Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ANALYSES ET RÉFLEXIONS RÉPRESSION - PRISON
Publié le 17 mai 2007 | Maj le 17 août 2021 | 1 complément

Là, devant nous


Il suffit de voir s’étaler sur tous les forums internet, les adorateurs de la démocratie crier à propos de la manif d’aujourd’hui, les crier à l’anti-démocratisme.

Il suffit d’écouter ces gens soi-disant de gauche qui affirment comme « principe républicain » qu’il faut plier devant le suffrage universel...

Il suffit de les écouter dire d’attendre... attendre, attendre, attendre que ça vienne, les réformes, les mesures de musellement de la presse, d’internet, des mouvements sociaux pour pouvoir se bouger.

Il suffit de les écouter gloser à gauche comme à droite sur l’« antisarkozisme primaire ».

Il a suffi pourtant que Sarkozy soit élu pour déclencher un mouvement de révolte, il a suffi aussi qu’il soit élu pour que ce mouvement à peine naissant soit réprimé, stigmatisé comme minoritaire, poussé par les « autonomes » et autres anars.

1000 arrestations entre le 6 et le 9 mai, des condamnations pour du ferme à la pelle, des procès à venir, des personnes en détention provisoire à Fleury à Fresnes. Pas de vrais procès, des comparutions immédiates avec des commis d’office la plupart du temps. Une justice expéditive qui se pose en défenseuse de la démocratie.

La démocratie, parlons-en.

Des perquisitions à Paris et ailleurs, dans des squats, des apparts, des menaces, des intimidations. Le sentiment qu’une chape de plomb est tombée, que cela ne fait que commencer. Nous ne contestons pas le résultat du vote mais ses conséquences. Nous n’avons pas besoin d’attendre les réformes à venir pour sentir la répression qui nous touche déjà, pour nous révolter contre la France qui a voté Sarko, qui se croyait de droite, parfois même anti-conformiste et qui se réveillera un jour avec du sang sur les mains, des centaines de personnes riches de leur vie, de leurs espoirs, de leurs liens en prison. Une France qui se réveillera fasciste, qui l’est déjà en son coeur, travaillé par le discours ambiant.

Il suffit d’écouter cette dame âgée qui le soir du 9 mai à St Michel, voyant plus d’une centaine de manifestants se faire embarquer sans autre raison que d’être là, dire « C’est Vichy ». Il suffit d’écouter les parents de gauche comme de droite avoir peur pour leurs mômes parce qu’il suffit de se rassembler pour finir la nuit au poste. Il suffit d’aller voir les ouvriers des hôpitaux en grève à Saint-Antoine, d’écouter les paroles des ouvriers d’EADS à Saint Nazaire, une rage aujourd’hui impuissante, qui monte.

Il suffit de voir les rues sous occupation policière où les sarkozistes triomphants sourient de la misère, de la petitesse de leurs choix et de leurs positions de « bon sens ».

Il suffit d’entendre qu’à RESF on se prépare pour durer, durant 5 ans, qu’on cachera les mômes, qu’on accueillera les familles, qu’on doit faire attention à ce qu’on dit sur son téléphone mobile.

Il suffit de savoir que la brigade anti-terroriste s’attaque à la « mouvance autonome », ces révoltés qu’on dénonce comme brutaux, sans réflexion, imprégnés d’une logique de destruction gratuite. Il suffit de connaître tous ces gens englobés par ce terme aussi imprécis qu’inexact, des bandes d’ami-e-s qui veulent vivre en accord avec leurs idées, élaborent un monde à eux, vaste, relié par l’amitié, l’attention et l’hospitalité, un monde qui existe en France et ailleurs. Un monde en sursis.

Un monde qui n’attend que d’être peuplé par toutes celles et ceux, vieux ou jeunes, en marge ou intégrés qui ne veulent pas de ce que la France de Sarkozy nous prépare... Un petit monde où les amitiés durent, où générosité ne rime pas avec charité, où la solidarité est là, visible, sensible.

Un petit monde qui s’ennuie dans les AG revendicatives, qui cherche et se recherche, a peur de s’afficher vu la répression ambiante.

Un petit monde qui ne trouve pas les moyens de lutter contre le matraquage idéologique en cours, soutenu par tous les journaux. Un petit monde peuplé de gens biens qui ne demandent qu’à mettre à bas cette France de la haine et du repli sur soi, cette France sarkoziste, qui charrie déjà l’odeur des cadavres qu’elle laissera derrière elle.

Des gens écrivent « vive la liberté ! ». Pour ceux qui l’usent, celle-ci est en sursis.

Battez vous, battons nous.


Proposé par mario
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 complément

  • Il faut plier devant le suffrage universel...
    Pensez-vous que l’absence d’un matraquage permanent à coup de sondages aurait conduit au même résultat ?
    Ne pensez-vous pas qu’une élection présidentielle étalée sur trois tours de scrutin aurait permis à chacun de s’exprimer POUR le candidat qui reflète le mieux ses convictions personnelles et non CONTRE le candidat potentiellement le plus dangereux ?
    Les élections présidentielles sont-elles réellement démocratiques ?

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Contestation effacée avant l’arrivée de Micron
Publié le 27/10/2021

Images Migrantes - Rencontres Cinéma et Migrations - Automne 2021
Publié le 24/10/2021

Des 37 années de débâcle judiciaire subies par Georges Ibrahim Abdallah à l’emprisonnement abusif et massif des Palestiniens : une politique de la peur au service de la continuation des crimes impérialistes
Publié le 24/10/2021

Rassemblement contre E. Macron à St-Etienne
Publié le 24/10/2021

Crise d’Oka/Sage-femme en lutte/Des montagnes refuges : un podcast de Minuit Décousu
Publié le 23/10/2021

Les forces « aux » ordres
Publié le 21/10/2021