Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DROITS SOCIAUX - SANTÉ
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 26 février 2009 | Maj le 14 juin 2020

CHU de Saint-Etienne : projet d’établissement - le mal nommé : « plan de retour à l’équilibre 2008-2012 »


Le CHU connaît des difficultés financières...

On peut lire dans CHU’MAG, journal d’information du CHU : Le projet médical s’est engagé de façon volontariste et courageuse.... Lisez donc le compte rendu du syndicat CNT santé social, qui a participé à la lutte contre ce « projet ».

L’hôpital de Saint Etienne est déficitaire, encore plus que les autres (demande-t-on à l’armée si elle est déficitaire ?).

Déficitaire, car le CHU42 est en pleine restructuration, un projet démesuré : pas assez de place pour les voitures, self et cuisine centrale neufs déjà trop petits, même pas assez de place pour mettre sur un même lieu tous les services : (il reste un peu de gériatrie par ici, de psychiatrie par là ...) un plateau de biologie hyper moderne où la technologie n’est toujours pas au point après deux ans d’ouverture ET surtout en regroupant les services, un gros dégraissage du personnel est effectué.

Les dépenses ont dépassé le budget prévu, il a donc été pondu par les directions (Maire, CHU, DDASS [1], ARH [2]) un plan de redressement.

Le « plan de redressement » (qu’on appellerait « plan social » dans le privé) se résume à  :

  • Suppression de plusieurs centaines d’emplois (presque 10% du personnel !)
  • Externalisation (pour ne pas dire privatisation) de certains services comme le ménage et peut-être la blanchisserie, la cuisine, ...
  • Fermeture de lits (surtout en psychiatrie)
  • Hausse de la productivité : pointeuses, logiciels de gestion du temps de travail et de l’activité en temps réel (pour ça des sous ils en trouvent !)

Donc, contre ce plan, une intersyndicale se crée : CFDT, CGT, FO et CNT (du jamais vu depuis plusieurs années !). Nous décidons d’empêcher le déroulement du conseil d’administration où devrait être voté ce fameux plan.

Tract diffé aux personnels du CHU, donnant RDV au Conseil d’Administration : le 17 décembre 2008. La mobilisation des agents est forte, pêchue, le maire décide d’annuler le CA et de le reporter dans un mois (le 23 janvier) d’ici là directions et syndicats auront tout le loisir de se rencontrer.

Arrive la première réunion (La CNT ne participera pas aux autres car à aucun moment les représentants syndicaux ne parleront du personnel !).
Certains proposent de recycler le papier pour faire des économies, d’autres d’installer de panneaux photovoltaïques !!! Agnès de la CNT tentera toute la réunion de recentrer le débat. Peine perdue, ces messieurs de la direction répondent inlassablement « y’a pas d’argent, eux aussi font tout pour défendre le service public ». Non vraiment il n’y a rien à tirer de ce genre de négociations.

Un nouveau préavis de grève est déposé pour le 23 janvier. Les syndicats dits « représentatifs » (pas la CNT) rencontrent le maire. Ce dernier échange un vote « non » au projet de redressement contre la garantie de bon déroulement du prochain conseil d’administration le 23 janvier.

Un nouveau préavis de grève est donc déposé pour le 23 janvier, les agents sont autant motivés ET BEAUCOUP PLUS NOMBREUX qu’au 17 décembre, la CGT tente de calmer la foule car ils sont bien décidés à laisser ce dérouler le C.A. et donc le vote puisque c’est ce qu’ils ont décidé avec le maire, la veille !!!!

La CNT décide d’envahir le C.A. pour faire une déclaration...regard noir des syndicats siégeant au C.A... mal à l’aise... ils ne peuvent pas faire autrement que de suivre le mouvement des agents qui se dirigent dans la salle. Le maire PS demande à ce qu’on « LES LAISSE TRAVAILLER DANS LA SERENITE »...Colère des agents. Après la seule intervention syndicale de la CNT nous quittons la salle et la CNT invite les agents à rester pour faire pression...Ils nous laissent croupir jusqu’à ce que la CNT demande des nouvelles, un délégué CGT sort en donner :
Résultats des courses : 16 oui pour 15 non.

Les médecins ont tous votés pour le projet (trop peur d’une mise sous tutelle du CHU si ce projet est rejeté), ils ont donc votés contre les salariés du CHU ! Le comble de cette histoire, c’est que les syndicats représentatifs sont contents ! Ils ont le sentiment d’avoir gagné ! Et iront jusqu’à se vanter de ce vote 16 oui/15 non dans le tract pour la grève du jeudi 29 janvier ! Car le pronostic avant le 17 décembre annonçait 27 oui / 4 non.

Conclusion : une victoire pour les représentatifs est une défaite pour les anarcho-syndicalistes, on réfléchira à deux fois avant de s’embringuer dans une autre intersyndicale. Les agents sont en colère sans être dupes du rôle des syndicats CGT, FO et CFDT dans le déroulement du deuxième conseil d’administration. La CNT est là pour faire la différence, pour accueillir les gens qui en ont marre d’être dupés, d’ailleurs depuis la CNT a été contactée par quelques agents.
La seule satisfaction de la CNT est d’avoir largement impulsé aux syndicats des stratégies de luttes qui ont eu pour résultat une forte mobilisation : Tracts d’infos avant, après le premier CA avec large diffe sur les trois sites du CHU + appel aux rassemblements et à la grève ces jours là .

Libre parole à tous ceux et celles qui ont voulu s’exprimer, toutes professions confondues, syndiqués ou non.
Nous n’étions dupes de rien, après la rencontre avec le maire, les syndicats co-gestionnaires ont été rattrapés... Mais la revanche viendra quand tous les pauvres s’y mettront !

Voir chu mag’ (page 8) :

CHU magazine janvier / février 2009

P.-S.

écrit collectif

Notes

[1Direction départementale des Affaires Sanitaires et Sociales

[2Agence Régionale d’Hospitalisation


Proposé par verbar
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   DROITS SOCIAUX - SANTÉ

On ne veut pas moins, on ne veut pas autant, on veut plus !

« La crise du covid-19 a montré la capacité des personnels hospitaliers à s’adapter et faire preuve de courage. Pendant que les bravos retentissaient, certains pensaient au jour d’après, mais pas tous de la même manière. »
Retour sur l’assemblée du 18 mai au CHU de Saint-Étienne avec le communiqué de la section psychiatrie.

Publié le 24/05/2020

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Un policier de la BAC de Paris mis en examen pour meurtre
Publié le 28/10/2020

Prison de Latina (Italie) : « Solidarité entre prisonnier.e.s anarchistes ». Un texte de Francesca
Publié le 27/10/2020

Jean Louis Gagnaire ou la raclure la plus zélée du macronisme local
Publié le 26/10/2020

Retour sur la mobilisation Antifasciste à Grenoble du 21 octobre
Publié le 23/10/2020

Contre le projet de fusion des universités et pour le maintien de l’UJM !
Publié le 22/10/2020

À propos d’Abdelhakim Sefrioui et du collectif Cheikh Yassine
Publié le 20/10/2020