Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DROITS SOCIAUX - SANTÉ / MOBILISATIONS - LUTTES
AUVERGNE-RHONE-ALPES  
Publié le 30 janvier 2024 | Maj le 8 février 2024

La Confédération paysanne bloque le péage et la zone logistique de Saint-Quentin-Fallavier !


Deux articles publiés sur les sites mutu alter-vienne.info et ricochets.cc.

La Confédération paysanne bloque le péage !

Depuis près de deux semaines, le monde agricole exprime sa souffrance et ses inquiétudes en France, tout comme l’ont fait les autres pays européens, en particulier l’Allemagne et l’Espagne. Le syndicat minoritaire qu’est la Confédération paysanne n’est pas en reste et entend être audible dans le discours ambiant de la FNSEA écocidaire et libérale.

Les flics nous avaient tout préparé

Le rassemblement était prévu à 8h au Super U de la Verpillère, les paysan.nes sont donc parti.es tôt ce matin. Au volant des tracteurs, beaucoup de femmes, une des spécificités de la Confédération Paysanne (CP) qui milite pour plus d’égalité dans le monde agricole.
Tracteurs, voitures et vélos ont convergé après 9h vers le péage autoroutier déjà fermé et sécurisé par les forces de l’ordre.
“On veut rester au moins 24h, nous dit une militante, mais la déclaration de manifestation court jusqu’à jeudi 16h, on va voir combien pourront rester jusque-là.”

Pas facile en effet de quitter sa ferme pour manifester, surtout les éleveureuses qui ont parfois envoyé des proches à leur place, c’est le cas de cet agriculteur à la retraite, venu en voisin représenter son fils : “il a trop de boulot”, confie t-il.

Une des revendications de la CP est d’avoir une réelle protection sociale qui permette aussi d’être remplacé.e et indemnisé.e sur son exploitation quand cela est nécessaire (maladie, congés, retraite...).

Les manifestant.es étaient environ 200 sur place, la majorité syndiquée à la Confédération Paysanne mais aussi quelques associations et syndicats (France Nature Environnement, Greenpeace, la CGT, Solidaires).

Plusieur.e.s représentant.e.s de la CP en AURA ont pris la parole pour rappeler les revendications communes mais aussi les divergeances avec la FNSEA :

Deux points d’accord existent avec les autres syndicats agricoles

  • Refuser et lutter contre les traités de libre echange par exemple celui qui permet les importations de viande ovine depuis la Nouvelle-Zélande.
  • Garantir un prix minimum pour l’entrée des produits sur le territoire pour casser la concurrence faussée de pays où le droit du travail et les normes environnementales ne sont pas respectées. Ce prix minimum permettra de rémunérer les produteurices et leur offrir une protection sociale.

Mais aussi des divergences

La CP condamne la plupart des demandes au gouvernement de la FNSEA comme le "concours Lépine des idées liberales". En effet, une agriculture est possible sans pesticides ni glyphosate tout en respactant les normes sociales et environnementales.

La suite de cet article à lire sur le site alter-vienne.info.

A43 : péage bloqué par la Conf paysanne à St Quentin Fallavier, plus grande zone logistique de France


La Confédération Paysanne Auvergne-Rhône-Alpes frappe un grand coup ce mardi 30 janvier en bloquant le gros Péage sur l’A43 à St Quentin Fallavier, qui est relié à la plus grande zone logistique de France.

Bancs et tables sont installés, un blocage qui semble parti pour durer !

Des paysans et soutiens y sont allés aussi depuis la Drôme.

Des prises de parole du meeting dans cette vidéo.

❌️La barrière autoroute de la plus grande zone logistique de France bloquée❌️❌️❌️

Face aux difficultés exprimées par le monde agricole, les annonces du Premier ministre sont largement insuffisantes voire, pour certaines d’entre elles, totalement éloignées des réalités et de l’urgence d’agir pour redonner des perspectives d’avenir à toutes les fermes.

Pire, le Premier ministre répond aux demandes productivistes et court-termistes de la FNSEA d’affaiblir les normes qui protègent nos principaux outils de productions : les sols, l’eau, la biodiversité… Les quarante années d’ultra-libéralisme sont en train de détruire l’agriculture comme l’environnement. Il faut dire qu’on nous demande à nous, paysannes et paysans, de faire le grand écart entre deux injonctions contradictoires : d’un côté, produire pas cher, être compétitifs sur le marché mondial avec des pays qui ont d’immenses fermes usines et des ouvriers agricoles payés 200 euros par mois…. et en même temps, de préserver la planète ! Entre les deux, il y a notre revenu !

La suite de cet article à lire sur le site drômois ricochets.cc

P.-S.

D’autres infos sur la page de la Confédération paysanne de la Loire.


Proposé par kounéli
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Lire aussi dans AUVERGNE-RHONE-ALPES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Tout est pédé.e"
Publié le 23/02/2024

Appel aux anarchistes à participer au rassemblement anti-impérialiste pour l’Ukraine
Publié le 22/02/2024

Academia Christiana : une académie aux relents nauséabonds
Publié le 22/02/2024

DE L’EAU, PAS DES PUCES ! Rencontre avec le collectif Stop Micro
Publié le 19/02/2024

Collecte de vêtements des Brigades de solidarité
Publié le 15/02/2024

Les dates des permanences du CASSIS
Publié le 15/02/2024