Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS RÉPRESSION - PRISON
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 13 décembre 2023 | Maj le 8 janvier 2024

Quand Pôle emploi se fait de l’argent sur le dos d’un détenu...


Eddy a touché les allocations du chômage alors qu’il était détenu. L’État l’accuse d’escroquerie, et il a été condamné à 18 mois fermes, en plus de rembourser les sommes perçues. Pourtant, cet argent, il y a droit ; il s’agit de ses cotisations. L’argument contre lui, c’est qu’on ne peut pas chercher de travail en prison. C’est faux, puisque c’est ce qui est demandé pour un aménagement de peine… Il a tenté de trouver un accord avec Pôle Emploi, mais ils ont fait la sourde oreille, jusqu’à le traîner au tribunal. Il n’a pas pu être présent pour le jugement, et a fait appel de cette condamnation. Le procureur a décidé de l’incarcérer en attendant...
Il nous explique plus en détails sa situation, et parle aussi de la prison.

Article paru sur le blog Info Prison Saint Etienne

Transcription résumée de son récit qu’on peut écouter aussi ici

Je m’appelle Eddy G., j’ai 43 ans, j’ai 15 ans de prison derrière moi, j’ai du être condamné à 19 ans sur le papier, et j’ai effectué 16 ans pleins. Pour diverses condamnations, du cambriolage, de la violence avec arme, de la conduite avec alcool, du stup… y’a un petit peu de tout…

Ma dernière peine j’ai été condamné à 18 mois, en fait 12 mois fermes et 6 mois de révocation, j’ai eu les remises de peine et ces 6 mois ils me les ont ajournés, donc je peux pas vous dire ce que c’est l’ajournement, c’est la première fois que je vois ça, ça devait les arranger…

Voilà mon souci avec Pôle Emploi. J’ai été incarcéré, j’avais des droits au chômage mais je n’avais pas ouvert mes droits, et après je suis sorti en aménagement de peine au premier confinement. Donc là c’est ma mère qui s’occupe des papiers qui m’a fait mon chômage pendant mon aménagement. Puis 15 jours après j’ai une révocation de mon aménagement, donc on m’a remis mes 10 mois, et on m’a rajouté en plus 6 mois en me disant que j’étais bien en prison, ça fait qu’ils m’ont mis 16 mois.

Je savais pas qu’on a pas le droit de toucher le chômage, je savais pour le RSA et la Cotorep, parce que les CPIP vous le disent, mais le chômage personne m’en avait parlé, donc j’ai fait pointer ma cousine. J’ai touché mon chômage depuis la détention, et personne m’a rien dit. Mais mon ex compagne a dit à Pôle Emploi que j’avais touché mon chômage, et pour eux c’est comme si je les avais spoliés.

Quand la femme du Pôle Emploi m’a contacté, elle m’a dit que je n’avais pas le droit de toucher le chômage car je ne suis pas censé chercher du travail en détention. Je lui ai expliqué que si, que Pôle Emploi intervient, qu’il y a le GREP pour la réinsertion, et que pour passer en commission pour aménager une peine il faut un travail et un logement.

C’est sûr que celui qui a [été condamné à] 20 ans il cherche pas du travail, il a pas le choix il peut pas, mais quand t’as une petite peine et que tu veux faire un aménagement, oui on cherche du travail en détention.

Donc j’ai contesté en gendarmerie, j’ai été accusé d’escroquerie à l’État. Après, je suis re-rentré en prison pour un problème d’alcool au volant, et pendant 6 mois de ma détention, j’ai essayé d’arranger le problème de Pôle Emploi. Je leur ai proposé de les rembourser, et qu’ils me rendent mes 610 heures, mais pendant 6 mois j’ai pas eu de réponse. Le premier RV qu’on m’a donné, la femme avait pas de connexion internet en détention donc elle a pas pu me dire quoi que ce soit. Après elle devait me tenir au courant, ça n’a pas été fait, je les ai recontactés au bout de 2 ou 3 mois, puis voilà sur 6 mois j’ai pas eu de nouvelles.

