Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / RÉPRESSION - PRISON / VIOLENCES POLICIÈRES
Publié le 22 juin 2014 | Maj le 10 juin 2020

Violences policières contre la Marche de la liberté de circulation et d’installation à Luxembourg, ville du Luxembourg.


Alors que nous pensions occuper le Parlement pendant la réunion des ministres de l’Intérieur de l’espace Schengen, nous avons en fait investi un ministère luxembourgeois (celui de l’énergie renouvelable ou des Infrastructures selon la presse). Réponse : utilisation des chiens de la police, violences physiques, coup de poings et de pieds, les têtes des marcheurs mises au sol, cognées directement sur le bitume alors qu’ils ont été interpellés. Tabassage avec les matraques, gaz lacrymogène, morsure de chien contre une petite jeune femme, propos sexistes, insultes, etc, contre les marcheurs.

13 marcheurs sans papiers et soutiens interpellés direction le commissariat pour les interrogatoires. Prises d’empreintes, photos, un fichage complet en attendant le procès en justice selon la police et le parquet. Libération de tous le monde en fin d’après midi suite au siège du commissariat par les marcheurs.

Sans le siège du commissariat, personne n’aurait été libéré ce jour-là voir même après... La lutte et la solidarité payent...

Nous avons filmés avec plusieurs de nos caméras de la marche toutes les scènes du début à la fin, tous les films seront diffusés bientôt. Chacun pourra voir la police et les chiens méchants attaquer très violemment les marcheurs et pourra se faire son propre jugement de cette violence complètement disproportionnée contre notre marche.

Plus de 170 policiers de différents services contre 60 marcheurs pacifistes environ, plusieurs dizaines de blessés de notre coté et certains grièvement, aucun policier n’a été blessé.
Selon la police et la presse aux ordres, il y aurait eu 6 blessés chez eux, probablement en buvant le café...

Pour les 6 policiers soit disant blessés, ils étaient en pleine forme pour fignoler leur sale besogne au non de la loi...

Pourquoi ces policiers blessés ne sont-ils pas allés à l’hôpital pour se faire prescrire des arrêts de travail ? Étonnant, non ?

lire l’article complet : ici


Proposé par vla
Partager cet article
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

Lire aussi dans MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Lire aussi dans VIOLENCES POLICIÈRES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020

1er juillet 1910 : éxécution de Jean-Jaques Liabeuf, stéphanois et « tueur de flics »
Publié le 1er/07/2020

Enzo Traverso : « Les déboulonneurs de statues n’effacent pas l’histoire, ils nous la font voir plus clairement »
Publié le 29/06/2020

Élections municipales à Saint-Étienne : victoire absolue de l’abstention
Publié le 29/06/2020

Démission à l’UJM : encore un effort camarades
Publié le 28/06/2020

Démission collective à l’Université Jean Monnet contre le projet de fusion !
Publié le 26/06/2020