Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS CAPITALISME - GLOBALISATION / MOBILISATIONS - LUTTES
INFOS GLOBALES  
Publié le 9 février 2005 | Maj le 26 avril 2020 | 6 compléments

Dire « non » au traité constitutionnel pour construire l’Europe


Sur la base de « l’appel des 200 », Dire « non » au traité constitutionnel pour construire l’Europe, un collectif unitaire s’est constitué en Loire-sud.
Sa prochaine réunion aura lieu le mercredi 16 février 2005 à 19h00, à l’amicale laïque du Crêt de Roch, 16 bis rue Royet à St Etienne.
Ce collectif est largement ouvert.

Ce collectif a pour objectif de diffuser le plus largement possible l’information, de favoriser les initiatives et les mobilisations pour contribuer à la victoire du « non » au referendum et à la construction d’une autre Europe.

Largement ouvert, il veut rassembler aussi bien des individu-e-s que des partis, des syndicats, des associations, des réseaux, des mouvements citoyens, etc. qui refusent le traité constitutionnel européen sur les bases de l’appel des 200 (texte en document joint)

Il invite le plus grand nombre à signer l’appel des 200 « Dire ‘non’ au traité constitutionnel pour construire l’Europe », qui à ce jour a obtenu au niveau local plus de 120 signatures (liste en document joint)

La prochaine réunion du collectif, évidemment ouverte à tou-te-s, se tiendra le mercredi 16 février à 19h00 à l’amicale laïque du crêt de Roch, 16 bis rue Royet à St Etienne.

Lien vers le site national de l’appel des 200

P.-S.

Pour contacter le collectif ou signer l’appel au niveau local (en précisant éventuellement la profession et/ou l’engagement militant) :
Adresse électronique : pourleuropedirenon chez no-log.org
Adresse postale : 7 rue Etienne Boisson 42000 St Etienne
*****
Un autre collectif existe dans le Roannais :
Permanences : tous les jeudis, 18h-20h, à Roanne,
18 rue Cadore (1er étage, salle 5 ou 6).
Email : roannaispourlenon chez wanadoo.fr
Adresse : Un NON de gauche, Attac en Roannais, 18 rue Cadore - 42260 ROANNE


Proposé par Dire « non » au traité constitutionnel pour construire l’Europe
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

6 compléments

  • quand on te vole ta voiture, t’es participatif ou alternatif, à mon avis tu es en colére, et si tu es en colère et bien tu agis non ?

    alternatif veut dire non dépendant des grands groupes, pas silencieux ,et prêt à se faire ........... non ?
    alors bougez vous vite très vite
    http://hlcontreletraite.blogspot.com

    hélène lombard

  • 1- Oui, ben vous dites ce que vous voulez, mais vous me cassez les oreilles avec votre référendum. Je ne me sens pas concerné et jusqu’à présent personne n’a réussi a m’expliquer en vrai ce qu’est ce que le résultat du vote va changer dans ma vie quotidienne, ni dans celle de mes congénères. Et vous pouvez continuez, sans jamais vous demander pourquoi les « gens » (dont je fais parti) sont dégoûté de la politique.

    2- A oui, c’est vrai, dès qu’on gueule contre la « gauche », on est des sectaires.

    3 - Attention aux amalgames, je ne suis plus à la CNT, alors faudraient pas qu’ils subissent les conséquences de ce que je fais.

    4- Je ne suis pas allé à la manif pour les 35h, j’étais déjà contre cette loi en 1999. A l’époque j’étais en situation de précarité et colectionnait les missions d’intérim). Le passage à 35h a amputé mon salaire de plus de 1000F par moi.
    J’avais la même quantité de boulot à réaliser (fallait que j’aille plus vite). Je ne pouvais plus arrondir mon salaire avec les heures sup (disons plutôt, que ça valait plus le coup, et que les heures sup se faisait obligatoires, si elles étaient nécessaires)

    5- Tu as de la chance, tu as beaucoup de temps pour voyager.

    6- Tu connais le chemin de la révolution. Pas moi. Tu as certainement raison.

    7- Sur le plan politique, oui tous ces mouvements pour moi c’est non pas blanc bonnet et bonnet blanc, mais peste ou cholera.

    8- Il est impossible d’être anarchiste dans ce monde. L’anarchisme est mon idéal, mais je suis humain avant tout. Je ne sais donc pas quelle attitude adopter pour être un « bon anarchiste ». Ce n’est d’ailleurs pas mon but d’être un « bon anarchiste ». Je fais de la propagande pour l’anarchisme. Et sachant que cela passe par ma propre révolution intérieure, et bien, j’y suis en plein dedans.

    9- En quoi le non est il préférable à l’abstention ?

    10- ça fait bien longtemps que gauche et consorts traitent les anarchistes de « petits bourgeois », et de meilleurs alliés de la bourgeoisie. C’est pas nouveau, et ça se reproduira.

    11- - J’aimerais bien qu’on m’évoque des arguments objectifs, plutôt que de la morale sur mon « sectarisme ». On sait ce qu’est une secte, et je refuse cet adjectif. Par contre il est vrai que je préfère être seul que mal accompagné. Mais après tout, ce qu’on peut penser de moi, je m’en fous royalement.

