Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS MOBILISATIONS - LUTTES / RÉPRESSION - PRISON
SAINT-ÉTIENNE   RÉVOLTES POUR NAHEL (2023)
Publié le 11 juillet 2023 | Maj le 18 août 2023

Récit des comparutions suites aux émeutes à Sainté


Les 3 et 6 juillet, environ une quinzaine de personnes sont jugées, accusées principalement de pillages, mais pas uniquement. Un grand nombre est condamné à des peines de prison, aménageables ou non suivant la situation des personnes. D’après les infos parues sur le blog : infosprisonsaintetienne.over-blog.com

Procès en comparution immédiate suite aux émeutes, Sainté le 3/07 : La justice sort les grands moyens pour Lacoste et Sephora

9 personnes sont jugées, toutes arrivent de détention provisoire.

Remarques générales : une avocate soulève les irrégularités dans la procédure (et sûrement de beaucoup de GAV de ces jours-ci : droits indiqués en langue française sans traduction pour ceux qui en ont besoin + notification tardive des droits, mais ce n’est pas retenu.)

Elle avocate mentionne également que ses deux clients, (et certainement beaucoup d’autres mais les autres avocats n’en parlent pas) ont subi des coups et blessures, voire tabassages de la police lors de l’arrestation, ce qu’elle a constaté au vu de leur état en GAV – certains ont encore des traces au tribunal. Cela ne semble gêner personne.

Le procureur dit qu’il y a eu 42 GAV ce soir-là et que compte tenu de la situation il s’agit donc de « circonstances parfaitement insurmontables ».

Le juge assume son racisme sans problème : à un accusé dont le titre de séjour est expiré, il demande s’il trouve « normal de se comporter comme ça quand on vient d’un autre pays », et lui dit que visiblement il n’est « plus le bienvenu » dans son « pays d’accueil » puisque son titre de séjour n’a pas été renouvelé.

Pour les deux personnes en situation irrégulière il prononcera en plus de la prison une interdiction définitive du territoire, même si les personnes ont de la famille su place.

Le procureur montre les accusés comme des opportunistes qui n’ont rien à faire de Nahel. Presque comme si eux en avaient quelque chose à faire… Et quand les personnes et leurs avocates leur disent avoir été violentées par la police, ils rétorquent que ce sont des menteurs, que la police ne ment pas, ne se trompe pas, n’arrête que des gens qui ont quelque chose à se reprocher, et que quand elle frappe, elle a de bonnes raisons.

A chaque fois que les personnes sont accusées de vol il y a les circonstances aggravantes (entrée par effraction + faits commis en réunion).

La majorité des accusés travaillent. Certains ont un casier judiciaire vierge, d’autres non, ou sont en récidive sur ce qui leur est reproché.

Les avocats diront que ce n’est pas « le profil habituel des gens qui passent devant la justice », et que pour des faits comme ceux jugés, « avec un profil pareil », habituellement la justice n’aurait pas demandé de la prison ferme.

Pour tous, de la prison ferme est requise, avec possibilité d’aménagement pour ceux qui travaillent. Le maintien en détention est requis à chaque fois, ils sont tous repartis à la Talaudière car le juge a 5 jours ouvrables pour mettre en place l’aménagement.

La suite plus détaillée pour chaque passage à lire ici.

Procès suite aux émeutes, Sainté le 6/07 : « Quand c’est la Révolution, on reste chez soi »

Les audiences ont lieu dans une toute petite salle. Tous les accusés comparaissent libres. La juge, Isabelle Simon, est la même que le lundi précédent (incarcération de Thierry) [1]. Il semble que les interprètes n’aient pas été prévus en avance.

A chaque fois pour les vols, l’accusation ajoute les circonstances aggravantes de « effraction », « en réunion », « dans un local de vente », etc., qui seront contestées au cas par cas pour requalifier en vol simple.

Le procureur fait encore un énorme laïus sur l’extrêêêême gravité des faits, qui ont porté atteinte à « l’activité des gens qui travaillent, et la tranquillité de ceux qui vivent » à Sainté.

Les accusés sont, pour la plupart aussi des gens qui travaillent et vivent à Sainté… Et plusieurs sont blessés suite à leur interpellation.

La suite plus détaillée pour chaque passage à lire ici.

Notes


Proposé par coupdemain@riseup.net
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

NEWSLETTER

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans RÉPRESSION - PRISON

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans RÉVOLTES POUR NAHEL (2023)

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

S’opposer au massacre à Gaza ! Un point de vue anarchiste
Publié le 24/04/2024

1er Mai contre la prison
Publié le 24/04/2024

Soirée de soutien à la tauto-école Slow&Furious
Publié le 24/04/2024

Conférence sur France travail
Publié le 22/04/2024

Ouverture de l’Hérissé·e
Publié le 19/04/2024

Quatre rendez-vous dans la Loire au sujet des Mégabassines
Publié le 19/04/2024