Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS DISCRIMINATIONS - RACISME / RÉPRESSION - PRISON
INFOS GLOBALES  
Publié le 12 janvier 2005 | Maj le 26 avril 2020

Contribution de certains prisonniers politiques corses


Les Récentes exactions, et autres communiqués fascisants les accompagnant, dont la cible principale est la population maghrébine de Corse nous amène à prendre publiquement position.

Il s’agit pour nous, si besoin est, de clarifier notre position, mais aussi mettre un terme au faux débat qui consiste à tenter d’accréditer la thèse, par préfecture, élus clanistes collaborateurs et journalistes volontiers complices interposés, qu’une campagne raciste, principalement anti-arabes, est menée à l’initiative de la résistance corse.

Il est plus qu’évident que ces exactions, tags et autres communiqués haineux et/ou menaçants sont aux antipodes des valeurs que nous défendons. Mais plus encore que de les dénoncer nous combattons, comme nous l’avons toujours fait, de tels comportements. Nous les combattons et continuerons de les combattre avec la même détermination et la même énergie que celles que nous déployons pour mettre un terme définitif aux agissements coloniaux de la France en Corse.

Ceux qui, de bonne foi, pensent que la résistance corse peut accepter d’incorporer en son sein de tels histrions fascistes n’ont rien compris et contribuent inconsciemment à désinformer sur nos aspirations et notre incessant combat pour la liberté d’un des derniers peuples esclaves d’Europe.

Les autres, ceux qui avancent dans une même perspective masquée de manipulation, pour nier l’existence même d’un combat politique en le dénigrant, le diabolisant, nous les dénonçons comme de dangereux provocateurs, dignes successeurs du préfet Bonnet. Racistes et manipulateurs s’invectivent, se nourrissent mutuellement dans un débat qui aurait pour résultat d’affaiblir le mouvement national en le présentant comme le responsable de querelles ethniques. Nous ne laisserons faire ni les uns ni les autres que nous renvoyons dos à dos comme défenseurs d’une seule logique : celle de la déstabilisation de la Corse.

Nous sommes acteurs, parmi d’autres, de cette Corse d’aujourd’hui et de demain qui aspire à se bâtir et se bâtira sous les effets de la volonté d’une communauté de destin qui intègre tous ceux qui, sans exclusive d’origines ou de religions, veulent participer à cet effort pour un avenir commun libre et démocratique.

Forts de cette conviction, mus par cette détermination inébranlable, nous rejetons dans les poubelles d’une histoire qu’ils n’auraient jamais dû quitter les histrions déjà cités qui ont pour objectif -et pour quels sombres motifs ? -de propulser les haines ethniques et d’exclusion sous toutes ses formes au plan des préoccupations politiques. Comme nous rejetons aussi dans ces mêmes poubelles de l’histoire les quelques responsables politiques qui, forts de l’appui de quelques officines barbouzardes réactivées, jettent de l’huile sur le feu -ou grattent l’allumette ? -s’imaginant provoquer ainsi, fort naïvement par ailleurs, un affaiblissement durable voir définitif du mouvement national. Ceux qui oeuvrent, dans un cas ou dans l’autre, avec un but de destruction des acquis de décennies de lutte pour s’émanciper de la tutelle autoritaire française, seront combattus comme ils l’ont toujours étés. Avec vigueur et détermination.

Nous sommes pleinement solidaires des organisations et personnes qui ont été l’objet de menaces du fait de leur engagement public pour dénoncer ces exactions hideuses. Nous les soutenons et nous les défendons sans réserve. Une Corse enfin débarrassée de ses entraves coloniales, considérant les diversités culturelles comme une nécessaire et précieuse richesse, appuyée sur des valeurs d’humanisme et de tolérance est notre horizon. Comme nous, avec des opinions souvent très différentes, ces organisations et ces personnes y participent.

Aucune campagne de désinformation, aucune malversation politique, d’où qu’elles viennent, qu’elle qu’en soit la forme épousée, ne pourra jamais nous empêcher de continuer à œuvrer pour atteindre un jour prochain cet objectif, de libération nationale pour une existence digne, qui est le nôtre.

Comité Anti Répression
http://www.carcorsica.com/


Proposé par ramon
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

Lire aussi dans DISCRIMINATIONS - RACISME

Lire aussi dans INFOS GLOBALES

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Retour sur la mobilisation Antifasciste à Grenoble du 21 octobre
Publié le 23/10/2020

Contre le projet de fusion des universités et pour le maintien de l’UJM !
Publié le 22/10/2020

Collecte commune Brigades de solidarité Green Angels Solidarité
Publié le 22/10/2020

À propos d’Abdelhakim Sefrioui et du collectif Cheikh Yassine
Publié le 20/10/2020

La veille du couvre-feu, les expulsions de squats se sont multipliées
Publié le 20/10/2020

20 octobre 1921 : mort de Charles Flageollet à Saint-Étienne
Publié le 20/10/2020