Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DISCRIMINATIONS - RACISME / MOBILISATIONS - LUTTES
MOUVEMENT GILETS JAUNES
Publié le 21 janvier 2019 | Maj le 24 janvier 2019

Jouer avec l’instabilité du mouvement


Méfiez-vous du groupe de gilets jaunes « la Loire en colère », ils excluent tous ceux qui dénoncent les fachos dans le mouvement à St-Étienne. Cette page est gérée par des néo fascistes. Ils sont minoritaires, et on va pas se laisser faire par ces chiens de garde du capitalisme qui nous saigne, ces politicards qui ne veulent qu’installer la dictature totalitaire et anti-sociale de Le Pen.

À Sainté quelques gilets jaunes disent qu’il n’y a pas de fascistes chez eux, mais excluent ceux qui les critiquent, et si on est un peu épargné par rapport à d’autres villes, c’est qu’ils se cachent. Mais il y en a toujours une qui s’affiche avec un drapeau tricolore orné du logo de Civitas, parti politique catholique intégriste, voire pétainiste... À Nantes un groupe antifa s’est affiché samedi avec une banderole et des slogans.

Ce mouvement des gilets jaunes est éclectique et plein de contradictions, à la fois facho, réactionnaire et petit bourgeois, mais aussi prolétaire, réformiste et parfois révolutionnaire. Ce mouvement déroutant construit sur des apparences vestimentaires et quelques revendications, n’a pas la critique globale correspondant à ses actes, pas de remise en cause de la dictature économique ni de l’esclavage du travail. Les déclarations et les slogans sont pauvres et peu nombreux.

Les Appels du groupe de Commercy (Meuse), repris par de nombreux autres groupes et notamment celui de Monthieu, présentent une plateforme de revendications plutôt à gauche, plus élaborées, ainsi qu’une organisation de type libertaire.

À Toulouse et à Nantes la situation est nettement plus insurrectionnelle. Les groupes autonomes et libertaires s’y affirment ouvertement depuis quelques temps. À Sainté nous sommes plus timides...
Il est temps d’affirmer ouvertement notre présence, d’entamer un débordement et ainsi détourner le mouvement dans sa nature plus insurrectionnelle, voire révolutionnaire.


Proposé par Gilbert Gosseyn
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans DISCRIMINATIONS - RACISME

Lire aussi dans MOUVEMENT GILETS JAUNES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

1791 à 1914 : les racines du maintien républicain de l’ordre
Publié le 10/07/2020

« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux
Publié le 10/07/2020

Pour la forêt, et suite à l’abandon du projet de Center Parc de Roybon
Publié le 10/07/2020

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020

1er juillet 1910 : éxécution de Jean-Jaques Liabeuf, stéphanois et « tueur de flics »
Publié le 1er/07/2020