Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS TRAVAIL - PRÉCARITÉ
PARIS & ALENTOURS  
Publié le 24 mai 2004 | Maj le 24 octobre 2020 | 1 complément

La répression anti-syndicale continue à Paris I -


Le syndicat Oxygène-FSE prend acte du refus de M. Hénin, nouveau président de Paris I, d’abandonner les poursuites pénales et disciplinaires engagées par son prédécesseur (M. Kaplan) contre 3 grévistes de Paris I, allocataires de recherche (2 militants de la FSE, 1 militant de la CGT).

M. Hénin a par ailleurs refusé de lever les poursuites disciplinaires lancées fin avril contre 1 militant de la CNT-FAU.
Dès sa prise de fonction, M. Hénin est donc décidé à poursuivre, voire à accentuer, la répression contre des militants syndicaux, afin d’intimider tous les étudiants et empêcher toute nouvelle grève sur Tolbiac-Paris I

Oxygène-FSE affirme clairement : nous ne laisserons pas remettre en cause les libertés démocratiques fondamentales que sont la liberté syndicale et le droit de grève.
Nous mettrons, par conséquent, toutes nos forces pour stopper ces mesures scélérates. Tous les moyens appropriés doivent être mobilisés pour faire comprendre à M. Hénin qu’on ne joue pas avec le droit de grève impunément. Retrait inconditionnel des poursuites disciplinaires et pénales contre les militants syndicaux (CGT, CNT-FAU, FSE) !

P.-S.

Michel KAPLAN , président sortant de l’Université Paris 1, syndiqué au SNESup-FSU, fit partie de la direction nationale. La direction nationale du SNESup-FSU, fortement sollicitée, a désapprouvé la demande de sanctions contre les trois syndicalistes étudiants, allocataires de recherche et moniteurs.


Proposé par ramon
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • En ce qui concerne les poursuites disciplinaires contre les
    moniteurs, c’est sans doute en tant qu’enseignants qu’ils sont accusés.
    Ca devrait passer devant la section disciplinaire du cneser.

    Le troisième allocataire s’est sans doute en tant qu’étudiants
    qu’il peut être poursuivit.
    Peut-être passera-t-il aussi devant le cneser disciplinaire ?

    Pour rappel, la section disciplinaire du cneser fonctionne
    comme une cour d’appel des sections disciplinaires des CA universités.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans TRAVAIL - PRÉCARITÉ

Lire aussi dans PARIS & ALENTOURS

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Journée dans les branches
Publié le 16/10/2021

Tournoi de streetbasket à Tardy
Publié le 16/10/2021

C’est quoi l’ANARCHIE ? - Réflexion sur l’anarchisme, par Le Gueuloir
Publié le 16/10/2021

Liberté, qui pour écrire ton nom ?
Publié le 13/10/2021

40 ans après l’abolition de la peine de mort... La prison tue encore !
Publié le 13/10/2021

Non-mixité : un taillis épineux ?
Publié le 10/10/2021