Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DROITS SOCIAUX - SANTÉ
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 16 janvier 2020 | Maj le 24 avril 2020

Rencontre avec Bernard Friot sur l’histoire du système de retraites


Economiste et sociologue, Bernard Friot a consacré sa vie de chercheur à élucider l’histoire, le fonctionnement et la signification de la Sécurité sociale. Cette rencontre sera l’occasion de se donner des idées pour les mois de grandes luttes sociales qui s’annoncent.

Avec l’instauration d’un système de retraite par points, le gouvernement Macron et le grand patronat ont décidé de franchir une étape radicale contre le plus gros morceau (40%) de la Sécurité Sociale : le système de retraites comme salaire continué, instauré en 1946.

Cette fantastique innovation anticapitaliste a fait l’objet d’attaques dès 1946. Le projet Macron veut maintenant y porter l’estocade, en généralisant en fin de compte l’agirc-arrco et en détruisant le régime général, et ils essaient de nous vendre ça au nom de la fin des « régimes spéciaux » !

Le régime général créé en 1946, c’est la retraite comme salaire continué, qui représente encore aujourd’hui 240 milliards €, soit les 3/4 des 327 milliards € distribués en pensions de retraites (le reste relève essentiellement de la retraite à points Agirc-Arrco).

Au coeur du projet Macron, il y a l’attaque frontale contre le salaire, grande conquête du 20e siècle : ne plus être payé à la tâche mais selon sa qualification.
Salaire à la qualification qui signifie pour les retraites : non pas « j’ai cotisé j’ai droit », mais la retraite comme salaire continué.

C’est touchant de voir aujourd’hui les financiers nous vanter ce retour en arrière en le présentant comme « une retraite égalitaire universelle » (Alain Minc) !

Bien entendu ils ont l’objectif de développer les retraites par capitalisation (les retraites par répartition représentent aujourd’hui 97% en France, contre 90% dans l’Union Européenne : manque à gagner pour eux). Mais ce n’est pas leur objectif central, qui est - avec le système par points - une retraite toujours par répartition, mais capitaliste.

La rencontre a lieu le jeudi 23 janvier 2020 de 19h à 21h, à l’Amicale Laïque de Tardy (86 rue Vaillant Couturier à St-Etienne). La salle ouvre à 18h, avec possibilité de restauration rapide et bar.

La soirée est organisée par Les Réseaux citoyens de St-Etienne.

P.-S.

Deux livres et deux interviews vidéos récentes de Bernard Friot.

Livres :

Vidéos :


Proposé par pazkal
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Restructuration et rentabilité statistique à travers la gestion pandémique
Publié le 29/05/2020

Petit argumentaire juridique pour justifier d’aller voir un.e proche incarcéré.e à plus de 100 kilomètres de chez soi
Publié le 25/05/2020

25 mai 1973 : fin de la grève des sans-papiers tunisiens
Publié le 25/05/2020

Saint-Etienne ville cosmopolite, prolétaire et solidaire !
Publié le 24/05/2020

On ne veut pas moins, on ne veut pas autant, on veut plus !
Publié le 24/05/2020

17 juin - Agir contre la réintoxication du monde
Publié le 23/05/2020