Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 7 mai 2019 | Maj le 25 avril 2020

Projection-débat pour l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour


Une caravane, une cinquantaine d’étapes de 2 ou 3 jours : 8 mois. Pour questionner notre rapport au nucléaire, mieux cerner les enjeux localement et susciter des actions.

L’Atomik Tour, c’est un voyage à travers la France, plus de 50 étapes pour se rencontrer, s’interroger sur la France nucléaire (et son monde), et sortir du cadre imposé par le (faux) débat public uniquement au sujet de ses déchets.

La caravane poursuit son périple à Saint-Étienne ce mercredi 15 mai à 20h pour une projection-discussion autour de la thématique nucléaire au Dix Sept (17 rue de la mulatière).

Au programme :

  • Un film court présentant la lutte en cours contre l’enfouissement des déchets nucléaires (35 minutes) ;
  • Suivi d’un autre documentaire Nucléaire : la fin d’un mythe qui nous rappelle comment la France, par choix politique, s’est rendue totalement dépendante du nucléaire jusqu’à se mettre dans une dangereuse impasse… (54 minutes) ;
  • Les projections seront suivies ou intercalées de temps d’échange avec l’équipe de l’Atomik Tour pendant lesquels la participation est ouverte à tou·tes.

On a parfois tendance à l’oublier, mais Saint-Étienne est la grande ville française la plus proche d’une centrale nucléaire : Saint-Alban-les-eaux se situe à moins de 25km des limites de la ville. Le plan particulier d’intervention (PPI) est depuis peu limité à 20 kilomètres autour des installations nucléaires, c’est dans ce périmètre que l’on fournit aux riverains notamment des pastilles d’iode nécessaires pour saturer la thyroïde en cas d’accident nucléaire. Alors que le Gier vient tout juste d’entrer dans ce périmètre (Saint-Chamond et Rive-de-Gier notamment), la métropole stéphanoise en est exclue. Pourtant en cas d’accident nucléaire grave à Saint-Alban, force est de constater que Sainté pourrait bien être aux premières loges des retombées radioactives…
La Loire est par ailleurs un département qui porte encore les cicatrices de plusieurs mines d’uranium dans le Nord du département (Saint-Priest-la-Prugne) où Areva/Orano entasse les résidus miniers d’exploitation – des millions de tonnes de déchets radioactifs immergés dans un lac artificiel qui contamine déjà les cours d’eaux.

Et si on en parlait ?

P.-S.

Rendez-vous mercredi 15 mai à partir de 20h au Dix-Sept !


Proposé par Skoub
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans ÉCOLOGIE - NUCLÉAIRE

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

Lire aussi dans BILBOQUET-17

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Restructuration et rentabilité statistique à travers la gestion pandémique
Publié le 29/05/2020

Petit argumentaire juridique pour justifier d’aller voir un.e proche incarcéré.e à plus de 100 kilomètres de chez soi
Publié le 25/05/2020

25 mai 1973 : fin de la grève des sans-papiers tunisiens
Publié le 25/05/2020

Saint-Etienne ville cosmopolite, prolétaire et solidaire !
Publié le 24/05/2020

On ne veut pas moins, on ne veut pas autant, on veut plus !
Publié le 24/05/2020

17 juin - Agir contre la réintoxication du monde
Publié le 23/05/2020