    13- Il faut demander aux populations des ex pays soviétiques si plutôt que le libéralisme, ils auraient préféré rester sous la « dictature du prolétariat ».

    14- Le problème n’est pas d’être une crapule ou pas, pour un dirigeants politique. Le problème est qu’il doit assumer sa place. Quelque soit sa sincérité ou son intégrité, l’histoire nous démontre que :
    - soit il fait son job bien gentiment
    - soit on le flingue.
    Même moi, si j’avais été président du Brésil, j’aurais été contraint d’ordonner les expulsions.
    Le pouvoir ne tient pas par l’opération du "Saint Esprit, mais par la politique et la force.

    15- Lula est une crapule. On peut le reconnaître maintenant. Mais le jour de son élection, je me rappelle qu’on m’a traité de sectaire et qu’on m’a dit que je faisais des amalgames, quand je disais « vous croyez quoi, Lula ou les autres, c’est blanc bonnet ou bonnet blanc pour les brésiliens ». Surtout parmi mes acolytes syndicalistes les plus proches. Alors, perso, quand j’ai quelque chose à dire, je le dis. Et là je te dis :
    si tu as envie de perdre ton temps va-s-y, jamais je ne t’en empêcherais, mais stp, arrête de me casser les oreilles, j’en ai marre des conneries.

    16- Quant à la « résistance », tout le monde a ce mot à la bouche. J’aimerais aussi qu’on m’explique comment on résiste. Est ce en glissant un papier dans une fente institutionnelle ?

  • bonjour, je suis très choqué par l’énorme sectarisme qui suinte à chaque coin de mot des 2 messages de Ramon ;contre toute participation à toute election, pour fustiger tous ceux qui ne pensent pas comme lui, il met tout le monde dans le méme sac, le sac poubelle puant des campagnes electorales : les bourgeois les dirigeants les sociaux libéraux l’extréme gauche l’extreme droite tout ça c’est bonnet blanc et blanc bonnet ;
    quoiqu’il en soit Ramon a le droit de s’exprimer mais chaud partisan de la démocratie directe comme je subodore que tu es, pour la faire fonctionner la démocratie directe, tu devrais éviter les amalgames :
    - je ne me reconnais ni dans les démagos des a l de beaubrun et du cret de roch, ni dans les tenants de la pensée unique, je n’ai pas non plus fété la victoire de mitterrand, et je suis que les « années mitterrand » nous ont amené les contre réformes « libérales » et donc une regression sociale incontestable méme statistiquement ;
    - je pense que la politique politicienne est vraiment une affaire de dégueulasse, mais que la politique est l’affaire de tous et de la démocratie directe ;
    - je suis convaincu de la necessité de combattre Benisti et sa criminalisation de tout ce qui bouge ;
    - j’étais au k o social, à la manif du droit des femmes le 15 01, j’étais à celle du 20 pour les salaires entre autres, j’étais à celle du 5 02 pour les 35h et contre la précarisation généralisée, j’étais à celle de Nice contre le sommet de l’Otan ;
    - j’espère bien étre à celle de Gueret le 5 03 pour défendre les services publics, et à celle du 19 03 à Bruxelles contre la mondialisation et contre la guerre ;
    autrement dit je suis convaincu que les mobilisations sociales sont l’essentiel, que seules les luttes tous ensemble apporteront un réel espoir de changement ;
    je sais par l’héritage du mouvement ouvrier que la bourgeoisie ne se laissera pas déposséder de son pouvoir sans avoir recours à tous les moyens y compris et surtout la violence et qu’il faudra alors étre politiquement capable d’orienter correctement la mobilisation du moment ;
    Mais parce que la tache est immense, je pense qu’il faut aussi utiliser le fonctionnement institutionnel existant, sans semer d’illusions bien sur, et de ce point de vue le referendum que Chirac a mis au programme pour début juin sur la constitution européenne n’est pas une election comme les autres :
    - il ne s’agira pas d’élire une fois de plus des types profil « faites nous confiance, nous ferons le reste », le plus bel exemple récent étant la crapule « Lula » au Brésil , bien entendu ce genre de crapules existe aussi ici ;
    - cette campagne electorale permet de relier les souffrances quotidiennes des uns et des autres au libéralisme, de montrer que le libéralisme est un systéme global et cohérent et de dire que le libéralisme est la version actuelle du fonctionnement du capitalisme un systéme dont l’exploitation des travailleurs est le principe central permettant à la « classe propriétaire lucrative » de s’approprier une partie importante des richesses produites par nous tous ;
    - cette campagne electorale peut permettre de globaliser la compréhension de ce système de merde , de dévoiler les dominations multiples qui masquent son fonctionnement ;
    - donc je crois cette campagne utile , je me suis engagé pour la victoire du non de gauche pour construire l’europe, et de plus je pense que cette victoire aurait des conséquences importantes ;
    bien sur, on peut étre en désaccord avec ce point de vue par méfiance de la caricature de démocratie qui exclut beaucoup de personnes, mais faire des amalgames, mettre tous les opposants dans le méme sac, nous sommes peut étre « des ennemis de classe » Ramon ?, c’est en fait rester en continuité avec des pratiques et un système qui a malheureusement été dominant, qui a été le plus sur allié des bourgeois contre les révolutionnaires dans l’histoire du prolétariat européen du 20e siècle, c’est surprenant de la part d’un anarchiste et ce n’est pas la bonne méthode sur le chemin de la révolution ;
    Aujourd’hui les sociaux - libéraux, les chefs du P S sont les 1ers ( fidèles à leur histoire) à faire coller d’immenses affiches pour la constitution européenne, qui si elle passe sera pour nous une prison beaucoup plus forte que la situation actuelle, rester l’arme au pied c’est les laisser faire , ce n’est pas acceptable ; je souhaite que beaucoup de copains de la C N T nous aident , à leur manière, dans cet effort de plus de résistance ;
    sans rancune, claude ganne , signataire de l’appel des 200 sur saint etienne ;

