vivre de nos activités et retrouver le sens et la place des savoirs et des besoins partagés pour nos communautés rurales.

Parlons en, organisons nous,
Lundi 8 avril à partir de 20h
16, rue Royet à la Cale.


En savoir plus : luttesagricoles.info
hors.norme chez riseup.net


Proposé par rené
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans CAPITALISME - GLOBALISATION

Lire aussi dans FLICAGE - SURVEILLANCE

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Expulsion imminente du squat de la poste de Solaure
Publié le 25/09/2020

Les députés votent une nouvelle mesure anti-squat
Publié le 22/09/2020

L’hypothèse autonome : entretien avec Julien Allavena
Publié le 22/09/2020

Le Rassemblement National s’invite chez Génération Identitaire
Publié le 22/09/2020

Les sans-papiers et leurs soutiens marchent vers l’Élysée !
Publié le 21/09/2020

Avorter en 1979, en 2013, au printemps 2020 : une lutte
Publié le 21/09/2020