Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS CAPITALISME - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTÉ
Publié le 9 novembre 2019 | Maj le 30 novembre 2019

Un étudiant stéphanois s’immole devant le Crous de Lyon


En pleine détresse sociale suite à la perte de sa bourse, un étudiant de 22 ans originaire de Saint-Étienne s’asperge d’essence et tente de s’immoler devant le Crous dans le 7e arrondissement de Lyon.

  • Rassemblement contre la précarité mardi 12 novembre à 10h devant le Crous de Tréfilerie

    Soyons nombreux mardi prochain pour soutenir notre ami et son combat. Le capitalisme broyeur de vie ça suffit, l’État a déjà trop de sang sur les mains.

  • Hier, plus de 150 personnes se sont rassemblées à Saint-Étienne

    Aujourd’hui c’est dans l’emotion et la rage que Saint-Étienne s’est réunie en soutien à un étudiant, un syndicaliste, un camarade, un compagnon, un ami.

    Originaire de Saint-Étienne, cet étudiant de 22 ans n’a cessé, à travers de nombreuses organisations, d’apporter de son temps et de son energie pour la lutte contre toutes les oppressions. Toujours présent pour aider son prochain il avait encore très récement permis l’inscription de « sans-fac » dans son université.

    Mais hier, il s’est immolé par le feu devant le CROUS de Lyon afin de dénoncer les conditions de vie scandaleuses des étudiant.e.s, la violence de l’Etat, du libéralisme, du fascisme et plus généralement du système oppressif et mortifère dans lequel nous sommes contraints de survivre.

    Aujourd’hui, plus de 150 personnes se sont rassemblées spontanément place du peuple à Saint-Étienne avant de se diriger devant le CROUS du campus Tréfilerie. Mais cela ne fait que commencer  : un appel à se rassembler mardi prochain à 10h00 devant tous les CROUS de France a déjà été lancé par son syndicat. Ce premier appel doit et va en entraîner d’autres. Loi ORE, Parcoursup, Réforme du chômage, réforme des retraites... l’État ne cesse de porter atteinte à nos droits, nos libertés et nos acquis sociaux ! Alors dès maintenant partout, tous et toutes, révoltons-nous ! Que son acte ne reste pas sans suite : le pouvoir va trembler !

    Cher ami, cher camarade, sache que nous t’apportons tout notre soutien et te garantissons que nous continuerons de lutter tant qu’il le faudra !

    NI OUBLI NI PARDON !

    Le Gueuloir

Il a été transféré à l’hôpital dans un état très grave. Selon les pompiers il serait brûlé à 90%.

Avant de passer à l’acte, il avait publié sur FB la lettre ci-dessous. Il évoque la précarité étudiante, la responsabilité des politiques de ces 15 dernières années, le capitalisme, le fascisme ambiant. Il lance également un appel à poursuivre la lutte.

Force et courage à lui et à ses proches.

Texte publié par le camarade avant son acte

Bonjour

Aujourd’hui, je vais commettre l’irréparable. si je vise donc le bâtiment du CROUS à Lyon. ce n’est pas par hasard, je vise un lieu politique, le ministère de l’enseignement supérieur et la recherche et par extension, le gouvernement.

Cette année, faisant une troisième l2, je n’avais pas de bourses, et même quand j’en avais, 450€/mois, est ce suffisant pour vivre ?
J’ai eu de la chance d’avoir des personnes formidables autour de moi, ma famille et mon syndicat, mais doit-on continuer à survivre comme nous le faisons aujourd’hui ?
Et après ces études, combien de temps devrons nous travailler, cotiser, pour une retraite décente ? Pourrons nous cotiser avec un chômage de masse ?

Je reprends donc une revendication de ma fédération de syndicats aujourd’hui, avec le salaire étudiant et d’une manière plus générale, le salaire à vie, pour qu’on ne perde pas notre vie à la gagner.
Passons à 32 heures de travail par semaine, pour ne plus avoir d’incertitudes vis à vis du chômage, qui conduit des centaines de personnes comme moi chaque année à ma situation, et qui meurent dans le silence le plus complet.

Luttons contre la montée du fascisme, qui ne fait que nous diviser et créer , et du libéralisme qui crée des inégalités.
J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué, en créant des incertitudes sur l’avenir de tous-tes, j’accuse aussi le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des peurs plus que secondaires.

Mon demier souhait, c’est aussi que mes camarades continuent de lutter, pour en finir définitivement avec tout ça.

Vive le socialisme, vive l’autogestion, vive la secu.
Et désolé pour l’épreuve que c’est.
Au revoir

Communiqué de Solidaires Etudiant.e.s Lyon

La précarité détruit nos vies

Depuis hier après-midi, un de nos camarades et ami est entre la vie et la mort, à l’hôpital. En grande précarité financière, privé de bourse, désespéré, il s’est immolé par le feu devant le bâtiment du CROUS de Lyon. Nous n’avons pas suffisamment de mots pour crier notre douleur et notre tristesse.

Notre dégoût, aussi, à l’égard de ces institutions qui l’ont poussé à l’irréparable, comme il l’a expliqué dans un message poignant. Car ce sont bien ces institutions inhumaines, cette précarité, cette violence trop commune que l’État et l’Université exercent contre les étudiant-e-s dans l’indifférence générale qui ont guidé son geste, profondément politique, acte désespéré mais aussi et surtout geste de lutte contre un système fascisant et raciste qui broie. Elles sont à ce titre responsables et coupables. Nous pensons à lui et à ses proches, ami-e-s et sa famille. Nous attendons et espérons sa rémission, pour retrouver, parmi nous et dans nos luttes, ce camarade et son sourire, syndicaliste impliqué, toujours prêt à aider les autres, chaleureux, humain.

Pour reprendre son message, « Vive le socialisme, vive l’autogestion, vive la sécu ».

Nous t’aimons.


Proposé par _
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement pour A. : des larmes, de la rage et... des arrestations

Suite à l’appel de l’ensemble du milieu militant stéphanois, de OSE CGT et de Solidaires Étudiant-e-s Lyon, un rassemblement a eu lieu en solidarité à Anas.K et pour dénoncer les coupables de cette tragédie. La journée s’est terminée avec une charge de la Police, un gazage en règle et deux étudiants arrêtés, toujours en garde à vue.

Publié le 12/11/2019

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans DROITS SOCIAUX - SANTÉ

Lire aussi dans CAPITALISME - GLOBALISATION

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Atelier Google : “évangélisation” en freelance
Publié le 30/05/2020

Restructuration et rentabilité statistique à travers la gestion pandémique
Publié le 29/05/2020

Petit argumentaire juridique pour justifier d’aller voir un.e proche incarcéré.e à plus de 100 kilomètres de chez soi
Publié le 25/05/2020

25 mai 1973 : fin de la grève des sans-papiers tunisiens
Publié le 25/05/2020

Saint-Etienne ville cosmopolite, prolétaire et solidaire !
Publié le 24/05/2020

On ne veut pas moins, on ne veut pas autant, on veut plus !
Publié le 24/05/2020