Là on m’a envoyé une convocation pour le 17 octobre. Seulement je travaille… Je suis sorti en juillet et j’ai tout remis en place, logement, scooter car je n’ai plus de permis, j’ai passé 2 CACES, j’ai des RV Spip, je travaille depuis 3 mois. Déjà on me donne une convocation qu’il faut que j’aille chercher jusqu’à Saint-Étienne sans permis… donc j’ai dû me débrouiller avec un ami pour aller chercher cette fameuse convocation, tout ça pour un tribunal, ils me l’auraient envoyée en recommandé c’était bien suffisant…

J’ai appelé en disant que je ne pouvais pas, que ça ne coordonnait pas avec mon travail. La secrétaire greffière me demande de lui expliquer mon contentieux avec Pôle Emploi sur un mail, et elle verra s’ils peuvent décaler en fonction de mes horaires de travail. J’ai envoyé un mail assez long, mais je ne maîtrise pas internet, j’aime pas ça, donc j’ai dû me tromper d’un tiret, donc le mail est pas parti, et pour eux je me suis pas présenté et j’ai pas justifié mon absence…

Donc ils m’ont jugé par défaut, et ils m’ont mis 18 mois fermes, avec un mandat d’arrêt. Donc demain, le 12 (décembre) je suis convoqué, je dois aller à la gendarmerie à 8h30. Je dois amener mes justificatifs de tout ce que j’ai mis en place depuis ma sortie et c’est le procureur qui va décider s’il met à exécution le mandat d’arrêt et que je vais en détention, ou alors s’ils me laissent dehors jusqu’à la date du jugement, parce que j’ai fait appel du jugement, donc on va voir… j’ai mon boulot, encore ce matin j’ai travaillé à 5h du matin...

J’ai mon oncle qui est mort, ça date de 97, mais c’est pareil maintenant… Il a fait un arrêt cardiaque dans sa cellule, le soir après la fermeture. Après le repas de soir, une fois que les portes sont fermées, aucun surveillant peut ouvrir les portes, il faut un chef de détention. Donc ça met un certain temps avant qu’il vienne de ses pénates le gars… Et mon oncle ça lui a serré la poitrine, donc il est tombé par terre… j’ai vu son codétenu, des années plus tard, et il a appelé plus de 40 minutes, avant qu’ils viennent.. Donc un arrêt cardiaque 40 mn après… c’est le frigo après c’est plus le massage…

Surtout maintenant… ils viennent à 6, je l’ai vu hein… ils vous embrouillent avec un surveillant, et ils viennent à plusieurs, il y en a un qui vous pousse sur le lit, donc vous tombez face contre le lit, et après il y en a un qui vous tient les bras, et les autres ils vous tapent en traître… et je vous jure que c’est pas des conneries, je vous mens pas, vous pouvez noter mon nom j’en ai rien à foutre, je dis ce qui est vrai , je ne grossis pas la chose… je m’en fous des conséquences, si ça me porte préjudice à moi j’espère au moins que ça servira pour les autres.

Ma pensée par rapport au Spip et à la question de la réinsertion, je trouve qu’il y a rien du tout, c’est néant. Les seuls gens qui se réinsèrent, c’est à leur bonne volonté, parce que ce qu’il y a mis en place, y’a vraiment rien… En fait ils s’en foutent que vous vous réinsériez, à chaque fois ils vous condamnent ils regardent même pas vos efforts, les choses que vous mettez en place… en plus ils me parlent de mon chômage !!!

Y’en a pas des milliers qui ont le chômage ! Y’en a plein qui grugent le RSA, qui se déclarent alors qu’ils sont en détention, et ils ont raison, parce que le coût de la vie en détention, faut pas croire…

J’étais abonné à l’OIP en 2005, ils estimaient le coût de la vie, sans faire de folies, juste en achetant de quoi manger, le nécessaire de toilette… à 250 euros par mois. Et on est en 2023 ! Je viens de sortir en juillet dernier, je vous certifie, il faut au minimum 300 euros, si vous êtes fumeur, buveur de café, et que vous voulez prendre une tablette de chocolat, un filet de patates, un paquet d’oignons, un peu de beurre et un peu d’huile… il vous faut 300 euros et vous faites pas de folies ! Et la réinsertion, y’a rien du tout.