  • Jusqu’à présent le site ne s’était pas caractérisé par ses débats. Effectivement, j’ai relu la charte. On y est dedans. Il y est aussi dit qu’elle est évolutive, non pas que je désire la faire évoluer.
    Je peux donc intervenir à chaque fois que je ne suis pas d’accord avec des textes, et je peux balancer donc mes propres campagnes politiques ?

    Moi personellement ça me faisait chier que notre énergie serve à faire la promotion des idées de Chevennement, du PC, les Verts, le PS (en fin une partie), le FN, ..., et de toute la clique pour ce référendum. Surtout en plus que leurs préoccupations occupent massivement la plupart des médias actuels.
    Ils sont toujours près à se ramener la tronche des qu’il y a quelque chose à gratter. Mais puisqu’on peut dire qu’on est pas d’accord, alors ça va.
    Le problème se pose pour la publication du journal papier. Y aura-t-il les réponses aux articles ? Sinon, on s’écarte de la charte.

    Ramon

  • Est-il normal que nous recevions ce genre de propagande ici ? Ce média est un média « alternatif » d’info « alternative », pas un média partisan au service de la « pensée unique » et du « politiquement correcte ».

    Oui, c’est normal que nous acceptions ce message ici. Le fonctionnement de ce site est le suivant : il y a une charte qui précise quels articles seront refusés (propos racistes, sexistes, homophobes, annonces à caractère commercial, annonce de lotos, vogues ou autres matchs de foot). Ces refus sont des exceptions (il n’y en a d’ailleurs pas encore eu en presque 2 ans d’existence), et tous les autres articles sont publiés, même si les admin. ne sont pas d’accord avec les idées défendues. Dans ce cas, les réponse à la suite de chaque article sont possibles pour exprimer son désaccord, et tu as tout à fait raison de t’en servir. C’est en ça que ce média est alternatif : il donne la possibilité à tout le monde de s’exprimer, mais aussi de débattre, ce qui n’est pas le cas dans les médias traditionnels où l’« information » va dans un seul sens et est sélectionnée en fonction d’intérêts particuliers.

  • Qui donc est le rédacteur de cet article ?

    Est-il normal que nous recevions ce genre de propagande ici ?
    Ce média est un média « alternatif » d’info « alternative », pas un média partisan au service de la « pensée unique » et du « politiquement correcte ».

    Ceux qui nous invitent à prendre position dans cette histoire n’ont-ils pas une idée derrière la tête ? N’est ce pas les mêmes qui nous bassinent à longueur de journée qu’il est nécessaire de « reconstruire la gauche » ?
    N’est ce pas les mêmes qui jouent aux humanistes en public, se promenant entre l’AL Beaubrun et celle du Crêt de Roch et à toutes les occasions où ils peuvent montrer leurs tronches de démagos, mais qui oublient de payer leurs heures suplémentaires à leurs salariés, et qui harcèlent ceux qui osent demander leur dû devant le tribunaux des prud’hommes (faute de mieux pour pouvoir se défendre) ?

    N’allez pas voter le jour du référendum, vous aurez au moins économisé votre temps !

    Pour plus de précisions, allez voir mon commentaire sur le texte « La révolution ou la mort », dont l’objectif est le même que celui que vous nous avez proposé : faire campagne pour le non !

    Allez donc faire campagne à la campagne, là où il y a des vaches, ce sera bien mieux pour tout le monde.

    Merci

    Ramon

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans CAPITALISME - GLOBALISATION

Lire aussi dans INFOS GLOBALES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

À propos d’Abdelhakim Sefrioui et du collectif Cheikh Yassine
Publié le 20/10/2020

La veille du couvre-feu les expulsions de squats se sont multipliées
Publié le 20/10/2020

20 octobre 1921 : mort de Charles Flageollet à Saint-Étienne
Publié le 20/10/2020

Terreur et récupération
Publié le 19/10/2020

Vidéos des débats contre la 5G à Lyon le 19 septembre 2020
Publié le 19/10/2020

Retour sur la manifestation du 17 octobre à Lyon
Publié le 19/10/2020