Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE
Publié le 8 juillet 2016 | Maj le 19 avril 2020

Trafic d’OGM banalisé


En 1996, des cargaisons de soja transgénique en provenance des États Unis arrivent en Europe. Des associations environnementalistes, syndicats agricoles et une foule de citoyens anonymes se mobilisent et exigent que ces plantes modifiées génétiquement (PGM) soient évaluées et étiquetées. Mais aujourd’hui, les entreprises comptent bien commercialiser rapidement de nouveaux OGM, qui échapperont à la législation actuelle sur les OGM, jugée trop contraignante.

Avec le développement et la rapidité de traitement de l’informatique, de nouvelles biotechnologies (NBT, new breeding technologies) ont émergé et gagnent en puissance. Le coût du séquençage est devenu de plus en plus bas, et les multinationales de la semence développent des techniques de manipulation du génôme de plus en plus artificialisées ; elles espèrent ainsi grossir leur porte-feuille de brevets au détriment des droits des paysans et des consommateurs.

Aujourd’hui, sont appelés OGM les seuls organismes issus de la transgénèse, c’est-à-dire de l’insertion dans leur génome d’un gène étranger. D’autres OGM sont reconnus comme tels par la directive européenne 2001-18 (mutagénèse, fusion cellulaire), mais exemptés de son champ d’application. Du colza et du tournesol rendus tolérants aux herbicides par cette technique (VrTH) sont cultivés en France, et échappent ainsi à la réglementation sur les OGM (évaluation, traçabilité, étiquetage). Sous les pressions des industriels, les nouvelles biotechnologies (NBT) sont en passe de prendre le même chemin, évitant la dénomination OGM et ses interdictions. Les firmes phyto-semencières vont progressivement contrôler nos agricultures et le contenu de notre alimentation.

La modification et l’appropriation du vivant risquent d’être instaurées, sans être évaluées, par des technocrates en catimini, sans aucun débat public. Le commerce prime sur le politique, la dictature économique s’installe dans le silence à l’ombre des médias.

Ces nouveaux OGM masqués peuvent être dissimulés parce que leurs manipulations génétiques ne laissent plus de trace et deviennent ainsi indétectables. Il n’est plus possible de savoir si ces organismes ont été génétiquement trafiqués ou pas. Il n’y a plus que dans les brevets déposés que sont inscrits les marqueurs de ces modifications, et on risque de retrouver dans nos champs et nos jardins avec des plantes pré-existantes pour lesquelles les firmes pourront venir revendiquer leur droit de propriété (brevets sur traits natifs). La razzia sur le vivant n’a plus de limite. La dénaturation et la marchandisation de la vie se répandent sans contrôle et sans entrave.

Ces nouvelles espèces mutées ou trafiquées, développées par clonages, sont homogènes, stabilisées et figées. Leur production et leur dissémination à grande échelle vont provoquer un effondrement de la biodiversité, sans compter les effets non intentionnels qui n’ont pas été étudiés. Elles se répandent dès à présent sur la planète sans discussion. Pour les gens de pouvoir, le marché ne peut être entravé. Les apprentis sorciers du commerce du vivant avancent et passent en force, sans se soucier des conséquences pour les écosystèmes et les générations futures, ne prenant en compte que leurs profits personnels à court terme.

Achevant son programme de dévastation lucrative du monde, la marchandisation s’accapare les derniers replis cachés du vivant, en usurpant tout les droits de son exploitation sans limite.

Nanar


— 
INFOS

http://www.faucheurs-volontaires.fr/
http://www.infogm.org/
http://www.vigilanceogm.org/

Stop aux nouveaux OGM cachés !
http://confederationpaysanne.fr/sites/1/mots_cles/documents/Livret_OGM_V3_web.pdf

Occupation de Vilmorin-Limagrain : Mobilisés contre les nouveaux OGM
http://confederationpaysanne.fr/rp_article.php?id=4633

Nouveaux OGM : 7 organisations de la société civile claquent la porte du Haut Conseil des Biotechnologies
http://confederationpaysanne.fr/rp_article.php?id=4519

Nouvelles techniques de modifications génétiques : Le Haut Conseil des Biotechnologies passe sous silence les avis divergents
http://confederationpaysanne.fr/actu.php?id=4289

Biodiversité et OGM
http://resistance-verte.over-blog.com/2016/01/biodiversite.html
http://resistance-verte.over-blog.com/tag/ogm/


Proposé par Gilbert Gosseyn
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Les sans-papiers et leurs soutiens marchent vers l’Élysée !
Publié le 21/09/2020

Avorter en 1979, en 2013, au printemps 2020 : une lutte
Publié le 21/09/2020

Les parloirs ? Toujours confinés !
Publié le 16/09/2020

« Il faut détruire Total » - Pour en finir avec le pacifisme stratégique
Publié le 16/09/2020

Appel à la manifestation et à la grève pour le service public le jeudi 17 septembre
Publié le 16/09/2020

Incendie d’un centre de rétention en Grèce : l’écrasante habitude du désastre
Publié le 14/09/2020