Cet email ne s’affiche pas correctement ? Voir cette Infolettre dans votre navigateur.

Nouveautés Numéro Zéro

20 octobre 1921 : mort de Charles Flageollet à Saint-Étienne

Né à Lyon en 1883, Charles Flageollet s’installe à Saint-Étienne en 1909 et fréquente le groupe anarchiste le Foyer populaire. Très influent à la CGT, Charles Flageollet s’oppose farouchement à l’Union sacrée et à la Première guerre mondiale. Il sera l’un des animateurs des grèves de Firminy contre la guerre de 1918. Méconnu du grand public, son intégrité et sa clairvoyance politique qui le caractérisent mérite qu’on lui rende hommage.

Lire en ligne « 20 octobre 1921 : mort de Charles Flageollet à Saint-Étienne »

Non à la surveillance de masse et aux drones policiers !

Pour contester la loi « Drones 2 », nous étions à la manif du 16 octobre avec des panneaux et des tracts, nous avons co-signé la lettre ouverte de La Quadrature du Net et envoyons des mails aux députés et sénateurs...
« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé. » (Margaret Mead)

Lire en ligne « Non à la surveillance de masse et aux drones policiers ! »

Causerie sur la chanson ouvrière stéphanoise

Avec Jean-Paul Gaschignard, le jeudi 28 octobre 2021 à l’espace 181, 14 rue Sainte-Catherine à Saint-Étienne (librairie La Cigüe). 19 heures 30. Entrée libre.

Lire en ligne « Causerie sur la chanson ouvrière stéphanoise »

L’Actu des Oublié.e.s : : Saison II - Episode 3 : La paysannerie indienne contre la dictature néo-libérale

Comment la lutte de la petite paysannerie tient tête depuis un an au régime autoritaire et néo-libéral de Narendra Modi, s’affiche comme nouvelle force démocratique et tente de fédérer tous les secteurs pour renverser le gouvernement.

Lire en ligne « L’Actu des Oublié.e.s : : Saison II - Episode 3 : La paysannerie indienne contre la dictature néo-libérale »

Samedi 23 octobre : uni·es contre les violences d’extrême droite

À Lyon le 23 octobre, manifestons contre les violences de l’extrême-droite, à 14h30, place Bellecour.

Lire en ligne « Samedi 23 octobre : uni·es contre les violences d’extrême droite »