Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS RÉPRESSION - PRISON
LYON & ALENTOURS   FESTIVAL DES RÉSISTANCES ET DES ALTERNATIVES (2001 - 2006)
Publié le 7 mai 2005 | Maj le 13 mai 2020 | 1 complément

Manifestive du Festival des Résistances et des Alternatives de Lyon réprimée brutalement par l’arbitraire policier.


Suite aux événements de semedi 30 avril à l’occasion de la manifestive organisée par le Festival des Résistances et des Alternatives, et la couverture médiatique scandaleuse faite par le Progrès, l’Union de Groupe anarchiste Lyonnais tient à  :

- Protester de la manière la plus ferme contre les violences policières commises par des forces de l’ordre sans brassard envers les manifestant-e-s et notamment la manifestante interpellée place des Terreaux. De nombreux témoins et des documents photographiques et vidéo témoignent pourtant sans ambiguïté de la violence et du caractère aléatoire des arrestations, dans une volonté répressive.
- Exprimer sa solidarité avec les personnes interpellées, victimes d’accusations sans fondement de la part des agents les ayant arrêté au hasard pour faire un exemple. Nous dénonçons de la manière la plus ferme leur placement en détention et réclamons leur libération immédiate.
- Protester contre les amalgames inacceptables du journaliste du Progrès, Jean-Didier Derhy, qui exhibe l’hydre anarchiste comme au temps des lois scélérates pour mieux cautionner la répression d’une manifestation publique. Le Progrès nous fait beaucoup d’honneur. Nous ne doutons pas de la présence de libertaires dans la manifestation, mais, à notre connaissance, le Festival des Résistances et des Alternatives n’a jamais revendiqué cette étiquette. De plus, aucune organisation ni groupe anarchiste n’a appelé en tant que tel à cette manifestation. Pour notre part, nous étions investis dans les initiatives du Premier mai Noir et Rouge pour la lutte des classes.

En effet nous anarchistes ne revendiquons pas la violence mais l’action collective et la lutte sociale. Pourtant le Progrès a omis de rendre compte de la manifestation de notre présence à la manifestation du premier mai alors que nous étions pourtant le 2e cortège nombre. Tout cela est plus que léger pour un soi-disant reportage politique.

Nous ne doutons pas dès lors de la commodité et de la perversité qui consiste à brandir l’épouvantail anarchiste dès lors qu’il s’agit de cautionner la criminalisation du mouvement social et des manifestations. Avec la bonne vieille équation anarchiste = violent.
La déontologie du journalisme devrait pourtant pousser Jean Didier Derhy, non seulement à respecter la présomption d’innocence, ce qu’il ne fait pas en présentant des allégations comme avérées. Mais également à privilégier l’objectivité et le devoir d’information impartiale et honnête plutôt que les insinuations fantasmatiques et sexistes sur nos prétendues « tactiques », en reprenant in extenso la version policière.

Halte à la criminalisation du mouvement social !

Halte à la criminalisation du mouvement anarchiste !


Proposé par ramon
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • C’est vraiment déplorable, mais généralement, ce type d’évênement n’est pas couvert par la presse. Compte-tenu de l’interprétation des faits par ce journaliste qui n’a pas l’air très objective et la tendance politique du « Progrès », il ne faut pas s’étonner.
    Ca a au moins le mérite de faire parler de ce qui s’est passé ce jour là , les lecteurs de ce journal en feront leur propre interprétation.
    Pour ceux qui voudraient lire l’article en question, les archives du « Progrès » sont payantes mais on peut en voir sa retrancription et une critique sur rebellyo.info —> http://rebellyon.info/article.php3?id_article=413

    C’est vrai, que Jean-Didier Derhy se place plus du côté des forces de l’ordre, le passage concernant le policier de la Bac blessé à la main est effarant !

    Savez-vous si ce talentueux journaliste a répondu aux critiques émises sur son papier ?
    Que va-t-il se passer pour les personnes interpellées et cette jeune fille ?

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

Lire aussi dans FESTIVAL DES RÉSISTANCES ET DES ALTERNATIVES (2001 - 2006)

Lire aussi dans LYON & ALENTOURS

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Prison de Latina (Italie) : « Solidarité entre prisonnier.e.s anarchistes ». Un texte de Francesca
Publié le 27/10/2020

Jean Louis Gagnaire ou la raclure la plus zélée du macronisme local
Publié le 26/10/2020

Retour sur la mobilisation Antifasciste à Grenoble du 21 octobre
Publié le 23/10/2020

Contre le projet de fusion des universités et pour le maintien de l’UJM !
Publié le 22/10/2020

Collecte commune Brigades de solidarité Green Angels Solidarité
Publié le 22/10/2020

À propos d’Abdelhakim Sefrioui et du collectif Cheikh Yassine
Publié le 20/10/2020