Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS MOBILISATIONS - LUTTES
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 6 novembre 2005 | Maj le 19 mai 2020

Rassemblement mercredi 9 novembre à 17h30 devant la Préfecture contre l’état d’exception.


A l’initiative de la LDH, une 20taine d’associations, mouvements et partis ont pris position contre l’état d’exception.
A St-Etienne, une quarantaine de personnes d’une douzaine d’associations, mouvements et partis se sont réunis hier soir avant la réunion préparatoire du forum social local, ont fait leur ce texte et appellent à un rassemblement de protestation ce mercredi soir 9 novembre à 17h30 devant la Préfecture. Elles ont fait une demande au Préfet pour qu’il reçoive une délégation.

Non à l’état d’exception

Communiqué commun

Confronté à une révolte née de l’accumulation des inégalités et des discriminations dans les banlieues et les quartiers pauvres, le gouvernement vient de franchir une nouvelle étape, d’une extrême gravité, dans l’escalade sécuritaire. Même en mai 1968, alors que la situation était bien plus dramatique, aucune loi d’exception n’avait été utilisée par les pouvoirs publics. La proclamation de l’état d’urgence répond à une révolte dont les causes sont profondes et bien connues sur le seul terrain de la répression.

Au-delà du message symbolique désastreux que nourrira la référence à la guerre d’Algérie, il ne s’agit pas seulement de « couvre-feu », ce qui est déjà de l¹ordre d’une logique de guerre. En fait le gouvernement a sciemment menti. La loi du 3 avril 1955 autorise des interdictions de séjour pour « toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs publics », des assignations à résidence pour « toute personne [...] dont l’activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre publics », la fermeture des « lieux de réunion de toute nature » et l’interdiction des « réunions de nature à provoquer ou à entretenir le désordre ».
Le gouvernement a même prévu des perquisitions de nuit. Il peut, en outre, faire « prendre toutes mesures pour assurer le contrôle de la presse et des publications de toute nature », et donner compétence aux juridictions militaires en concurrence avec les juges ordinaires.

Stopper les violences et rétablir les solidarités dans les banlieues est une nécessité. Cela implique-t-il de les soumettre à une législation d’exception héritée de la période coloniale ? On sait où mène le cycle bien connu qui enchaîne provocations et répression, et quels résultats il permet d’obtenir. Les banlieues n’ont pas besoin d’état d’exception : elles ont besoin, désespérément, de justice, de respect et d’égalité.

Paris, le 8 novembre 2005

Signataires :
Alternative citoyenne, L’Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (L’ACORT), ATMF, CEDETIM, Comité des sans-logis, CRLDHT, FASTI, Fédération syndicale unitaire, Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), Ligue communiste révolutionnaire, Ligue des droits de l’Homme, MARS - Mouvement pour une alternative républicaine et sociale, MRAP, Parti communiste français, Rassemblement des associations citoyennes de Turquie (RACORT), Réseaux citoyens de Saint-Étienne, Ré-So (Réformistes et Solidaires), Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature, Union syndicale Solidaires, Les Verts.

Contact pour signer ce texte : virginie.peron[AT]ldh-france.org

A St-Etienne, rassemblement ce mercredi 9 novembre à 17h30 devant la Préfecture

"Réunis à S-Etienne le mardi 8 novembre 2005, nous signons ce texte et appelons à un rassemblement public devant la Préfecture mercredi 9 novembre à 17h30.
Nous demandons qu’une délégation soit reçue par le Préfet.
- Levée de l’état d’urgence !
- Non à la politique sécuritaire et à la répression !

Pour le respect et l’égalité des droits !

Association Alpha, Attac Loire-Sud, CDAFAL -Comité départemental des associations familiales laïques-, DAL Loire-sud, SUD-Education Loire, FSU, LCR Loire-sud, MRAP, Novac 42, Réseaux citoyens de St-Etienne, SUD, SUD étudiants, Témoins...


Proposé par dom
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

11 juillet 1892 : exécution à Montbrison de François Koenigstein, alias Ravachol
Publié le 11/07/2020

1791 à 1914 : les racines du maintien républicain de l’ordre
Publié le 10/07/2020

« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux
Publié le 10/07/2020

Pour la forêt, et suite à l’abandon du projet de Center Parc de Roybon
Publié le 10/07/2020

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020