Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ANALYSES ET RÉFLEXIONS FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SÉCURITÉ
Publié le 15 avril 2007 | Maj le 23 avril 2020

« la maison du futur » ou comment faire gober les RFID...


Cette interview aux commentaires parfois douteux, révèle ce que sera selon microsoft, la maison du futur pour les nantis....
Bon, évidemment pour les autres, ça sera plutôt un mélange entre Bienvenue à Gattaca, FORTRESS et THX 1138....

Alain McKenna
Collaboration spéciale

Sur son campus de Redmond, dans l’État de Washington, Microsoft a conçu ce qu’elle appelle sa « maison du futur », qui est en réalité un immense appartement de cinq pièces où elle bricole, essaie et expose différentes technologies qu’elle espère mettre en marché dans les prochaines années.

Malgré toutes les possibilités imaginables, Flora Goldthwaite, responsable de cette initiative, demeure très terre à terre. « Nous devons garder à l’esprit que pour intéresser les consommateurs, les technologies qui définissent la maison de demain doivent s’intégrer sans aucun effort à la maison d’aujourd’hui, dit-elle. C’est pourquoi nous avons tenté de faire le plus de choses possible avec des outils qui existent déjà et ne coûtent pas trop cher. »
Cette rengaine, Mme Goldthwaite nous la ressortira tout au long de la visite de la maison du futur.

Aquarium virtuel

L’une des plus belles créations réalisées par l’équipe de Microsoft est cette immense plaque de verre, mesurant environ 2m de haut sur 70cm de large, sur laquelle est projetée une image qui peut prendre plusieurs formes. Lors de notre passage, on y voyait un aquarium virtuel et ses nombreuses espèces de poissons.
Le socle de l’appareil dissimule un projecteur à diodes (DEL) à la fois très économique et lumineux. De cette façon, on obtient une image colorée, mais la plaque de verre demeure translucide, ce qui ajoute au charme de la pièce.

Qui est là  ?

La sonnette d’entrée est remplacée par un module qui, au lieu d’un simple « ding-dong ! », vous appelle sur votre cellulaire lorsque vous êtes à l’extérieur. Même à l’autre bout du monde. À l’écran de votre téléphone, un menu : parler au visiteur, faire aboyer un faux chien en guise d’alarme dissuasive ou, tout simplement, déverrouiller la porte.

Si vous êtes à la maison, une caméra de surveillance, habilement dissimulée, affiche la bouille du visiteur à l’écran dans la pièce où vous vous trouvez. Comme ça, vous pourrez toujours prétexter une impossibilité de répondre.

Accueil personnalisé

Tout près de la porte d’entrée, une partie du mur d’environ 20 sur 20cm se transforme en un petit écran où est affiché un menu d’accueil. Facile : un tissu de la couleur du mur est superposé à un écran monochrome à diodes (DEL). L’effet est saisissant. Sous cet affichage se trouve une mollette de contrôle qui permet de choisir parmi quelques actions à exécuter.

Un contrôle central de l’éclairage permet d’ajuster l’intensité de la lumière en fonction de votre arrivée (ou de votre départ). Idem pour le chauffage ou la climatisation. Du strict point de vue de l’économie d’énergie, c’est franchement une idée superbe.

Garde-manger à capteur radio

Plusieurs grands entrepôts commerciaux utilisent une technologie à base de fréquences radio, appelée RFID, afin de contrôler l’inventaire des produits en stock. On incorpore à l’emballage individuel de chacun de ces produits une étiquette munie d’un circuit électronique simpliste qui retransmet un minimum d’information sur ce dernier.

En utilisant le même procédé, le garde-manger de la cuisine peut vous indiquer ce qu’il contient ou, plus important encore, ce qu’il ne contient pas. Il peut ainsi dresser une liste d’épicerie pratiquement par lui-même. Ajoutez une connexion à Internet et un logiciel spécialisé et voilà le frigo qui passe la commande à l’épicier du coin sans que personne n’ait bougé le petit doigt. Seul défaut : ce système peut entraîner une paresse excessive.

Plan de travail intelligent

Le même projecteur à DEL, qu’on retrouve dans l’aquarium virtuel de l’entrée, peut être encastré au plafond afin de projeter de l’information sur le plan de travail de la cuisine. Celui-ci est muni d’un capteur RFID qui identifie les produits qu’on y dépose. S’il détecte des œufs, de la farine et du lait, il affiche automatiquement un menu de recettes comprenant ces trois produits : crêpes, gâteau, etc.

En combinaison avec le garde-manger (et possiblement le frigo), il peut même établir si vous possédez tous les ingrédients requis pour accomplir la tâche. Cuisiner n’aura jamais été aussi facile.

Tableau avec affichage intelligent intégré

Plusieurs ménages accrochent au mur de la cuisine un tableau sur lequel on peut épingler des notes. Microsoft suggère de le remplacer par un tableau aimanté, dans lequel est intégré un affichage monochrome très lumineux à diodes et un capteur RFID (encore !). Les notes aimantées compatibles peuvent s’identifier afin d’offrir un complément d’information. Microsoft utilise comme exemple un aimant offert par une pizzeria du coin. Lorsqu’on l’appose au tableau, il affiche le menu du jour (le chef recommande l’hawaïenne) et les rabais de la semaine.

Réglage d’ambiance

Dans cette maison, la salle à manger fait aussi office de salle d’étude. En utilisant la même combinaison RFID que dans la cuisine, on peut recréer une ambiance conforme au livre qu’on vient de déposer sur la table.