Regardez, moi j’ai voulu régler mon problème avec Pôle Emploi, la femme du Pôle Emploi elle-même, la première fois elle a pas de connexion, la deuxième fois elle m’a jamais répondu, sur 6 mois de détention…

Le Spip, bein lui, il a carrément rien fait, il m’a renvoyé vers une assistante sociale. J’ai voulu refaire ma carte d’identité qui était périmée… de mars à juillet ça n’a pas été fait. J’ai fait les photos là bas, mais le gars de la préfecture n’est jamais venu. Il a fallu que je sorte en juillet, et j’ai eu ma pièce d’identité après. Mais en détention y’a rien qui s’est passé… ni pôle emploi…

Ni les soins… j’ai pris un genre de champignon, c’est même pas un champignon de ce qu’lis me disent eux… Dans les premières détentions, je savais pas, j’ai rien mis par terre dans la douche, et j’ai attrapé ça. Même au jour d’aujourd’hui, j’ai pris 15000 traitements, c’est pas passé…. J’ai un ongle qui est comme mort et j’arrive pas à le soigner… j’ai pris ça là bas parce que c’est vraiment dégueulasse, c’est sale… il y a certaines prisons qui sont un peu plus propres mais bon… moi je vais régulièrement à la Talaudière, c’est plus que sale… le milieu carcéral est bien opaque…

En détention ils vous laissent un peu… pas à l’abandon mais… si c’est ça...enfin bon, moi j’ai pas besoin qu’on s’occupe de moi mais bon… c’est plus ou moins de l’abandon quoi… ils vous foutent dans une cellule, et ils essayent au maximum de vous mettre des cachets… au moindre truc ils vous disent « vous devez être stressé, vous voulez pas un truc pour dormir ? » c’est sûr que, tous lobotomisés aux cachets, c’est moins vivant, y’a moins de mouvement à la rate déjà…

Moi je suis sorti en juillet de Moulins Yzeure. Il y a un gars qui a pris des cachets dans sa cellule le soir, ils étaient 3 dans sa cellule. Maintenant ils blindent, on est 3 ou 4 dans la cellule… enfin bref, le gars il a pris des cachets le soir. Le matin, à 7h c’est l’ouverture des portes et il y a une ronde. Donc là le surveillant doit vérifier que tout le monde est vivant. Il doit faire bouger tout le monde pour être sur. Là il en a fait bouger 2, le troisième ça l’a pas dérangé qu’il bouge pas… Sauf qu’en fait il était mort le gars. Ils s’en sont aperçus parce qu’à 9h le gars il avait un RV pour le médical. Et ils ont dit aux autres, « réveillez votre codétenu il a un RV » « non mais il se réveille pas depuis hier » bein il était mort. Moi j’étais dans la cellule d’en face. Et les gars qui ont été faire la levée du corps, et bein ils rigolaient dans le couloir, même moi ça m’a outré je me suis dit c’est vraiment un truc de fou. Ils rigolaient et ils disaient « j’espère qu’ils payent les heures sup’, parce que moi je suis d’astreinte ce soir, on peut faire le deuxième ». Franchement quand vous êtes détenu et que vous entendez ça… c’est pas que ça m’a fait peur mais… je me suis dit quel monde de… bon avec le respect de mes vulgarités hein… mais c’est vraiment dégueulasse…

Moi la justice je suis pas d’accord avec parce qu’elle est pas égale pour tout le monde, elle est pas juste pour tout le monde. J’ai vu plein de cas différents, pour ma part, j’ai eu un refus d’aménagement de peine, alors que j’avais tout, un travail, mais c’était Adecco. Ils m’avaient fait un papier comme quoi si je sortais en aménagement de peine je travaillais tout de suite par eux. Et puis j’avais mon logement, j’avais tout. Et bein on m’a refusé mon aménagement de peine en me disant que l’intérim c’est pas un boulot stable. Moi je bosse en interim depuis des années ! Mais ils m’ont refusé. Par contre à d’autres… J’ai vu un article dans le journal une fois, un qui passe au tribunal pour plusieurs grands excès de vitesse, au-delà de 200km/h. Ils lui mettent 4 ans ferme. Et un gars en récidive de pédophilie il prend 6 mois avec sursis. Là récemment y’a un juge qui a été condamné, il a prostitué sa fille mineure, il a pris du sursis. Récemment hein ! Donc l’égalité et la justice pour tous, j’ai pas compris…