Le livre peut s’identifier (livre sur la Rome antique, par exemple) et indiquer un site Web où le système informatique téléchargera les images correspondantes. Des projecteurs, savamment placés dans la pièce, vont ensuite décorer les murs de ces images afin de recréer une scène tirée du quotidien de la vie romaine.

Table des matières

La surface de la table est lisse et opaque, ce qui en fait le meilleur endroit pour afficher certains éléments d’information, comme du texte ou certains graphiques.
Inutile de rêver à la table avec écran plat intégré : c’est tout simplement irréaliste. Microsoft utilise plutôt une paire de ces fameux projecteurs à DEL, qui ne coûtent pas plus de 300$ chacun.

Avec la tablette informatique que Microsoft utilise, un ordinateur de type Tablet PC, on peut télécharger des documents dans le système de contrôle de cet affichage afin qu’il le reproduise sur la surface de la table. Pratique pour les réunions d’affaires ou plusieurs autres occasions.

Info sur demande

Lorsqu’une présence est détectée, le système identifie la personne présente dans la pièce et règle automatiquement le téléviseur à écran plat au fond de la salle sur un sujet déterminé en fonction de critères préétablis : heure du jour, ambiance, etc.

Ainsi, lorsque vous vous installez pour manger un bol de céréales tôt le matin, vous pourrez, d’un coup d’œil, être informé sur la météo et les dernières manchettes. Plus tard, par exemple en fin de soirée, vous pourrez voir les faits saillants du match de hockey.

Atmosphère de circonstance

C’est probablement la technologie la plus farfelue de toute cette maison : une intelligence artificielle qui vous écoute lire une belle petite histoire à votre plus jeune et fait varier l’éclairage et la musique en fonction du récit.

On est en droit de douter du bon fonctionnement de ce système, en cette ère où la simple composition vocale d’un numéro de téléphone est encore plus compliquée que d’apprendre le mandarin ! Microsoft jure que dans cinq ans, ce ne sera plus le cas, et qu’on pourra profiter de ce genre de systèmes intelligents pour agrémenter notre quotidien.

Grand écran bien dompté

Aujourd’hui, pour bien profiter du superbe, et surtout immense, écran panoramique qui trône dans son salon, il faut un terminal HD, un lecteur DVD dernier cri et tout ça. Bientôt, ça pourrait ne plus être le cas. Les appareils électroniques mobiles joueront ce rôle, puisqu’on y retrouvera tout le matériel audiovisuel imaginable, et que le lien entre ce contenu et les appareils capables de le diffuser se fera sans fil, de façon pratiquement naturelle. Pour les réunions professionnelles, ce sera la même chose : on ouvre le portable, on le jumelle à l’écran et voilà la présentation en diaporama qui démarre !

Communications intégrées

Personnellement, posséder un si grand logement m’obligerait à courir sans cesse au téléphone. Dans la maison de l’avenir, c’est l’inverse qui va se produire : c’est le téléphone qui va nous courir après ! Dans le salon, par exemple, le grand écran peut afficher le nom et le numéro de celui qui appelle. Il peut même, si jamais ce genre de communication connaît du succès, faire des vidéoconférences.

Papier peint animé

En plaçant des projecteurs aux endroits stratégiques, dans un angle limitant l’obstruction causée par des objets divers, Microsoft est parvenue à créer une chambre à coucher dont le papier peint peut être changé de façon pratiquement illimitée. Ça prenait bien le concepteur du système d’exploitation Windows pour penser à ça !

Ce qui est amusant, c’est qu’on peut non seulement changer les images, mais on peut aussi les animer. Recréer le paysage des plus grands films de science-fiction, pour l’ado féru de Battlestar Galactica, ou reproduire un pré.

Miroir, Ô miroir...

Un miroir qui réfléchit, c’est banal. Un miroir qui réfléchit à votre place, ça c’est original. Dans le placard de la chambre à coucher de l’avenir, on retrouve un miroir derrière lequel est installé un écran couleur adapté aux circonstances.

Ce miroir, destiné aux amateurs de mode, peut afficher des vêtements qu’on agence ensuite à son goût. Et comme il reflète notre propre silhouette, on voit immédiatement à quoi on ressemblera dans ce superbe ensemble jean et t-shirt.

Affiche sur demande

Ah, l’adolescence ! Qui n’a pas, à un moment ou un autre, apposé l’affiche de son groupe rock préféré derrière la porte de sa chambre ? Microsoft pousse cette tradition encore plus loin, en proposant d’y greffer un mince affichage sur lequel on peut voir une version numérique de ladite affiche, bien sûr, en plus de la plus récente information sur le groupe illustré : dates de concert, nouvel album, produits dont ils sont le porte-parole, etc.

Source :
http://www.cyberpresse.ca/article/2...

Pour plus de renseignements sur les micropuces (ou nanopuces sic !) RFID, aussi implantables aux chiens, à l’Homme, et aux moutons :
http://www.jameh.org


Proposé par D. A .
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans INFORMATIQUE - SÉCURITÉ

Lire aussi dans FLICAGE - SURVEILLANCE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Expulsion imminente du squat de la poste de Solaure
Publié le 25/09/2020

Les députés votent une nouvelle mesure anti-squat
Publié le 22/09/2020

L’hypothèse autonome : entretien avec Julien Allavena
Publié le 22/09/2020

Le Rassemblement National s’invite chez Génération Identitaire
Publié le 22/09/2020

Les sans-papiers et leurs soutiens marchent vers l’Élysée !
Publié le 21/09/2020

Avorter en 1979, en 2013, au printemps 2020 : une lutte
Publié le 21/09/2020