Moi je me suis fait arrêter après l’accident de Palmade, mais bon, moi je fais rire personne… Et moi j’avais alcoolémie, et positif au CBD ; et une arme dans mon coffre, mais démontée, un héritage de mon père. Moi j’ai eu un an ferme. Mais j’ai pas fait d’excès de vitesse, pas d’accident… et ils m’ont enlevé mon permis, j’étais titulaire depuis 99, j’avais 12 points.

Ils m’ont annulé le permis, mis un an ferme, et 6 mois de révocation, donc 18 mois ferme. Pour une conduite sous alcool et sous CBD.

On dit qu’un détenu coûte 90 euros par jour à l’État en prison, et ils estiment que c’est 10 ou 12 euros à peu près en bracelet électronique. Déjà si ça leur coûtait moins cher d’aménager les peines, pourquoi ils le font pas ? Bein parce que sincèrement je pense qu’il y en a trop qui gagnent leur pain autour de la déliinquance. T’as le juge, l’avocat, le gendarme, le surveillant qui mangent… t’as vraiment beaucoup de gens qui mangent là dessus, sur la délinquance… alors bien sûr qu’ils ont pas envie de se priver de ça !

Donc ils aménagent pas beaucoup de peines. Y’a aussi pour la victime, parce qu’ils ont l’impression que les gens sont pas punis… mais bon, il est bien plus utile chez lui, obligé de travailler ou faire des soins, au moins il bosse, il paye sa note… et puis il coûte moins cher. Mais bon, faudrait expliquer ça aux victimes…

Regardez, moi ils me condamnent à 18 mois, pour un Pôle Emploi ! Déjà, j’ai pas arnaqué, parce qu’ils disent une escroquerie à l’État, et que le Pôle Emploi subit un préjudice. Sauf que non, j’ai cotisé en fait, ils m’ont juste payé ce qu’ils me devaient. Que je sois en prison ou dehors, ils m’auraient payé pareil. Sauf que moi dehors je travaille donc j’en ai pas besoin, si je m’en sers pas quand j’en ai besoin, ça sert à quoi le chômage ?

Et ils me mettent 18 mois fermes, à quoi ça sert ? Moi j’ai pris un logement, mais j’avais pas de travail car j’ai un gros casier, et je viens de sortir de détention, comme j’avais plus de permis, pas de scooter, le temps que je reprenne tout ça en main… la femme elle a loué sous réserve du travail… jusqu’en février c’est un bail précaire que j’ai. Donc là ils veulent me faire rentrer, je vais perdre mon travail, mon logement, et en plus je vais aller en prison et je pourrai pas rembourser ma note. Donc je vois pas l’utilité de me condamner à 18 mois. D’autant plus que les un an de chômage que j’ai perçu, c’était en 2019, j’ai re-cotisé quasiment 2 ans derrière. 1 an et demi après j’ai fait 6 mois de prison et là je travaille depuis plus de 3 mois. Ils peuvent se rembourser instantanément avec mes cotisations que j’ai faites derrière. Alors quelle utilité de me mettre 18 mois, je sais pas.

Mais bon Palmade lui faut pas le mettre en prison, lui il a pas fait de mal aux gens… il va en boite de nuit… c’est le monde à l’envers quoi, ça va pas du tout...


Proposé par coupdemain@riseup.net
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

A tous les soutiens, proches ou lointains, du Quartier Libre des Lentillères !
Publié le 3/03/2024

Amicale Laïque de Beaubrun : on peut construire !
Publié le 3/03/2024

Festival PaSTEC (Palestinian ST-É Cinéma)
Publié le 1er/03/2024

Point de situation sur la ZAD contre l’A69 au 29 février 2024
Publié le 1er/03/2024

Tour pour Gaza !
Publié le 29/02/2024

Procès en appel de Eddy versus Pôle Emploi
Publié le 29/02/2024